Trilogie Insaisissable, tome 3: Ignite me (Ne m’abandonne pas) – Tahereh Mafi

Ignite

Synopsis:

Je suis insaisissable. Je veux t’appartenir. Je ne te fais pas confiance. Je m’en remets à toi. La terre tremble. Mon cœur aussi. Je leur serai fatale. Je te suis vitale. Le monde se meurt. Je meurs sans toi.

Mon avis:

Un mot: Enorme!

Tous les défauts que je pouvais trouver à Juliette ont été balayés. Nous avons ici une Juliette forte et sûre d’elle. Elle s’est affirmée et sait maintenant ce qu’elle veut. Elle n’a pas peur d’agir, quitte à entrer en conflit, elle qui auparavant, cherchait à tout prix à rester invisible aux yeux de tous. Quel changement, vraiment! Qu’est-ce que c’est bon de la voir enfin se prendre en main et hausser le ton!

Mais il n’y a pas que Juliette qui a changé depuis le premier tome.

Warner n’est pas en reste. Ignite me est le tome de sa consécration.

Evidemment, si vous lisez la chronique de ce dernier tome de la trilogie, vous savez l’image qu’il avait dans Shatter me puis dans Unravel me.

Ici, il est transformé. L’auteure nous gratifie de moments hilarants avec Warner comme elle nous le montre vulnérable. Cette vulnérabilité, diantre! Impossible d’y résister! Warner s’était déjà révélé infiniment humain et observateur dans sa nouvelle mais là, on découvre son côté innocent derrière la façade qu’il arbore.

J’ai ri avec lui, j’ai été amusée, j’ai été bluffée par la force de sa passion et par son dévouement. Lorsqu’il s’engage, c’est à cent pour cent. Il fait tout pour protéger les personnes auxquelles il tient et il m’a juste fait craquer lors de quelques scènes en particulier.

L’amour transforme, dit-on. Eh bien, comme il le confesse lui-même, l’amour lui insuffle la vie. Voir Warner vivre, c’est tout simplement sublime. Vous avez l’impression d’assister à une renaissance et quelque part, c’est bien de ça dont il s’agit.

Warner est convaincu qu’il est un monstre, que tout le monde le déteste mais pourtant, il agit pour le bonheur de celle qu’il aime avant le sien. Un tel sens de l’abnégation ne peut qu’être félicité et admiré.

Adam, lui, suit l’évolution amorcée dans sa nouvelle.

Il a compris quelle était sa priorité et agit en ce sens. Pourtant, là où il m’a surprise, c’est dans la fierté que je lui ai découverte. Je n’avais pas imaginé qu’il ait ce trait de caractère et sa personnalité se révèle. Je devrais le détester. Je devrais. Mais je ne peux pas car quelque part, je comprends ce qu’il ressent. Il a tout perdu. Il souffre de ce qu’il a vécu lors de l’explosion d’Oméga Point. Il est dans une mauvaise passe et tout le monde semble l’abandonner. Il n’a plus que son frère, James. Comment pouvons-nous le blâmer?

Un autre personnage qui m’a émue, c’est Kenji.

Je savais que Kenji se dissimulait derrière une façade de bonne humeur. Or, je ne savais pas à quel point il pouvait souffrir lui aussi. Il y a une scène où il m’a tant touchée que les larmes menaçaient de couler. Parce que lorsqu’il se livre, c’est tout entier, sans fard, sans mauvaise plaisanterie. Quand il est sérieux, il l’est entièrement.

C’est donc tout naturellement que lorsque Juliette le décrit comme son meilleur ami, j’opine du chef avec force. Kenji est le meilleur ami qu’on voudrait tous avoir. Il a beau vous mettre dans des situations embarrassantes comme il l’a fait pour Juliette, ses intentions sont pures.

Mais… je vous parle des personnages mais et l’histoire, me demandez-vous?

Eh bien voilà, pour tout vous dire, j’ai commencé ce livre dimanche soir et le lendemain, à 15 heures, il était fini.

L’histoire était tellement captivante que je n’arrivais plus à en décrocher, au point même que je l’ai dévoré pendant que j’étais au travail.

Eh oui. C’était à ce point. Parce que les personnages m’ont fait rire et pleurer mais également parce que l’intrigue était haletante, riche en actions, en rebondissements, en révélations également mais surtout parce que la tension était telle que j’étais prête à bondir sur quiconque interrompait ma lecture.

Comme Juliette et ses amis, j’étais sur les nerfs. Je partais en guerre.

J’étais dans l’action. J’ai partagé chacune des émotions des personnages. L’auteure a fait de moi leur sœur d’armes.

Mais au milieu des batailles, il y a aussi ces moments d’extrême beauté, de poésie, d’amour. Ces moments qui sont tellement magiques et précieux qu’on voudrait qu’ils ne s’arrêtent jamais. On voudrait même en avoir plus. Toujours plus.

Quand à la fin d’Ignite me, non seulement elle est explosive et riche en tout ce que vous voulez, mais Tahereh Mafi l’a écrite de telle manière qu’en refermant le roman, j’avais vraiment énormément envie de pleurer. Cette conclusion est la meilleure possible. Parfaite!

Un énorme coup de coeur!

Warner et les autres vont encore me trotter dans la tête un bon moment. Impossible de lire quoi que ce soit depuis que je l’ai fini!

Retrouvez mon avis sur:
– le tome 1: Shatter me (Ne me touche pas).
– le tome 1,5: Destroy me (Ne me résiste pas).
– le tome 2: Unravel me (Ne m’échappe pas).
– le tome 2,5: Fracture me.

Dans le cadre d’une LC avec Sofiaportos dont vous pouvez lire son avis: sur ce lien.

Trilogie Insaisissable, tome 2.5 : Fracture me – Tahereh Mafi

FractureMe

Synopsis (Traduction par moi. Sortie française prochainement):

Alors, qu’Omega Point se prépare à lancer une attaque sur les soldats établis dans le Secteur 45, l’esprit d’Adam ne peut pas être plus éloigné de la bataille qui arrive. Il souffre de sa rupture avec Juliette, a peur pour la vie de son meilleur ami et est inquiet pour la sécurité de son petit frère. Et juste alors qu’il commence à se demander si cette vie est vraiment pour lui, l’alarme retentit. Il est temps de partir à la guerre.

Mon avis:

Vous savez pour quelle team je roule?

Raconté du point de vue d’Adam, je m’attendais à une chose de la part de l’auteure. Comme elle m’a fait changer d’avis sur Warner, j’étais presque inquiète à l’idée qu’elle réussisse à en faire de même avec Adam.

Eh bien non!

En fait, depuis la nouvelle centrée autour de Warner, je voyais venir un triangle amoureux gros comme une maison. Chose qui ne s’est pas arrangée avec le deuxième volume de la trilogie.

Heureusement, Tahereh Mafi est un de ces auteurs qui parvient à se renouveler et à surprendre.

Au niveau de l’intrigue, l’action se passe juste après les évènements d’Unravel me. Nous arrivons juste en plein chaos: Warner s’est échappé, Kenji se trouve en soins… c’est l’effervescence!

Autant la nouvelle de Warner nous faisait apprendre à le connaître, autant celle d’Adam nous fait comprendre ses vrais sentiments. Pour James, pour Juliette, pour la cause qu’il défend. Et vous savez quoi?

Au lieu de me faire changer de team, l’auteure m’a confortée dans mon opinion, na!

Adam m’a énormément énervée. En effet, même à travers ses yeux, j’ai juste envie de le claquer! Et ça vaut également pour Juliette. Je ne comprends absolument pas comment on peut avoir de la sympathie pour elle alors qu’elle se complait dans son rôle de victime apeurée.

Mais je vous rappelle que nous voyons Juliette avec les yeux d’Adam et honnêtement, comment vous pouvez croire un seul instant qu’il y a un triangle amoureux alors que de toute évidence, la priorité d’Adam n’est pas Juliette? (Fait qui est prouvé vers la fin du livre.)

Il passe son temps à la victimiser et à la considérer comme un pauvre enfant à protéger alors que même Warner et Kenji la traitent comme leur égal.

Quant à mon opinion sur Adam lui-même, je dois dire que je ne le vois plus de la même façon.

Dans les yeux de Juliette, je le voyais comme un intérêt amoureux mais désormais, il apparaît comme un jeune homme qui a grandi trop vite et qui a des responsabilités.

Juliette a l’art de faire comme si elle portait littéralement le poids du monde sur ses épaules mais Adam, même si son poids est autre, en a concrètement un dont il doit s’occuper et prendre soin. Non pas que j’appelle James un poids mais vous m’avez comprise.

Bilan: je retiens plusieurs choses.

Premièrement, vous connaîtrez ma joie en constatant que Warner est toujours la team gagnante. Vous l’aurez compris, je mise mes jetons sur lui.

Ensuite, mon impression sur Juliette reste mitigée. Même s’il y a des moments où on ressent et on comprend ce qu’elle ressent, son apathie a le don de m’énerver et de me frustrer. Il vaut donc mieux que l’auteure continue de nous livrer l’action du point de vue de Juliette, en tout cas, en ce qui me concerne.

Enfin, la fin de cette nouvelle promet un dernier tome riche en rebondissements.
Impression confirmée avec le premier chapitre d’Ignite me qui nous fait encore plus pendre la langue lorsqu’il se termine.

En parlant de ce fameux premier chapitre, est-ce que je développe?

Soyons fous, je vais le faire.

Deux choses: Juliette m’exaspère!
Mais, et c’est là que c’est nouveau: pas parce qu’elle ne sait pas ce qu’elle veut (ou qui), mais parce qu’elle le sait et qu’elle ne fait rien pour l’avoir. Grrr!

Retrouvez mon avis:
– sur le tome 1: Shatter me (Ne me touche pas).
– sur la nouvelle de Warner: Destroy me (Ne me résiste pas).
– sur le tome 2: Unravel me (Ne m’échappe pas).