Saga The Royals, tome 5: Cracked kingdom (Le royaume en danger) – Erin Watt

couverture

Synopsis:

Ever since Hartley Wright met Easton Royal, her life hasn’t been the same. There are enemies behind every corner and dangers beyond each door. When tragedy strikes and steals her memories, she can’t trust anyone, not even the blue-eyed boy who promises her that everything will be all right.
Because while Hartley’s memory is full of gaps, her instincts tell her Easton is dangerous. She doesn’t know if he’s the snake in the garden or her chance at salvation. The chaos he brings wherever he goes is too much to handle, the intense feelings he evokes are too confusing to unravel.
Easton wants her to remember. Hartley thinks it’s better to forget.
She might be right.
Tragedy. Treachery. Trust. Hartley has to face the facts—in this world, you can’t escape the Royals.
Either you live by their rules or you die by them.

Mon avis:

L’action reprend sur les chapeaux de roues exactement là où nous avons quitté Easton et les autres. Autant dire que notre coeur est mis à rude épreuve alors que nous passons les premiers chapitres à l’hôpital.

C’est un beau bordel. Ca crie, ça s’agite dans tous les sens, on ne sait plus où donner de la tête car notre attention est appelée de partout. Alors qu’on croit que l’action va partir dans un sens, ça part en fait dans un autre… Les surprises et les rebondissements s’accumulent si bien qu’on dévore littéralement les pages.
C’est comme si on courait un marathon!

D’un côté, nous avons le drame. Nous n’en manquons pas avec les rebondissements qui opèrent tant chez les jumeaux que chez Hartley et ce, sur tous les plans.

Je vais tâcher d’ordonner. Vous comprendrez que la tâche est ardue car vraiment, ça explose partout.

Chez les Royal, c’est le tome de la confrontation. Easton fait enfin face à ce qui le ronge depuis la mort de sa mère. Il nous montre une facette de lui plus sombre, plus torturée. Fini le gai luron. Easton révèle ses défauts. On réalise qu’en fait, il fuit la réalité. Il est rongé par le chagrin et le vide. C’est un clown triste qui espère dissimuler sa souffrance derrière des plaisanteries.

Pour les jumeaux, c’est le tome de la singularisation. Alors qu’ils font tout pour entretenir les doutes, pour la première fois de leur vie, un évènement les force à se démarquer l’un par rapport à l’autre. Je trouve qu’il y a décidément beaucoup matière à écrire avec eux en personnages principaux. C’est franchement dommage que les auteures ait décidé que Cracked kingdom est le tome ultime de la saga.

Hartley, elle, est complètement perdue. Les rebondissements liés à elle m’ont fait lever les yeux au ciel car c’était vraiment digne d’un soap opera. J’avais envie de la secouer et de lui dire de réfléchir car elle se laisse guider par les évènements. Elle est passive.

Les autres choses qui m’ont énervée sont liées à Félicity et à Steve. Les auteures ont vraiment un talent certain pour nous faire détester les personnes qu’elles veulent d’autant plus qu’on a juste envie d’écraser ces nuisibles.

Mine de rien, en naviguant entre tous les drames, on reste captif de la plume d’ Erin Watt. C’était fou, c’était n’importe quoi mais c’était intense! J’ai été prise aux tripes parce que je ne voulais qu’une chose, c’était que les personnages voient enfin la lumière au bout du tunnel. J’étais complètement dedans.

J’ai donc dévoré Cracked kingdom. Il signe une fin de saga de façon explosive. En y réfléchissant, je peux même dire que The Royals est la saga dont j’aurais lu les tomes sur un laps de temps très court au final. Ca a été une super aventure. Thank you girls.

Dans la saga, retrouvez mon avis sur:
– le premier tome: Paper princess (La princesse de papier)
– le tome 2: Broken prince (Le prince brisé)
– le tome 3: Twisted palace (La prison dorée)
– le tome 3.5:Tarnished crown(La prison dorée)
– le tome 4: Fallen heir (Le prince déchu)

Publicités

Saga The Royals, tome 4: Fallen heir (Le prince déchu)- Erin Watt

couverture

Synopsis:

Easton Royal a tout pour lui : la beauté physique, l’argent, l’intelligence. Son but dans la vie, c’est de s’amuser autant que possible. Il ne pense jamais aux conséquences de ses actes. Mais quand Hartley Wright fait son apparition, elle bouscule la vie tranquille d’Easton. Malgré le fait qu’elle soit très attirée par Easton, elle est celle qui lui dira non. Easton ne la comprend pas et, forcément, il n’en est que plus attiré. Règles. Regrets. Pour la première fois dans la vie d’Easton, être un Royal ne suffit pas. Il est sur le point d’apprendre que plus on part de haut, plus dur est la chute.

Mon avis:

A le lecture de Twisted palace, je savais qu’Easton avait une histoire à raconter alors quand j’ai ouvert Fallen heir, j’ai été très surprise car l’histoire se passe exactement après le troisième volume. Easton ne rencontre Hartley qu’après le départ de Reed pour la fac et donc ses galères ne se déroulent qu’après.

Moi qui étais sûre qu’Hartley débarquait en même temps que les évènements de Twisted palace, ça m’a fait bizarre. J’ai eu l’impression de voir une faille.

Mais j’ai fait bon gré mal gré et me suis laissé embarquer avec plaisir dans ce nouveau volet.

L’intrigue nous est racontée du point de vue d’Easton. Il vit une mauvaise passe avec les révélations qui ont été faites dernièrement sur sa famille et donc il fait n’importe quoi. Sexe, bagarres, alcool… Tout est bon pour oublier son mal-être et sa souffrance.

Quand il rencontre Hartley, évidemment, elle ne tombe pas sous son charme. Au contraire, elle voit clair dans son jeu et n’hésite pas à le remettre à sa place. Un jeu du chat et de la souris s’instaure entre eux. C’est classique mais dans le même temps, on sent que quelque chose les lie. Il y a bien plus qu’une attirance entre eux. Il y a également une souffrance commune. Ils se trouvent parce qu’ils se comprennent.

Our parents are supposed to be there to help, not hurt us.

Hartley a son caractère mais elle se différencie d’Ella car elle est plus introvertie. Tout se passe dans sa tête. Elle observe le monde. Elle se bat avec son intelligence. Alors qu’Easton est impulsif, elle est tout l’opposé. Ils se complètent donc car elle aide Easton à voir plus loin que son guidon et que lui, il se donne tous les moyens pour parvenir à ses fins. Il ose pour eux deux.

En parallèle, Hartley a un lourd passif qui influe encore largement sur son présent.

De la même manière qu’on comprend comment Ella est devenue la personne qu’elle est, le parcours de Hartley nous apparaît clairement. Il s’inscrit dans une logique qui nous montre en fin de compte que la chose dont Easton a besoin, c’est une raison, d’un but.

J’ai apprécié de retrouver Ella et Val. On sent que la vie continue de suivre son cours pour elles. Je déplore juste le fait que j’ai trouvé Ella transformée. Elle est facilement blessée par les paroles inconsidérées d’Easton alors qu’habituellement, elle ne les relèverait qu’à peine. C’est dommage. Je ne la reconnais pas par rapport aux trois précédents tomes.

Quant aux jumeaux et Lauren, il y a vraiment matière à développer car leur relation m’intrigue malgré le tournant que prend le personnage de Lauren.

Globalement, j’ai suivi l’action avec énormément de plaisir. Le rythme de l’histoire nous permet d’être immergé dedans et de toujours vouloir en lire plus. J’ai dévoré les pages de Fallen heir. Malgré quelques ressorts exagérés, liés par exemple au personne de Felicity, je ne me suis jamais ennuyée. Je suis arrivée franchement trop vite aux dernières lignes et autant vous prévenir tout de suite que vous resterez baba devant l’horrible cliffhanger. C’est terrible pour notre coeur. Encore pire que pour les deux premiers tomes. Diantre. Vous allez pleurer de ne pas avoir la suite sous la main!

Dans la saga, retrouvez mon avis sur:
– le premier tome: Paper princess (La princesse de papier)
– le tome 2: Broken prince (Le prince brisé)
– le tome 3: Twisted palace (La prison dorée)
– le tome 3.5: Tarnished crown(La prison dorée)