Saga Lucky Harbor, tome 12: One in a million – Jill Shalvis

couverture

Synopsis (Traduction du résumé par moi. Sortie VF non prévue):

En tant que cerveau derrière le site de planification de mariage TyingTheKnot.com Callie pense à tout: de la bague à la robe, en passant par la joie… et la tristesse. C’est cette dernière partie qui fait que Callie reste célibataire. C’est ce qui se passe quand on quitte une fille devant l’autel. Mais quand elle retourne dans sa ville d’enfance, elle retrouve son béguin de lycée et il est encore plus sexy qu’avant. Pour ne pas arranger les choses, il lui rend difficile de se souvenir pourquoi elle a renoncé à l’amour.

Mon avis:

Ce dernier et ultime tome de la saga nous ramène aux racines qui ont fait le succès de Lucky Harbor avec le thème de la famille en plus de l’amour.

Callie a eu le coeur brisé quand son fiancé ne s’est pas présenté devant l’autel le jour de leur mariage et depuis, elle s’est juré de ne plus croire en l’amour.

Tanner est en train d’essayer de nouer une relation avec son fils adolescent, Troy, alors qu’il a été absent de sa vie jusqu’ici. Jusque là, vous savez qu’il y aura une romance.

Là où la famille vient jouer une rôle, c’est avec l’intervention de Lucille qui se trouve être la grand-mère de Callie. Et que serait Lucky Harbor sans sa commère préférée?

Ainsi, Jill Shalvis concentre son récit sur deux couples, ce que j’ai beaucoup aimé. Elle nous rend nosltagique en faisant intervenir dans l’histoire les personnages des tomes précédents, ce qui fait qu’on retrouve Sawyer, par exemple ou même Jax.

Ses rapides clins d’oeil nous font prendre conscience que ça y est, c’est la fin de la saga.

J’ai aussi aimé le fait que la famille se manifeste dans une autre relation que Callie et sa grand-mère avec Troy. Celui-ci ne peut que nous charmer et j’ai été attendrie de le voir interagir avec son père. Leur relation naissante est touchante à voir.

En conclusion, One in a million conclut la série avec une note de tendresse. J’ai le coeur un peu noué à l’idée de savoir que c’en est fini des matchmakings de Lucille. Tout est bien qui finit bien.

Retrouvez mes avis sur:
– le 1er tome: Irrésistible.
– Le 2eme tome: Tendrement.
– Le 3ème tome: Eperdument.
– Le 4ème tome: Lucky in love (Passionnément)
– Le 5ème tome: At last (Infiniment).
– Le 6ème tome: Forever and a day (Aveuglément).
– Le tome 6,5: Under the mistletoe.
– Le tome 7: It had to be you.
– Le tome 8: Always on my mind.
– Le tome 9: Once in a lifetime.
– Le tome 10: It’s in his kiss.
– Le tome 11: He’s so fine.

Saga Lucky Harbor, tome 11: He’s so fine – Jill Shalvis

couverture

Synopsis (Traduction du résumé par moi. Sortie VF non prévue):

Pour Olivia Bentley, Lucky Harbor est plus que la ville où elle a son magasin d’articles vintage. C’est un endroit où personne ne connaît sa vraie identité. Elle réussit assez bien à garder son passé secret et à ne pas s’attacher… jusqu’à ce qu’elle voit un homme en train de se noyer.
Cole Donovan ne voit pas de problème à être « sauvé » par une femme magnifique. En fait, il est plus que d’accord pour passer du temps peau à peau avec Olivia. La seule chose à laquelle il ne s’attend pas, c’est que des ennuis viennent de paire avec elle. Est-ce que ces ennuis signifient la fin de la vie d’Olivia à Lucky Harbor?

Mon avis:

Nous voilà donc dans l’avant-dernier tome de la saga de Lucky Harbor. Nous avions entrevu Olivia et Cole dans le tome précédent et c’est donc tout naturellement que Jill Shalvis nous présente l’héroïne du dernier tome en la personne de Callie, la nouvelle voisine de Becca et d’Olivia.

Le premier chapitre nous plonge littéralement dans l’action avec Cole qui est en train de bricoler sur son bateau quand il reçoit un coup de jus qui l’assomme assez pour qu’il se retrouve par-dessus bord. Ni une, ni deux, Becca qui passait par là et qui n’était pas en train de le mater de loin, se jette à l’eau pour l’aider. La note comique dedans? C’est le fait qu’au lieu de l’aider alors qu’il n’en a pas besoin, elle les coule tous les deux. Heureusement, Cole prend la situation en mains et tout finit pour le mieux.

J’ai lu les premiers chapitres en riant franchement. J’imaginais la scène et c’était imparable.

Ensuite, on entre dans le coeur de l’histoire. On apprend rapidement en quoi consiste le passé trouble d’Olivia et ce qui hante Cole.

Malgré le fait que le récit est captivant et très agréable à lire, je dois avouer que je n’ai pas été particulièrement émue par Olivia. Elle n’a pas suscité mon empathie. Du coup, j’ai eu tendance à être agacée par ses cachotteries. J’ai trouvé qu’elle s’apitoie beaucoup sur elle-même, ce qui est un contradiction avec la volonté de l’auteure d’en faire une femme généreuse, tournée vers les autres. Au contraire, pour moi, elle reste centrée sur elle-même. Impossible de m’attacher à elle.

Cependant, ce bémol est petit comparé au bien que je retire de cette lecture.

J’ai toujours peur d’être comme un disque rayé quand je chronique un roman de cette saga mais il faut dire ce qui est: l’auteure sait nous régaler de ses histoires. Lucky Harbor est devenu comme une famille à force. On prend plaisir à retourner dans cette petite ville paisible de temps en temps.

En conclusion, He’s so fine m’a moins plu que ses prédécesseurs à cause de son héroïne mais j’ai aimé suivre ce récit. Il me tarde de conclure la saga.

Retrouvez mes avis sur:
– le 1er tome: Irrésistible.
– Le 2eme tome: Tendrement.
– Le 3ème tome: Eperdument.
– Le 4ème tome: Lucky in love (Passionnément)
– Le 5ème tome: At last (Infiniment).
– Le 6ème tome: Forever and a day.
– Le tome 6,5: Under the mistletoe.
– Le tome 7: It had to be you.
– Le tome 8: Once in a lifetime.
– Le tome 9: Once in a lifetime.
– Le tome 10: It’s in his kiss.