PS I like you – Kasie West

couverture

Synopsis (Traduction par moi):

Alors qu’elle s’ennuie dans son cours de chimie, Lily gribouille les paroles d’une de ses chansons préférées sur son pupitre. Le lendemain, elle découvre que quelqu’un a continué les paroles et lui a laissé un message. Mystère!

Mon avis:

Cela fait un bail que chacun des romans de l’auteure atterrit dans ma PAL et c’était l’occasion d’en ouvrir un.

Cette histoire nous est racontée du point de vue de Lily. C’est une adolescente comme les autres qui devient maladroite en présence de n’importe quel garçon. Son seul réconfort est la musique. D’ailleurs, elle passe ses journées à rêvasser à ce propos et à gribouiller, s’imaginant compositrice plus tard.

Un jour, alors qu’elle s’ennuie en cours, elle commence à écrire sur la table les paroles de sa chanson préférée. Le lendemain, elle constate que quelqu’un a continué cette transcription. C’est le début d’une correspondance.

PS I like you se lit rapidement; on y trouve les ingrédients qui ont fait que j’ai été hookée du début à la fin. C’est léger, frais et fun.

Lily est marrant comme tout et j’ai beaucoup aimé la voir interagir avec sa famille. Celle-ci est complètement déjantée mais elle est très attachante en même temps. On passe un bon moment avec toute cette tribu qui n’est pas sans rappeler celle de 7 à la maison.

Si j’ai trouvé le style de l’auteure un brin « jeune », il n’empêche que je me suis attachée à cette histoire, certes, prévisible mais tellement agréable à lire.

J’ai éprouvé beaucoup de plaisir à lire les aventures de Lily et de ses proches. Et puis, j’ai adoré suivre l’évolution de sa chanson, Left behind. J’aurais vraiment voulu entendre ce que ça donnait.

En conslucion, PS I like you est une lecture que j’ai énormément aimée et que je recommande en cette saison. C’est de plus, une bonne introduction au monde de l’auteure pour moi et il me tarde d’en lire plus.

Quadrilogie Off Campus, tome 1: The deal – Elle Kennedy

couverture

Synopsis:

Hannah est une très bonne élève et elle a un don incroyable pour le chant.
Mais quand il s’agit d’hommes et de séduction, elle perd tous ses moyens. Garrett est la star de l’équipe de hockey de l’université, mais ses résultats scolaires ne sont pas à la hauteur et il risque de perdre sa place dans l’équipe. Ils vont passer un drôle d’accord. Elle lui donne des cours et il l’aide à séduire le quaterback de l’équipe de football. Cet arrangement original va-t-il changer leur vie ?

Mon avis:

Je remercie les Editions Hugo et Cie pour m’avoir permis de découvrir ce roman.

Quand j’ai commencé ce roman, je pensais avoir affaire à une simple romance. Je voulais du facile et du léger, je n’ai pas été déçue! Ce à quoi je ne m’attendais pas, c’était à m’éclater autant!

L’auteure a instillé un humour au niveau des personnages et de leur manière d’appréhender les choses que j’ai littéralement A-DO-RE! C’est juste énorme. Ils ne s’encombrent pas de manières, disent les choses telles qu’elles sont, ne se cachent pas derrière des faux-semblants… Ils sont rafraîchissants.

– Qu’est-ce qui se passe ici?
Hannah sursaute lorsque le coach entre dans la salle de douche.
– Salut, Coach. Ce n’est pas ce que vous croyez.
Il n’a pas l’air content.
– Ce que je crois, c’est que tu te douches devant ta copine. Dans mon vestiaire.
– Dans ce cas, c’est bien ce que vous croyez. Mais je vous jure que c’est innocent. Il ne va rien se passer de sexuel, dis-je en lui souriant. J’essaie de la reconquérir.
Le coach ouvre la bouche puis il la referme puis il la rouvre. Je n’arrive pas à savoir s’il est amusé, énervé ou s’il veut juste oublier tout l’épisode. Il finit par hocher la tête et choisir la troisième option.
– Poursuivez, dit-il.

Au-delà de cela, même si l’histoire est convenue, l’auteure a réussi à me surprendre. J’avais vraiment peur qu’elle nous ponde un triangle amoureux mais en fait, elle a choisi de traiter de thèmes difficiles que sont le viol et la violence conjugale/parentale.

Ils sont abordés de façon superficielle mais j’adore le fait que l’auteure s’en serve pour rendre ses héros plus forts. Ils ne se laissent pas détruire par leur passé. Au contraire. Ca les modèle. Ils sont parfaits tels qu’ils sont. On ne les changerait pas.

Je ne m’attendais pas à la rencontrer. Parfois, les gens vous surprennent et vous oubliez comment vous avez fait pour vivre sans eux, comment vous passiez vos journées ou traîniez avec vos amis.

Les personnages sont loin d’avoir un langage châtié. D’habitude, je ne suis pas fan de la vulgarité mais ici, ça passe inaperçu dans le sens où les personnages parlent comme vous et moi. Ils s’expriment avec naturel.

Naturel, c’est le maître mot de ce roman et j’adhère!

Elle Kennedy joue avec les codes du genre. Elle nous mène à la baguette comme un vrai chef d’orchestre. Elle maîtrise parfaitement son intrigue. Elle m’a captivée pour ne plus me lâcher. Impossible de décrocher du roman.

Et lorsque la fin arrive, avec ses dénouements parfaits pour tous les personnages, j’applaudis. Cette fin colle tellement bien que vraiment, je ne voudrais pas d’autre version.

Il me tarde maintenant de lire la suite. J’en veux encore!

hugo