Trilogie Mara Dyer, tome 3: The retribution of Mara Dyer – Michelle Hodkin

mara

Synopsis (Traduction par moi. Sortie française prévue):

Mara Dyer veut croire qu’il y quelque chose de plus caché derrière les mensonges qu’on lui a racontés. C’est le cas.
Elle ne pense pas à se questionner sur où sa quête la mènera. Elle devrait.
Elle n’a jamais imaginé jusqu’où elle irait pour se venger. Elle va agir maintenant.
Les alliances sont rompues, culpabilité et innocence s’entremêlent et le Destin et la chance s’affrontent. L’heure de la rétribution a sonné.

Mon avis:

J’attendais ce dernier tome avec une grande impatience et donc, dès qu’il est sorti, il était évident que je n’allais pas tarder à sauter dessus. Il faut dire que cela fait longtemps qu’il se fait désirer!

Le premier chapitre de ce volume est déjà un condensé à l’état pur de ce que ce roman va vous faire vivre. Il est accrocheur, plein de mystères. En fait, rien que ce chapitre est déjà une tuerie et vous vous dites que vous allez vous régaler avec The retribution of Mara Dyer.

Ensuite, le développement de l’histoire: vous vous souvenez de vos ressentis à la lecture des tomes précédents? Ici, c’est amplifié. Le récit frise parfois l’horreur. On a l’impression d’être plongé dans Supernatural et ce qui arrive aux personnages ou ce qu’ils font est sombre, très sombre.

L’atmosphère est pesante et promet son lot de révélations.

Nous allons de surprise en surprise et l’attente valait vraiment le coup de ce côté-là.

Au niveau des personnages, nous retrouvons Jamie et Stella qui viennent en appui à Mara. Autant vous n’êtes pas étonné pour Jamie, autant je vous vois hausser les sourcils pour Stella, n’est-ce pas? Pourtant, c’est sûrement la personne la plus compréhensive que j’ai pu voir et sa présence est bienvenue. Je l’ai beaucoup appréciée dans ce tome, elle apporte une touche d’empathie que n’apporte pas Mara.

Le bemol pour moi, c’est Mara.

Au fur et à mesure qu’elle comprend ce qui lui arrive et qui elle est vraiment, ses agissements vont de paire avec son acceptation d’elle-même et elle change complètement. Elle est méconnaissable et personnellement, je n’ai pas apprécié la personne qu’elle est devenue. Je ne peux pas vous dire pourquoi sans risque de vous spoiler des éléments importants de l’intrigue mais en bref, je l’ai détestée à partir d’environ la seconde partie du livre.

Ce qui vient contrebalancer Mara, c’est son frère Daniel. Il obtient ici une place importante, on le voit plus et sa voix gagne en volume.

De même, malgré le fait que l’histoire est sombre, l’auteure a glissé quelques références par-ci, par-là qui égayent et nous font sourire. Ainsi, j’ai été heureuse de reconnaître les clins d’oeil à Harry Potter, Buffy contre les vampires et le Seigneur des Anneaux. Je sais que j’en ai raté d’autres mais sur le moment, même en sachant que ça vient de quelque part, j’ai été incapable de reconnaître d’où. Peut-être que vous saurez mieux que moi? Je suis curieuse de le savoir.

Enfin, Michelle Hodkin nous livre ici un final qui surprend. Jamais je n’ai deviné où elle nous menait ni ce qu’il allait advenir aux personnages mais il faut admettre qu’elle a le don de savoir comment mener sa barque. Surprise, c’est le maître mot de ce tome!

Ce que j’ai ressenti?

A part que j’ai arrêté d’apprécier Mara?

Cette fin me laisse dubitative. Je ne sais pas encore ce que j’en ai pensé, ni si je l’ai aimée ou si j’en suis déçue.

Le final est tellement différent de ce à quoi je pouvais m’attendre que du coup, je suis complètement paumée. Cependant, mon premier bilan au niveau du déroulement de l’action est absolument positif: pas de temps mort à déplorer, on ne s’ennuie jamais.

Retrouvez mon avis sur:
– Le tome 1, The unbecoming of Mara Dyer.
– Le tome 2: The evolution of Mara Dyer.

Trilogie Mara Dyer, tome 2: The evolution of Mara Dyer – Michelle Hodkin

mara

Synopsis (Traduction par moi):

Mara Dyer croyait qu’elle pouvait fuir son passé. Ce n’est pas le cas.
Elle pensait que ses problèmes n’étaient que dans sa tête. Ce n’est pas le cas.
Elle ne pouvait pas imaginer qu’après tout ce qu’elle a vécu, le garçon qu’elle aime aurait des secrets. Elle se trompe.
Dans ce séquel, la vérité éclate et des choix se révèlent mortels.

Mon avis:

Souvent, le tome 2 des sagas est bourré de défauts: soit le couple rompt, soit vous vous retrouvez avec un trio.

Ce tome-là s’éloigne de ces clichés et nous livre-là une histoire détonante avec un couple plus fort que jamais

L’histoire s’ouvre directement après les évènements du premier volume. Mara a été internée de force suite au retour de Jude, son père s’est fait tirer dessus mais le pire, c’est que personne ne croit Mara lorsqu’elle raconte ce qu’il s’est passé.

Donc nous suivons les aventures de Mara et peu à peu, l’auteure nous replonge dans une intrigue qui contient une aura de mystère. Vous croyiez que vous aviez tout vu? Michelle Hodkin parvient à nous surprendre encore une fois en nous faisant vivre les sentiments de Mara comme s’ils étaient nôtres. Ses sentiments mais également ses doutes et ses incertitudes.

Car, en tant que lecteurs, lorsqu’on se trouve face à un roman de fantastique, nous, on est prompts à accepter le surnaturel comme une réalité et lorsque le héros ne le fait pas, on a envie de le claquer.

Cependant, ici, l’auteure brouille les cartes. Comme Mara, il y a eu de nombreuses fois où je ne savais plus que penser. Je ne savais plus quelle était la réalité. Si Mara avait raison ou bien si elle avait tort. Michelle Hodkin sait se réinventer et renouveler son récit.

J’ai été intriguée par la mise en place de l’intrigue introduite avec les rêves. J’ai trouvé cela très intéressant dans le sens où loin d’éclairer l’histoire, alors qu’on a l’impression que ça nous fait avancer, on se retrouve avec plein de questions dont les réponses nous échappent.

On n’a aucune prise sur les évènements. On est aspiré dans un maëlstrom et notre seul repère au final, c’est cette normalité représentée par la famille de Mara qui, pourtant, se trouve totalement à côté de la plaque et impuissante.

On ne comprend rien à ce qui arrive mais la famille de Mara prend dans ce tome une place prépondérante et ne fait plus seulement partie du paysage. Elle devient vivante sous nos yeux. Elle nous émeut, nous touche.

Il en est de même pour Noah. Il m’a tout simplement bouleversée.
Il n’a que très peu de dialogues globalement dans ce volume mais ses actes parlent d’eux-mêmes. Et quand il parle, ça donne des passages magnifiques comme ça:

« You can’t hurt me the way you think you can. But even if you could? I would rather die with the taste of you on my tongue than live and never touch you again. I’m in love with you, Mara. I love you. No matter what you do. »
 » We ‘re only seventeen », I said quietly.
 » Fuch seventeen. If I were to live a thousand years, I would belong to you for all of them. If we were to live a thousand lives, I would want to make you mine in each one. »

Enfin, parlons de l’intrigue principale qui vous surprendra et vous révoltera jusqu’à la fin. Vous pensez mettre le doigt sur quelque chose et l’auteure réussit le pari de vous retourner et de vous frustrer alors que vous arrivez à la fin du récit.

Comment pouvez-vous vous contenter de ce qu’elle nous donne à lire alors qu’elle vous révèle des éléments énormes de l’intrigue sans répondre aux interrogations qui s’ensuivent?

En conclusion, cette suite tient toutes ses promesses et se révèle être un énorme coup de cœur comme son prédécesseur.

Et vous savez quoi? Je pense que la conclusion de la trilogie, The retribution of Mara Dyer sera pareille.

LC à deux avec Avalon dont vous trouverez l’avis : sur ce lien.

Retrouvez mon avis sur:
– Le tome 1, The unbecoming of Mara Dyer.