Trilogie Driven, bonus 3: Hard beat – K. Bromberg

hard beat

Synopsis (Traduction par moi. Sortie française non prévue):

Tanner Thomas, un corespondant de guerre, est habitué à vivre sur le fil du rasoir. Mais quand il rencontre sa nouvelle photographe, Beaux Croslyn, il ne peut pas s’empêcher d’avoir l’impression de perdre sa concentration et peut-être même plus.
Avec des secrets qu’elle ne peut pas dévoiler, Beaux est loin d’être une femme ordinaire. Mais son passé met leur relation et leur vie en danger et Tanner est déterminé à découvrir la vérité.

Mon avis:

Ce roman est l’un des trois romans parus qu’on peut lire en parallèle de la trilogie Driven. Celui-ci a pour héros Tanner, le frère de Rylee et nous plonge dans son quotidien de correspondant de guerre.

Au début de ce récit, il revient au travail après quelques mois d’absence. Il a perdu Stella, sa partenaire, une photographe qui était de plus sa meilleure amie sans parler du fait qu’ils avaient eu une histoire sérieuse des années auparavant.

Culpabilisant parce qu’il est vivant et parce qu’il se sent responsable, on lui assigne une nouvelle partenaire, Beaux et tout de suite, entre eux, c’est explosif.

Je crois bien avoir passé au moins le tiers de ce roman énervée car les personnages n’arrêtent pas de s’engueuler. C’est dire comme K. Bromberg est douée pour nos projeter dans la tête de ses héros.

De plus, l’histoire nous emmène dans un cadre inhabituel, complètement en-dehors de celui de Rylee et Colton ce qui nous dépayse totalement car du coup, il faut entrer dans une histoire vraiment à part. J’insiste sur ce point. Si je ne savais pas qu’il y a plusieurs romans dans l’univers de Driven, je penserais que Hard beat est un simple one-shot. Impossible de savoir qu’il complète la saga malgré les apparitions trop rares mais tellement bienvenues de Rylee et Colton.

Passé ce moment d’adaptation, comme d’habitude, j’ai vécu une montagne russe d’émotions. J’ai oscillé entre la colère, la joie, les larmes… Tout ça en l’espace de quelques pages. J’ai vécu ce récit comme si j’étais son protagoniste et chaque rebondissement a fait rebondir mon coeur.

Ce livre est fou!

When it comes to women, what you believe gets thrown out the window and whirls around in a little eddy I call the estrogen vortex. It sucks you into their crazy and spits you out completeley dazed, confused ans questionning why you ever stepped close enough to begin with…

J’ai pris plaisir à apprendre à connaître Tanner et à voir ses relations avec sa famille. Je suis tombée sous son charme. Derrière une apparence de mec baraqué aux allures de militaire, il est hypersensible. Il ressent tout à vif. Il a le coeur sur la main. Impossible de ne pas craquer pour lui.
Par contre, Beaux m’est restée inaccessible. J’avais énormément de mal à la cerner et cela doit être dû au fait qu’il n’y a pas de chapitre de son point de vue à elle.

Néanmoins, j’ai adoré Hard beat. J’en ai savouré chaque page avec un plaisir toujours renouvelé qu’il me tarde de prolonger avec les autres livres bonus.

Retrouvez mon avis sur:
– Le premier tome: Driven.
– Le deuxième tome: Fueled.
– Le troisième tome: Crashed.

8 réflexions sur “Trilogie Driven, bonus 3: Hard beat – K. Bromberg

  1. Pingback: Trilogie Driven, tome 3.5: Raced – K. Bromberg | Le Sentier Des Mots

  2. Pingback: Trilogie Driven, tome 4: Aced – K. Bromberg | Le Sentier Des Mots

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s