Saga Serum, Saison 1 Episode 2 – Henri Loevenbruck et Fabrice Mazza

serum

Synopsis:

1773 : MESMER INVENTE L’HYPNOSE
1886 : FREUD INVENTE LA PSYCHANALYSE
2012 : DRAKEN INVENTE LE SÉRUM
Une injection.
Sept minutes pour accéder au subconscient d’Emily Scott.
Un carnet pour décrypter ses visions fantasmagoriques.
Quelques jours pour empêcher le pire. Mais quand les morts suspectes se multiplient, le NYPD se pose une question : Arthur Draken est-il un psychiatre de génie ou un dangereux criminel ?

Mon avis:

L’action reprend directement là où le premier tome s’est arrêté.

Toujours à la manière d’une série télévisée, nous avons droit au fameux « Précédemment… » récapitulant ce qu’il s’est passé et destiné à éclairer celui qui arrive en cours de route. C’est donc en ayant bien les choses situées dans leur contexte que j’ai pu entamer cette lecture comme si je venais de quitter le tome précédent.

Emilie est toujours amnésique mais il semble que le sérum de Draken fasse son effet car des choses lui reviennent en mémoire.

Une comptine. Des souvenirs liés au futur….

Parallèlement, les auteurs introduisent un couple de nouveaux personnages, les Singer. Aussi populaires que des justiciers, ces nouveaux caractères luttent pour dénoncer les abus de pouvoirs et les injustices sous quelque forme qu’elle soit.

Nous devenons très rapidement qu’ils sont les cibles du complot dont Emilie a connaissance sans le savoir.

A côté, nous sommes toujours témoins de l’évolution de l’enquête de Lola et de son quotidien aux côtés d’Adam, qui révèle une nature très éveillée et observatrice des comportements autour de lui et de son frère Chris qui doit faire face à ses démons.

De plus, les visions d’Emilie commencent enfin à produire des résultats lorsque Draken parvient à les décrypter et comme lui, nous nous demandons qui elle peut bien être en réalité pour avoir accès à ces informations.

J’ai apprécié le fait que les personnages soient tous présentés sans fard; ils ont tous leurs défauts, leurs moments de faiblesse et on peut autant les aimer que les détester dans certaines scènes. Draken en particulier me rappelle le Dr House avec son caractère si particulier qu’il tient bien de son père. Quel phénomène celui-là!

L’intrigue est approfondie tout en nous faisant nous interroger car forcément, certaines questions amènent d’autres réponses.

Et encore une fois, au moment où l’action nous entraîne dans une spirale d’évènements hors de contrôle, les auteurs nous tiennent habilement en haleine avec ce mot fatidique « Fin ».

En deux livres, j’ai l’impression d’avoir visionné la moitié d’un épisode policier. Où vais-je bien arriver?

Livre lu en LC dont vous pouvez lire quelques avis de participants ici: sur ce lien.

Publicités

Saga Serum, Saison 1 Episode 1 – Henri Loevenbruck et Fabrice Mazza

serum

Synopsis:

1773 : MESMER INVENTE L’HYPNOSE
1886 : FREUD INVENTE LA PSYCHANALYSE
2012 : DRAKEN INVENTE LE SÉRUM
Une injection.
Sept minutes pour accéder au subconscient d’Emily Scott.
Un carnet pour décrypter ses visions fantasmagoriques.
Quelques jours pour empêcher le pire.
Mais quand les morts suspectes se multiplient, le NYPD se pose une question : Arthur Draken est-il un psychiatre de génie ou un dangereux criminel ?

Mon avis:

Ce livre est construit à la manière d’une série dont il serait le premier épisode. En effet, l’introduction nous apprend qu’à la manière de la saga Level 26, celle-ci comporte en plus de la lecture, une partie interactive permettant de s’immerger complètement dans l’histoire, au moyen de vidéos et autres bonus accessibles sur un site internet.

Je dois dire que même si ce principe est pas mal en tant que bonus, je m’en suis passée pour ma lecture donc je ne commenterai pas cette part.

L’histoire nous plonge directement au cœur de plusieurs scènes racontées à la troisième personne. Comme dans tout épisode de série policière, nous entrons dans l’action avec la poursuite d’une femme et de son meurtre puis nous sommes placés dans le point de vue de Lola, inspectrice en charge de l’enquête liée à cette femme mystérieuse.

En plus de suivre le déroulement de cette enquête, nous suivons la vie personnelle de Lola. Maman célibataire depuis deux ans d’un fils de onze ans bien mature pour son âge, elle se débat avec des problèmes personnels d’une grande ampleur et a eu des problèmes d’alcool par le passé.

Ce tome sert à nous mettre en appétit.

En effet, nous avons une présentation générale des personnages:

– Lola: l’héroine de ce tome et vraisemblablement de la « saison ». Douée dans son travail, elle s’investit toujours corps et âme pour résoudre ses enquêtes et fait partie des meilleurs éléments de la police selon son propre chef. Malgré tout, elle possède des défauts et des vices comme tout le monde, ce qui la rend proche de nous car c’est un personnage plus complexe qu’il n’y parait.

– Draken: Il a un humour assez agressif et possède des bonnes capacité de déduction. Quelque part, il me fait penser, par sa personnalité, à Patrick Jane (Mentalist). Physiquement, il passerait plutôt pour un papy passionné par la pêche et calme alors c’est toujours surprenant lorsqu’il vous apprend qu’il est en fait psychiatre.

Et d’autres personnages qui correspondent tout de même à certains clichés: le co-équipier fouineur et hyper curieux, le boss qui crie mais qui cache un coeur d’or au fond de lui …

L’histoire ne trouve pas de résolution dans ce premier tome mais ce livre se lit au final tellement vite qu’on a une sensation de vide.

J’ai donc bien aimé cette mise en bouche même si je l’ai trouvée très courte mais étant féru de séries policières, j’ai retrouvé dans ce premier épisode cette ambiance qui fait qu’on ne peut s’empêcher de suivre l’enquête même si on a l’impression de ramer, de ne pas avancer.
De même, les auteurs, car c’est écrit à quatre mains, ont le chic pour instaurer un suspense, digne de 24.

Arrivé à la fin de ces pages, on se dit: « déjà? »

Eh oui déjà.

Pour la suite, il faudra lire l’épisode 2!

Livre lu en LC dont vous pouvez lire quelques avis de participants:
livromaniac
Islemme
Quaidesamoureux
vepug

Et d’autres ici: sur ce lien.