Trilogie The game, tome 3: Crash – Eve Silver

rush

Synopsis ( Traduction du résumé par moi. Sortie française non prévue):

La vie de Miki est en train de s’écrouler. Son père et sa meilleure amie sont à l’hôpital et le Jeu buggue, rendant les missions plus fréquentes et mortelles. En plus, quelqu’un autour d’elle attend le bon moment pour la trahir. La seule chose qui aide Miki à tenir est Jackson mais lui ouvrir son coeur est pour elle le plus grand des challenges. Si Miki veut que les missions s’arrêtent pour tout le monde, elle devra être prête quand les murs entre le Jeu et la réalité s’effondreront. Parce que s’il y a bien une chose que Miki a apprise, c’est qu’elle a beaucoup à perdre.

Mon avis:

La fin de Push me tenait en cisaille et comme Crash était déjà dans ma PAL, il était logique et indispensable que je l’en sorte.

Vous savez déjà que les deux premiers tomes étaient des page-turner que je ne pouvais pas lâcher. Crash n’y fait pas exception.

Je ne vous présente plus les personnages; vous les connaissez déjà et à ce stade-là, si vous n’avez pas ouvert les tomes précédents, vous n’irez sûrement pas ouvrir celui-là. Donc, concentrons-nous sur l’histoire. Une ouverture s’est faite dans Push et nous nous demandons surtout une chose: que se passe-t-il diantre? Que croire?

Il faut attendre environ les deux tiers de ce livre pour qu’enfin, des réponses claires apparaissent et c’est alors qu’elles sont mises en mots qu’on réalise que finalement, on les pressentait confusément mais que les implications étaient telles qu’on ne voulait pas y croire. Eve Silver a semé des indices par-ci, par-là pour nous mener intuitivement au bout du chemin et la grande révélation nous laisse tout de même sans voix tellement elle est énorme. Maintenant, nous sommes dans l’oeil du cyclone. Vous croyez que l’action va retomber? Que nenni! L’auteure met en oeuvre une action telle qu’on est happé émotionnellement. Sitôt achevée, cette action mène à une autre qui mène à une autre…. Pas de temps morts. Le récit est intense que ce soit au niveau des émotions ou au niveau des actions.

Parlons de la fin de l’histoire.

Maintenant que toutes les réponses nous ont été apportées, je me suis demandé comment l’auteure allait dénouer son récit car honnêtement, le combat a tellement d’enjeux que j’aurais été frustrée par une fin trop rapide voire bâclée. Alors, Eve Silver prend le parti de conclure son récit sur une ouverture qui me satisfait grandement. Je l’adore telle quelle. Je l’accorde, elle est nébuleuse et m’a laissée confuse à la première lecture, mais en toute logique, elle est la seule qui pouvait me plaire.

Cette trilogie est donc une vraie réussite pour moi. Elle est addictive et j’aurai plaisir à la relire.

Retrouvez mon avis sur :
– le tome 1: Rush.
– le tome 2: Push.

Publicités

Trilogie The game, tome 2: Push – Eve Silver

rush

Synopsis ( Traduction du résumé par moi. Sortie française non prévue):

Soit tu suis les règles, soit tu meurs. Mais les règles n’apportent pas de réponse et sans réponse, c’est dur de leur faire confiance. Les règles sont en train de changer. Miki sait qu’elle est observée mais par qui? Les Drau ou quelqu’un, quelque chose d’autre? Forcée de faire des choix impossibles et de se battre pour ceux qu’elle aime, Miki commence à voir le Comité sous un nouveau jour.

Mon avis:

Dans ce nouvel opus, Eve Silver joue avec nos nerfs.

L’action se passe immédiatement après la fin de Rush. Miki et ses amis viennent d’être restaurés. Tous sauf Jackson. Que s’est-il passé?

Comme tout tome 2 qui se respecte, Push est un tome de transition.

En terme d’action, grosso modo, il ne se passe pas grand chose. Or, quand il se passe effectivement quelque chose, le sens qu’elle revêt invite à se poser beaucoup de questions et attire notre attention. C’est tellement époustouflant!

Push se passe donc au niveau de la réflexion. L’enjeu de la trilogie comment à apparaître. On réalise qu’il ne faut pas s fier à ce qu’on nous dit. Tout est remis en question.

Mais l’histoire continue. Même si notre esprit fourmille d’interrogations, les combats deviennent plus intenses. Les enjeux montent.
Désormais, les Drau peuvent devenir réels et avoir une incidence sur notre monde. Ils deviennent concrets. Plus personne n’est à l’abri, ce qui donne une nouvelle dimension aux combats.

Enfin, les personnages.

Miki nous montre une évolution notable depuis Rush. Elle tente de lâcher du lest à son côté control freak ce qui la rend plus supportable et sympathique. Elle fait vraiment des efforts.

De même, elle tente de soigner ses relations avec son entourage. En plus de combattre des extraterrestres, elle combat donc ses propres démons.

Eve Silver fait rebondir l’action avec des retournements de situation lourds de conséquences: des personnages qu’on croyait morts réapparaissent avec des « conseils » qui ne laissent aucun doute sur ce qu’il faut découvrir mais quoi? Nous sommes sur les dents.

En conclusion, Push est une lecture addictive qui confirme le coup de coeur énormissime que j’avais eu pour son prédécesseur. Bien que moins riche en action, on ne s’ennuie jamais avec ce tome. Mon attention a été happée du début à la fin. Il me tardait tant d’avoir le fin mot de cette histoire que je n’ai pas pu attendre et j’ai enchaîné avec le dernier tome, Crash, dans la foulée. Autant vous dire, ça décoiffe!

Retrouvez mon avis sur :
– le tome 1: Rush.