Saga On Dublin Street, tome 6.5: One King’s way – Samantha Young

Nightingale

Synopsis (Traduction du résumé par moi. Sortie française non prévue):

Retour au club où tout a commencé pour Braden et Joss. Quand il ne travaille pas, Craig Lanaghan prend soin de sa mère et de ses petites soeurs. Alors, quand il s’agit des femmes, Craig ne veut que du simple. Mais maintenant que Rain Alexander est entée dans sa vie, il se pourrait bien qu’elle soit plus que ça.

Mon avis:

La saga est terminée mais Samantha Young nous a fait le plaisir de nous régaler avec ce bonus dédié à Craig, rencontré dans le premier tome. One King’s way se passe justement quand Joss et Jo ne sont pas encore mariées. Comparé à l’époque où le tome 6 se passe, on a l’impression de remonter le temps, n’est-ce pas?

Ici, l’intérêt amoureux de Craig s’appelle Rain. Rain est entrée dans le bar dans le but d’assouvir une vengeance personnelle et je dois dire que j’ai trouvé ce plot à lever les yeux au ciel. Mais passons sur ce point.

Rain est le genre de femme dans laquelle on se reconnaît. Elle est indépendante, elle a des valeurs mais surtout, elle a des attentes concernant l’amour qui sont exactement celles qu’on a quand on est jeunes. On le veut passionné, inconditionnel et plus fort que tout.

Concernant Craig, il est plus réaliste, selon ses propres termes. Mais entre eux, c’est lui qui s’investit le plus et complètement. L’amour le métamorphose même s’il ne croit pas en le même idéal que Rain. Il l’incarne.

Nous avons beau avoir une novella, Samantha Young parvient à rendre l’histoire aussi captivante que les tomes précédents. La fin de One king’s way m’a enchantée car elle nous transporte dans un nouveau monde, elle nous dépayse tout en nous faisant nous sentir en terrain connu. Elle est adorable et me fait fondre.

C’est donc avec une note renouvelée de nostalgie que je referme encore une fois la page sur la saga.

Retrouvez mon avis sur:
– Le tome 1: On Dublin Street.
– La nouvelle 1,5: Until Fountain Bridge.
– Le tome 2: Down London Road.
– La nouvelle 2,5: Castle Hill.
– Le tome 3: Before Jamaica Lane.
– Le tome 4: Fall from India Place.
– Le tome 5: Echoes of Scotland street.
– Le tome 6: Moonlight on Nightingale way.

Saga On Dublin Street, tome 6: Moonlight on Nightingale Way – Samantha Young

Nightingale

Synopsis (Traduction du résumé par moi. Sortie française prévue):

Logan a passé deux ans à payer pour ses erreurs. Maintenant, il est prêt à tout recommencer. Il a un appartement génial, un bon travail, plein de femmes pour le distraire de son passé et une femme en particulier qui y parvient.
Grace est déterminée à ne rien avoir à faire avec Logan jusqu’à ce qu’un bouleversement énorme transforme le séducteur en le genre d’homme stable et fort qu’elle recherche. Mais leur passé menace de les rattraper…

Mon avis:

Nous voilà donc dans le tout dernier tome de la saga qui a pour héros Logan.

Celui-ci est maintenant sorti de prison et s’est refait une vie. Braden lui a dégoté un travail au Fire ainsi qu’un appartement dans son immeuble et il navigue entre plusieurs aventures d’un soir. Sa voisine, Grace, peut en attester vu que leurs murs sont très fins.

L’histoire démarre de façon classique avec un clash entre nos héros et pourtant, tout partait d’un gag: Grace sonne à la porte de Logan car son dernier « coup » a fait sécher son string sur le pallier de Grace. Naturellement, elle demande donc à son cher voisin de remédier à la situation et c’est ahurie qu’elle subit la foudre de Logan sans comprendre pourquoi. Ahuri, c’est aussi le mot qui nous caractérise à ce moment-là mais avec le recul, la situation est hilarante.

Nous pénétrons plus profondément dans l’histoire.

L’auteure nous immerge dans la vie de Grace et introduit encore une fois de nouveaux personnages: Chloe, Juno et Aidan. Connaissant Grace depuis l’université, ils sont plus que ses meilleurs amis; ils sont sa famille.

There are moments in life that change us irreparably. Sometimes those moments are grand and dramatic, tragic or beautiful in their intensity. Sometimes those moments are quiet and small, like footsteps fading behind a closed door. The subtlety of those momenets can sometimes camouflage thir impact. And sometimes the impact is felt profoundly, but the quietness of the moment is lost on everyone else around you, adding loneliness to the equation.

Samantha Young va plus loin dans la romance ici. Voilà qu’elle nous construit un récit familial avec l’intervention de Maia et elle réussit à me happer plus que ce que j’imaginais. Je n’ai pas vu venir ce twist et même si au début, je n’en étais pas enchantée, elle a fini par me convaincre et par me faire m’attacher à Maia. Elle est tellement adorable qu’on ne peut pas ne pas l’aimer.
Maia est justement l’élément central autour de qui toute l’intrigue se construit. Je pense que sans elle, Grace et Logan auraient mis beaucoup plus de temps à se rapprocher car tous deux sont trop meurtris par leur passé. Maia est leur baume à tous les deux. J’ai adoré la voir interagir avec eux. J’ai été attendrie.

J’ai aussi beaucoup aimé la façon dont Grace s’exprime. Comme c’est une Anglaise, son langage est plutôt soutenu, ce qui n’est pas aidé par le fait que c’est une littéraire. Pourtant, sa manière de parler m’a rappelé ces séries se déroulant à l’époque victorienne et évidemment, je ne peux qu’en être fan.

Nous retrouvons une dernière fois la tribu au complet. Quand on pense qu’au début de la saga, Joss avait 25 ans et qu’elle en a maintenant 36, on a l’impression d’avoir vieilli avec les personnages ou plutôt, de ne pas les avoir vu vieillir. Que d’eau a coulé sous les ponts!

De voir ce clan si étendu, on a l’impression d’être au pays des Bisounours mais qu’importe! J’ai été très heureuse de tous les retrouver une dernière fois. Le récit m’a captivée pour ne plus plus lâcher mais je pense que la saga ne serait pas ce qu’elle est sans ses personnages. Ils tiennent une place spéciale dans mon coeur.

Vous vous doutez que la fin de ce tome est heureuse mais en place de ça, l’épilogue se décompose en six chapitres. Un pour chacun des couples de la saga. Un épilogue qui nous place au coeur de chaque histoire d’amour et qui nous permet de dire au-revoir à tous.
Autant vous dire que j’ai été énormément émue par tous ces moments de vie. J’ai envie d’en lire plus, naturellement. Mais il faut laisser les personnages continuer leur vie paisiblement. Les laisser continuer, heureux.

Ainsi se termine la saga On Dublin street qui est probablement l’un des meilleures romances que j’ai lues jusque là.

Ce tome m’a tout aussi bien conquise que ses prédécesseurs si ce n’est plus. Il faut dire que Logan n’a rien à envier à Braden niveau charme!

Je referme donc ce livre avec beaucoup d’émotions et un sourire aux lèvres. Je peux d’ores et déjà vous dire avec certitude que je relirai cette saga plusieurs fois.

Merci Samantha Young pour nous avoir livré des histoires aussi intenses.

Retrouvez mon avis sur:
– Le tome 1: On Dublin Street.
– La nouvelle 1,5: Until Fountain Bridge.
– Le tome 2: Down London Road.
– La nouvelle 2,5: Castle Hill.
– Le tome 3: Before Jamaica Lane.
– Le tome 4: Fall from India Place.
– Le tome 5: Echoes of Scotland street.
– La nouvelle 5,5: Valentine.