Trilogie Slated, tome 3: Shattered – Teri Terry

couverture

Synopsis (Traduction par moi. Sortie française prévue aux éditions La Martinière):

Kyla a été effacée: son esprit a été réinitialisé par le gouvernement oppressif des Lorders. Quand des souvenirs interdits d’un passé violent commencent à refaire surface, les doutes aussi: est-ce qu’elle peut faire confiance aux gens à qui elle tient comme Ben? Aidée par des amis de la MIA, elle entre sous couverture pour découvrir son passé et échapper aux autorités qui la veulent morte. Mais la vérité que Kyla recherche désespérément est encore plus choquante que ce qu’elle avait imaginé.

Mon avis:

Le voilà enfin ce dernier opus que j’attendais avec tant d’impatience!

Nous retrouvons Kyla alors que sa vie prend un tournant inattendu. Obligée de se cacher et de changer d’apparence, elle noue avec ses racines en la personne de Stella, sa mère biologique.

Et là, évidemment, l’auteure ne perd pas de temps; elle nous immerge directement dans une action et des souvenirs riches en rebondissements mais également en émotions.

Comme le résumé le dévoile, avec Kyla, nous ne sommes pas au bout de nos surprises. En effet, il s’avère très vite que tout ce qu’on croyait savoir est trompeur, que la vérité est plus compliquée, voire sombre que ce que l’on pensait.

Surtout quand il s’agit de souvenirs qui semblent appartenir à une personne tout autre que vous-même alors que vous savez qu’ils sont vôtres.

Teri Terry réussit le tour de force de renouveler son récit alors même qu’elle nous fait revivre une situation déjà vue: l’arrivée de Kyla dans un nouveau lieu, une nouvelle famille mais dans un contexte totalement différent.

Résultat: comme Kyla, nous sommes perdus, nos repères sont bouleversés et lorsque je dis cela, ce n’est pas en mal, au contraire. Nous ressentons la situation comme si nous étions Kyla.

Alors que les deux premiers tomes portaient la symbolique d’une quête d’identité, nous avons affaire ici à une affirmation de soi-même.
Tour à tour, Lucy puis Kyla disparaissent pour laisser place à une Riley forte et sûre d’elle. Je ne peux pas m’empêcher de faire l’analogie avec le papillon qui naît de son cocon et de sa chrysalide car Riley naît de l’expérience conjuguée de Lucy et Kyla.

Mais en plus de cette construction d’identité, l’auteure nous livre une intrigue riche en complexité.

Avec l’arrivée de nouveaux personnages qui, paradoxalement, ne sont pas nouveaux pour Kyla, je pense notamment à Stella et à a grand-mère de Kyla, Astrid, le scénario prend un tour plus sombre et intime à la fois.

Sous ses apparences de grand-mère inoffensive, Astrid m’a rappelée la professeure ombrage dans Harry Potter. Vous lui donneriez le bon Dieu sans confession alors qu’elle n’hésiterait pasà vous poignarder dans le dos.

Mais loin de s’arrêter à la famille de Kyla, des personnages secondaires mais nécessaires à l’intrigue obtiennent une place au premier rang et ne peuvent qu’attirer notre sympathie, ne serait-ce que pour leur histoire personnelle et/ou leurs actes.

Mais je vous parlais d’intrigue précédemment et en effet, ce dernier tome regorge de révélations et de sa part de complots.

Un instant, vous prenez certaines choses pour acquises et l’instant d’après, des personnages que vous appréciez auparavant, se révèlent être des traîtres et antipathiques. Exactement le même piège dans lequel vous étiez tombés lors de la lecture de Fractured.

Enfin, Shattered est une lecture captivante et haletante que vous ne lâchez pas avant d’avoir fini. Teri Terry n’hésite pas à nous faire frissonner avec des scènes qui laissent bouche bée tellement elles choquent notre sensibilité. Et lorsque je parle de sensibilité, ce n’est pas dans un sens gore mais plutôt psychologique. Elle prend un fait, accepté et reconnu dans la mythologie qu’elle a mise en place pour parvenir malgré tout à nous révolter, à nous faire nous indigner et pour que, comme Kyla le souhaite, tous, nous nous élevions et refusions ensemble l’effacement.

Je ne sais pas comment elle a fait mais Teri Terry conclut sa saga dans un maelstrom d’émotions et d’actions qui fait que lorsqu’on referme les pages de ce dernier volume, notre cœur bat encore la chamade.

La fin que l’auteure a choisie est à mon sens tout bonnement parfaite. Ce n’est pas une happy end dans le sens traditionnel du terme mais ce n’est pas une sad end non plus. C’est une ouverture. Une page qui se ferme mais une autre qui s’ouvre et tout reste à construire et découvrir.

C’est une place laissée à l’Espoir. Les dernières lignes vous marquent durablement par leur beauté et la signification qu’elles donnent au récit.

Un coup de coeur!

Retrouvez mon avis sur:
– le tome 1: Slated.
– le tome 2: Fractured.

Roman lu dans le cadre d’une lecture commune avec Lulai dont vous pourrez lire son avis ici.

Trilogie Slated, tome 2: Fractured – Teri Terry

couverture

Synopsis (Traduction par moi. Sortie française prévue aux éditions La Martinière):

La mémoire de Kyla a été effacée, sa personnalité remise à zéro et ses souvenirs sont perdus à jamais.
En tout cas, c’est ce qu’elle croyait.
Kyla ne devrait se souvenir de rien. Mais c’est le cas et elle commence à réaliser que sa mémoire contient de nombreux et sombres secrets. Quand un homme mystérieux de son passé revient dans sa vie, elle pense qu’elle a un moyen de découvrir enfin la vérité mais plus elle en apprend sur son histoire, plus son futur devient confus…

Mon avis:

Dans ce deuxième opus, nous retrouvons Kyla en prise à de nombreuses interrogations. En effet, en plus de s’inquiéter sur les conséquences liées à ce qui est arrivé à Ben, Kyla a affaire à de multiples flashbacks et se retrouve incapable de les comprendre. Trop d’informations tue l’information.

Fractured n’est pas qu’un tome de transitions car en plus de nous faire découvrir les secrets du passé de Kyla, il est également marqué par les rebondissements et les actions qui ne manquent pas de nous happer dans leur tumulte.

Souvenez-vous…

Dans Slated, l’auteure nous présentait une société où les délinquants juvéniles se voyaient accorder une seconde chance pour expier leurs péchés et à partir de là, comme Kyla, nous nous demandions ce qu’elle avait bien pu commettre.

D’indice en indice, Teri Terry nous faisait réaliser que rien n’était ce qu’il paraissait.

Alors que Slated nous montre une Kyla « à neuf », sa vie en tant que tel et ses pensées, Fractured est le tome de la division.

Et de la division, il y en a à gogo.

Qu’elle soit psychologique de façon interne et/ou externe, conflit il y a et toutes les clés nous sont données pour comprendre le cheminement de Kyla, ce qui l’a amenée là où elle est et surtout pourquoi.

Un personnage est introduit dans l’intrigue: Cameron.

Cameron est un garçon normal qui ne devrait pas frayer avec les personnes réinitialisées comme Kyla mais qui le fait tout de même.
D’un abord social et joyeux, presque exubérant, il passe pour le clown de service.
Mais évidemment, Cam est bien plus qu’un simple gai luron.

Autre personnage inédit, ici, Nicolas.

Nouveau professeur dans l’école de Kyla, j’ai passé pas mal de temps à me demander dans quel camp il est. Ses actes et son charisme sont tels qu’il charme la gente féminine du lycée et que les autres mâles voudraient lui ressembler.

A côté de ces nouveaux personnages, nous retrouvons Amy, toujours heureuse boute-en-train, son petit-ami et Aidan.

Ce dernier gagne en importance dans ce volume et malgré les tristes évènements de Slated, Aidan devient un atout majeur dans la pensée de Kyla mais également dans ses actes. Quelque part, il est même le noyau central de l’intrigue et je pense que dans le dernier acte de la trilogie, Aidan sera un personnage de premier plan.

Au niveau de l’histoire, l’auteure m’a agréablement surprise en nous plongeant dans le passé de l’héroine. En effet, même si on pouvait penser la connaître, Teri Terry nous démontre qu’on n’a pas fini de faire connaissance avec Kyla ni d’être estomaqué.

L’intrigue ne manque pas de révélations, donc, et jamais il n’y a de temps mort. On est attrapé par l’action et elle ne nous lâche jamais.

L’évolution de Kyla, progressive, marque une réelle rupture avec la Kyla du premier tome et j’ai hâte de voir ce qu’elle fera dans le dernier acte de la trilogie.

J’ai beaucoup aimé ces aspects psychologiques qui nous montrent bien la complexité que peut revêtir l’âme humaine. Ainsi, une personne que nous pouvions croire ennemie révèle une affection surprenante pour Kyla alors qu’un prétendu allié est en fait un traître.
Rien n’est noir ou blanc, pour notre plus grande frustration et en même temps, notre plus grand bonheur.

Ainsi, Fractured m’a fait passer un très bon moment. C’est un quasi coup de coeur et il me tarde de connaitre la fin des aventures de Kyla.

Retrouvez mon avis sur:
– le tome 1, Slated: sur ce lien.

D’ailleurs, la sortie du premier tome est prévue très bientôt. Stay tuned!