Les cinq lettres du mot coeur – Cathy Cassidy

couverture

Synopsis (Sortie le 12 octobre 2017):

Carrie, Omisha, Eden, Uma et Ryan sont inséparables comme les cinq doigts de la main ou comme les cinq lettres du mot « coeur ». Mais, après une violente dispute, leur groupe est brisé. Même Eden et Ryan qui étaient amoureux en secret, ne se parlent plus… Est-il vraiment trop tard, deux ans après, pour recoller les morceaux de l’amour et de l’amitié?

Mon avis:

Je remercie les Editions Nathan/Lire en Live pour leur confiance.

Cela faisait un moment que je n’avais plus lu de romans de Cathy Cassidy car je dois avouer que j’étais un peu lassée. Je commençais à trouver qu’ils étaient trop « jeunes » pour moi.

Cependant, quand j’ai lu le résumé de celui-ci, j’ai su qu’il était temps de m’y remettre.

Ainsi, l’histoire nous est racontée alternativement par Eden et Ryan. Quand ils étaient enfants, avec trois autres filles, ils formaient un groupe très soudé. Ils étaient les meilleurs amis du monde. D’ailleurs, ils s’appelaient le club du Coeur car les initiales de leur prénom formaient le mot coeur.

Or, lorsque à l’époque où nous retrouvons Eden et Ryan, deux années ont passé et le groupe s’est complètement dissous. Tout le mystère de ce roman consiste dans ce que nous savons dès le départ: Eden et Carrie, meilleures amies pour la vie, étaient toutes les deux amoureuses de Ryan et Carrie a eu le coeur brisé le soir où elle l’a surpris en train de voler un baiser à Eden.

Tandis qu’Eden est devenue une sorte de gothique, Ryan est devenu le cancre de la classe. Ils évoluent dans des mondes différents; ressassant tous deux la perte de leur amitié et de celle des autres. Leur tristesse ne peut que nous toucher car qui n’a jamais perdu d’ami? Qui n’a pas de regrets en pensant à un ami perdu?

Leur souffrance m’a donc « parlé ». Je m’identifiais à eux complètement. Néanmoins, même si je comprenais la volonté d’Eden de ne se lier avec personne par peur de souffrir à nouveau et la colère de Ryan qui le pousse à provoquer tout le monde, même si ces traits avaient tendance à m’agacer, j’étais complètement happée.

Je pense que je n’exagère pas quand je dis que j’ai dévoré ce roman.

Le style d’écriture de l’auteure est plus mature, plus travaillé. Il facilite du coup beaucoup plus l’immersion dans le récit.

J’ai vraiment aimé les aller-retours entre le passé et le présent. Nous sentons pleinement l’importance de Carrie dans le passé des ados et c’est comme si on faisait notre deuil avec eux de leur amitié morte.

Et puis, vient la grande révélation qui nous laisse pantois. Je n’ai rien vu venir.

Après ça, l’émotion était trop forte. J’ai relu le roman avec un nouveau regard. Je suis bluffée. Encore une fois, je suis vraiment conquise par la maturité de l’auteure. Elle sait jouer avec nos sentiments comme une maestria.

Au final, Les cinq lettres du mot coeur est de loin, avec Coeur vanille, le roman de Cathy Cassidy que j’aurai le plus aimé. C’est une très belle re-découverte.

De la même auteure, retrouvez mon avis sur Coeur vanille.

Lire en Live

[Balades] L’Alsace en été

Dans la tête de tout le monde, l’Alsace vaut le coup pour ses marchés de Noël et elle est connue pour ses maisons à colombages, la route des vins et ses cigognes. Je dois dire que je suis tombée amoureuse de cette région il y a quelques années pour ses maisons qui ont un charme fou alors après maintenant plusieurs mois à vivre ici, je suis heureuse de constater que je n’ai pas fini d’être surprise et d’être émerveillée par ce que l’Alsace a à nous offrir.

Pour les amoureux d’architecture

Vous pensez pouvoir vous habituer rapidement aux colombages ou aux couleurs extravagantes mais qui collent si bien au décor mais d’un village à l’autre, vous n’avez pas fini d’en prendre plein les yeux.

En effet, même dans les villages les plus gros, le charme opère car vous réalisez que la vie est organisée et agencée de manière traditionnelle. Le village est construit autour d’un noyau « ancien ». Les ruelles étroites et sinueuses que vous redouteriez en ville sont ici, ce que vous recherchez. On prend plaisir à se perdre dans ce labyrinthe circulaire mais surtout, on respire. La nature y a sa place et se fond parfaitement dans le décor rendu par les maisons qui adoptent souvent des formes biscornues dignes des frères Grimm.

Pour les amoureux de la nature et des légendes

Prenez votre voiture, sortez de la ville et vous tomberez sur un des innombrables circuits de randonnées qui jalonnent la région.

Je vais même vous parler d’une idée de promenade que j’ai adorée. Enfoncez-vous dans le Sundgau, direction le château de Ferrette. Derrière lui, commence une randonnée qui vous donnera l’impression d’être à Brocéliande, au temps du roi Arthur. Après à peu près 45-50 minutes de marche en forêt et être passé à côté d’un champ d’ail des ours pour les férus de cuisine délicate et fine, vous déboucherez sur un passage qui vous évoquera un passage d’entre deux mondes. Celui-ci porte le nom de grotte des nains mais même les plus pragmatiques seront obligés de s’incliner devant la majesté des lieux.

Pour les amoureux de l’Histoire

Outre la dizaine de châteaux qui parsèment l’Alsace du Nord au Sud:

Une autre idée de randonnée à faire vous emmènera sur les traces des soldats pendant la Première Guerre mondiale. Pour ce faire, direction Illfurth qui marque l’entrée dans le Sundgau. Garez-vous dans le parking du cimetière pour débuter votre balade. Vous traverserez une forêt aux arbres qui ont des allures de sequoia, des champs qui s’étendent à perte de vue mais plus important, vous pourrez visiter les restes de plusieurs bunkers. Ce serait bizarre si les lieux n’étaient pas si beaux mais la solennité force le respect.

Au vu du titre de cet article, vous n’avez pas faux de croire que j’en ferai un autre en hiver. Mais avant, passez de bonnes vacances d’été! Si jamais vous passez par l’Alsace, faites-le moi savoir si vous avez fait les randonnées dont je vous parle. Ca me ferait plaisir!