Saga Marked men, tome 4: Nash – Jay Crownover

couverture

Synopsis:

Saint Ford, infirmière, concentrée sur son travail, dévouée à ses patients, n’a pas de place pour l’amour. Elle n’a pas besoin d’un gars dans sa vie , surtout quand il ‘agit du canon inoubliable qui l’a détruite au lycée. Le sombre et mystérieux Nash ne se rappelle peut-être pas d’elle ni de la douleur qu’il lui a causée mais il a chamboulé son monde… et il risque bien de recommencer.

Mon avis:

Je remercie les Editions Hugo et Cie pour m’avoir permis de découvrir ce roman.

Ce tome a beau commencer tout de suite après la fin de Rome et être raconté à travers de nouveaux points de vue, ceux de Nash et de Saint, j’ai été immédiatement immergée dedans. Ca s’est fait tellement naturellement que je n’ai même pas été dépaysée par la plongée dans la vie de Saint. Je suis bluffée!

Saint et Nash se sont connus au lycée. Lui était populaire, elle bourrée de complexes et manquait cruellement de confiance en elle. La vie les a séparés mais en grandissant, sa mentalité est restée bloquée au lycée. Elle n’a jamais pris le temps de s’apprécier elle-même au point que souvent, dans le récit, j’ai eu envie de la claquer et de la secouer comme un prunier pour qu’elle ouvre enfin les yeux.

Quant à Nash, on le découvre sous un nouvel angle. Il est très pudique sur ce qu’il ressent et en même temps, il n’a pas peur d’agir pour son bonheur. On comprend donc aisément pourquoi il s’entend aussi bien avec Rome. Dans sa jeunesse, il était un jeune con mais il s’est assagi; on sent qu’il a appris et mûri.

C’est pour cela que la romance entre Saint et Nash me paraît si naturelle.

En parallèle de l’histoire qui a clairement pour thème l’acceptation de soi, Jay Crownover développe une nouvelle fois celui de la famille. Autant dire que notre coeur est rudement mis à l’épreuve avec les scènes de Phil. Celles-ci sont tout simplement trop chargées en émotions. Ce sont celles qui auront le plus fait se serrer mon coeur. Impossble de rester insensible.

La romance était déjà intense mais là, on a atteint un nouveau seuil. Intense ne suffit même plus à décrire la force de ce que Nash m’a fait ressentir. C’est fort. Très fort.

Outre cela, l’auteure introduit sa saga spinoff, Saints of Denver et vraiment j’ai hâte de la lire. Sans oublier les nouveaux personnages féminins dont on a un petit aperçu et qui, j’en suis sûre, seront les héroïnes des tomes 5 et 6 de Marked Men. Je suis sous le charme de Royal et il me tarde de la voir avec Asa.

Enfin, Nash nous permet de retrouver cette bande d’amis qu’on en vient à considérer comme la nôtre tellement on a cette impression de les connaître par coeur.

Ansi, Nash est certainement le tome le plus émotionnel que j’ai lu jusque maintenant de la saga. Je ‘en ressors pas indemme. Je ne peux qu’être encore plus impatiente de découvrir ce que l’auteure réserve pour la suite et fin. C’est un roman coup de poing qui ne peut pas vous laisser insensible!

Retrouvez mon avis sur :
– le tome 1: Rule.
– le tome 2: Jet.
– le tome 3: Rome.

hugo

Saga Marked men, tome 3: Rome – Jay Crownover

couverture

Synopsis:

Intrépide et pleine de vie, Cora Lewis est aussi celle qui veille sur ses amis « bad boys » tatoueurs, dans le salon Marked où elle officie comme perceuse. Derrière son apparente joie
se cache un coeur brisé et Cora est bien décidée à ne plus jamais se laisser embraser par une passion dévorante. Elle attend maintenant l’homme parfait, sans bagages douloureux ni histoire dramatique, avec qui elle pourra s’engager. Et elle rencontre Rome Archer.
Sous ses airs rassurants d’ancien soldat, Rome est en fait têtu, autoritaire et rigide. Pas très « homme parfait » ! Et surtout il revient du front… Traumatisé, il cherche un moyen de survivre et de reprendre le cours de sa vie, malgré les démons de la guerre qui le rongent. Pour cela, il pensait être seul, jusqu’à ce que Cora débarque dans sa vie et l’éclaire de mille couleurs.
Parfois les mauvais choix sont les meilleurs.

Mon avis:

Je remercie les Editions Hugo et Cie pour m’avoir permis de découvrir ce roman.

Celui-ci a pour héros Rome et Cora. Quand vous lisez la fin de Jet, vous vous doutez que ce tome était obligé d’avoir lieu. Depuis le temps qu’on souhaite que Cora ait son happy end! En même temps, nous faisons la connaissance de Rome et nous en voyons un peu plus sur la nouvelle vie d’Asa depuis ce qui lui est arrivé.

Rome et Asa forment un duo d’amis touchants, dû au fait qu’ils traversent les mêmes choses: ils essayent de se reconstruire, leur vie a été complètement chamboulée et ils doivent se redéfinir.

Ce tome m’a ainsi fait changer mon regard sur Asa et il me tarde vraiment de lire son propre point de vue. Mais parlons de Rome d’abord.

Le mérite de Jay Crownover, c’est qu’elle parvient toujours à rendre ses nouveaux héros encore plus sexy et attachants que le précédent.

Impossible de résister à un grand gaillard, ancien GI, qui n’a pas peur de se livrer à nu. Rome possède un charme fou, intense, incroyable.

Quant à Cora, j’ai apprécié de la voir sous un autre jour. En plus d’être une femme badass, elle se transforme en lutin à qui il ne faut pas chercher de noises. Elle est adorable et on ne peut pas ne pas l’aimer. Cette fille porte le groupe sur ses épaules!

Et elle est partie comme ça, comme si elle ne venait pas de changer l’axe sur lequel mon monde tournait. Comme si elle n’avait pas été la meilleure expérience sexuelle de ma vie. Comme si elle ne m’avait pas entièrement démonté et n’avait pas laissé les pièces détachées apparentes pour tout le monde.

Rome, c’est comme toujours plus qu’une romance.

Tu es parfait pour moi parce que je suis tout aussi imparfaite que toi, mais avec toi, il n’y a plus de défauts.

C’est une histoire de reconstruction, mais surtout, un apprentissage de la vie. C’est la maturité pour Rule, le temps des révélations et de la paix pour les Archer. C’est aussi un approfondissement de l’histoire de certains personnages comme Nash et Asa et vu la fin de ce tome, en cliffhanger, je suis d’ores et déjà sûre que le tome 4 porte sur Nash et Saint. Il ne peut pas en être autrement.

En conclusion, Rome m’a encore une fois fait passer un super moment et je suis très impatiente de savoir ce qu’il va advenir de notre petite bande. Encore un Jay Crownover que j’ai adoré!

Retrouvez mon avis sur :
– le tome 1: Rule.
– le tome 2: Jet.

hugo