Geek girl 3 – Holly Smale

couverture

Synopsis (Sortie le 9 avril 2015):

Harriet a un petit copain merveilleux, des amis géniaux et elle entre dans quelques jours au lycée, autant dire qu’elle est HEU-REUSE ! Mais son bonheur est de courte durée car son père a trouvé du travail… à New York ! En l’espace de vingt-quatre heures, elle quitte l’Angleterre et se retrouve dans une ville triste et perdue de la grande banlieue new-yorkaise. La voilà loin de ses amis, loin de sa vie, très loin du bonheur. Même les quelques shootings auxquels elle participe en cachette à New York ne suffisent pas à lui remonter le moral. D’autant que, pour couronner le tout, Nick prend de plus en plus ses distances avec elle…

Mon avis:

Nous retrouvons Harriet qui a quitté le mannequinat il y a peu et s’accommode d’une vie normale. Elle est heureuse et ne demande rien de plus pour le rester. En plus, elle a assuré à ses tests et s’apprête à entrer dans la vie adulte.

Sauf que comme d’habitude, elle va se rendre compte que faire des listes, c’est bien beau mais la réalité en est toujours différente.

Tout d’abord, voilà que son père a enfin trouvé du boulot mais aux Etats-Unis.

Et c’est comme ça qu’avec sa mère et sa nouvelle petite soeur, Harriet s’apprête à découvrir le Nouveau Monde. Quelle aventure merveilleuse, n’est-ce pas?

Personnellement, je serais ravie d’une telle opportunité.

Sauf que si ça avait eu lieu au lycée alors que j’avais un petit-ami, comme elle, je n’aurais pas forcément été super enchantée.

Ajoutez à ça qu’Harriet étant la geek qu’elle est, ses facultés sociales sont encore plus sévèrement jugées aux States et que la vie devient vite solitaire là-bas.

Mais à côté de tout ça, Holly Smale fait le pari de réussir à nous accrocher et de nous faire découvrir un monde de paillettes qui n’est pas joli joli et y parvient haut la main.

J’ai franchement savouré les passages de Harriet et de sa gouvernante. Eh bien, oui, c’est vilain mais une part de moi a jubilé et vous comprendrez pourquoi en le lisant à votre tour.

Qui dit nouveau pays dit donc nouvelles têtes et pour la première fois, Nick a de la concurrence. Je regrette cependant que Nat et Toby soient absents tout le long de ce tome. Ce n’est pas pareil quand les amis ne sont pas là et on ressent leur absence.

Pour l’histoire, je l’ai trouvée cohérente par rapport aux tomes précédents et je n’ai pas été déçue. Les pages se tournent toutes seules et quand on arrive à la fin, on regrette d’y être déjà. Ce tome est trop court!

Heureusement, vu l’ouverture que nous avons, je pense que le tome 4 ne devrait pas tarder à venir étancher notre soif.

En attendant, prenez le temps de savourer ce nouvel opus. Parfait pour accueillir le printemps!

Retrouvez mon avis sur:
Geek girl.
Geek girl 2.

Geek girl – Holly Smale

couverture

Synopsis:

Sincèrement. Je préfère savoir que lors d’un éternuement, tous les organes s’arrêtent, le cœur compris, qu’une cuillerée à café d’étoile à neutrons pèse des milliards de tonnes, ou que le merle bleu ne voit pas la couleur bleue. C’est sûrement pour ça que je n’ai pas beaucoup d’amis et qu’un  » fan  » a écrit GEEK au marqueur rouge sur mon sac. Alors que feriez-vous à ma place si une agence de mannequin vous repérait ? Et vous proposait de passer de geek à… chic ?

Mon avis:

J’avais regretté de ne pas avoir lu ce tome avant de découvrir sa suite; c’est maintenant chose faite.

J’avais peur de m’ennuyer et de ne rien apprendre de neuf car dans le deux, il y a des passages flashbacks mais heureusement, c’était injustifié.

Ce que j’ai aimé: la fraîcheur apportée par les gags.

A de nombreuses reprises, j’ai ri aux éclats tellement la maladresse de Harriett est plausible sans être lourdingue. C’est tout bonnement hilarant!

Un bémol cependant: j’ai découvert un côté d’elle qui m’a agacée, notamment sa manie de se cacher sous les tables et autres meubles lorsqu’elle est nerveuse. C’est mignon la première fois mais ensuite, c’est redondant.

Néanmoins, c’était une bouffée d’air de voir plus d’interactions avec sa famille et de découvrir les liens entre Harriett, Annabel et Richard.

Bilan: Cette lecture a été un plaisir. Elle m’a fait beaucoup rire et elle m’a bien divertie. Je ne regrette absolument pas de m’y être mise malgré les appréhensions que j’avais.

Retrouvez mon avis sur Geek girl 2.