Saga Driven, tome 1 – K. Bromberg

someday

Synopsis:

Pour se protéger de déboires passés, Rylee Thomas est toujours dans le contrôle d’elle-même jusqu’au jour où elle rencontre le seul homme qui, justement, pourrait lui donner envie de lâcher prise… Colton Donavan, un boy superbe, arrogant et ténébreux, habitué à obtenir tout ce qu’il désire. Une histoire d’amour torride entre une femme qui cherche à se reconstruire et un pilote de course intrépide, constamment sur le fi l du rasoir, qui repousse toujours plus loin ses propres limites comme celles des autres.

Mon avis:

Je remercie les Editions Hugo et Cie pour m’avoir permis de découvrir ce roman.

Ce tome met en scène Rylee et Colton. A première vue, Rylee est une personne normale, du genre dans lequel on peut se reconnaître. Elle travaille dans un foyer pour enfants; elle s’investit autant émotionnellement que physiquement et la chose qui la rend attachante est le fait qu’il y a deux ans, elle a vécu quelque chose d’horrible. Depuis, elle s’interdit de vivre et d’être heureuse.

Alors, pourquoi elle tombe sous le charme de Colton?

Ca me dépasse!

Quand elle le rencontre, il est arrogant, (trop) confiant en ses capacités de séduction et je l’ai trouvé irrspectueux. Rylee a beau lui dire non, il refuse de l’écouter: Quelle image de la femme l’auteure donne là? Que non signifie oui?

Vous savez qu’on est dans une romance mais honnêtement, à aucun moment, je n’ai rêvé.

Je veux bien qu’il y ait une alchimie entre les personnages mais le message que ça transmet et qui m’énerve est que peu importe ce que lui disent sa raison et son coeur, la femme est gouvernée par son sexe. Comme si elle était un mec! Dans ce livre, il suffit que le bonhomme regarde la fille pour qu’elle se jette à ses pieds alors même qu’elle l’exècre.

Le mec se comporterait de cette façon alors qu’il est pauvre, c’est sûr que la fille ne le regarderait même pas. Alors, pourquoi la tendance actuelle est de nous coller un connard riche avec une fille normale? Sérieusement, vous n’en avez pas marre de cette vague post- Fifty shades? Vous n’avez pas envie de romantisme?

C’est ça le nouvel idéal masculin?Vous voulez d’un mec qui vous maltraite comme ça lui chante, vous écrase le coeur pour vous baiser l’instant d’après?

En plus, il paraît que Colton a souffert dans son enfance. J’ai envie de dire: Et alors? Ca n’amende pas du tout son comportement! Il reste tout à fait conscient de ses actions et responsable! Le pire? C’est que Rylee accepte cela et en redemande. Dans le genre « Je ne sais pas ce que je veux et je n’ai aucune volonté, je me laisse guider par ma petite culotte », Rylee fait fort. Elle a autant de caractère qu’une pâte à modeler.

Concernant l’histoire, il y a ce grain qui fait que j’ai dévoré les pages à une vitesse folle. Ca ne s’expliquer pas. La plume de K. Bromberg m’a fait ressentir une colère telle que je n’en avais pas ressentie depuis Beautiful disaster de James McGuire à cause de l’inconsistance de Colton et de l’auto-apitoiement de Rylee. Du coup, malgré le fait que les personnages ne m’ont pas touchée, j’ai aimé suivre l’histoire et découvrir son cheminement.

Mon bilan est donc mitigé au premier abord. Ma première impression est négative concernant les personnages mais positive quant à l’effet que ça a produit sur moi.

hugo

Publicités

19 réflexions sur “Saga Driven, tome 1 – K. Bromberg

  1. Pingback: Saga Driven, tome 8: Down shift – K. Bromberg | Le Sentier Des Mots

  2. Pingback: Saga Driven, tome 6: Sweet ache – K. Bromberg | Le Sentier Des Mots

  3. Je te rejoins complètement sur cet avis ! Pour moi ce n’est pas du tout réaliste sur leur rencontre, même s’il est canon je vois pas à quel moment elle pourrait avoir envie de le revoir… enfin, à part ça j’ai beaucoup aimé le personnage de Rylee lorsqu’elle s’occupe des enfants, c’était très touchant et c’est ce qui a sauvé l’histoire d’après moi. Je pense lire la suite si j’en ai l’occasion mais je ne pense pas l’acheter

  4. Pingback: Saga Driven, tome 5: Slow flame – K. Bromberg | Le Sentier Des Mots

  5. Pingback: Trilogie Driven, tome 3.5: Raced – K. Bromberg | Le Sentier Des Mots

  6. Pingback: Trilogie Driven, tome 4: Aced – K. Bromberg | Le Sentier Des Mots

  7. Pingback: Trilogie Driven, bonus 3: Hard beat – K. Bromberg | Le Sentier Des Mots

    • Eh bien, tu vois, elle vaut le coup cette saga. Autant j’ai détesté le héros dans le 1er tome, autant je l’ai adoré après. Et j’essaye encore de me sevrer de cette saga tant elle est addictive

  8. Pingback: Trilogie Driven, tome 3: Crashed – K. Bromberg | Le Sentier Des Mots

  9. Pingback: Trilogie Driven, tome 2: Fueled – K. Bromberg | Le Sentier Des Mots

  10. Il m’agace aussi les personnages masculins genre « Grey » ! Si je tombe dessus (ou qu’on me jette le livre dans la tête 😉 ), je me laisserai tenter mais sinon, je ne me l’achèterai pas…
    La saga Beautiful Bastard est assez différente car j’ai l’impression que la tendance est inversée et que les personnages ont un peu le même niveau de vie 😉

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s