Saga Le pacte, tome 5: The debt – Karina Halle

couverture

Synopsis (Traduction par moi. Sortie française non prévue):

Jessica Charles n’aurait pas du être à Londres quand l’impensable a eu lieu. Elle aurait dû être à Edimbourg à mener tranquillement sa vie. Mais ce jour-là, la vie de Jessica a changé à jamais, la laissant terrorisée et seule, perdant confiance en elle et en l’humanité à chaque seconde qui passe. Jusqu’à ce qu’un étranger entre dans sa vie. Un étranger qui la fait se sentir vivante à nouveau.
Keir McGregor est le prototype même du parfait Ecossais. Sauf qu’il n’est pas parfait.
C’est un étranger pour elle mais elle n’a jamais été une étrangère pour lui.

Mon avis:

Je disais la dernière fois qu’on avait affaire à un registre plus sombre avec cette saga spinoff. Je le confirme. The debt est encore pus sombre, plus poignant, plus frappant, plus tout.

Ce roman commence du point de vue de Jessica. Sa vie était insouciante jusqu’à ce qu’elle se retrouve au coeur d’une fusillade, prise pour cible par un fou qui a décidé de tirer à vue sur la foule sans distinction du sexe ou de l’âge de ses victimes.

Quant au héros, Keir, il est atteint de stress post-traumatique consécutif à ses huit ans passés dans l’armée et particulièrement suite à sa dernière mission, en Afghanistan, qui s’est soldée par des morts.

Nous avons deux personnages brisés par la vie qui peinent à se remettre sur pied mais ensemble, ils vont trouver la force de se relever et de faire face.

You have to be bold if you’re crippled. The world is unforgiving and if you don’t fight your way through it, you’ll be left behind.

La tournure des évènements est prévisible, certes, mais comme le dit Keir, c’est le voyage qui compte et quel voyage!

Ca a été un vrai enchevêtrement de montagnes russes.

J’ai adoré voir l’évolution des personnages. Ils sont authentiques, touchants. Je pense même que Keir remporte mon suffrage parmi tous les personnages masculins de la saga. Il est viril et en même temps, il dissimule un vrai coeur. Il est sensible et mystérieux en même temps. C’est un défi à lui tout seul et quand vous êtes l’élue de son coeur, vous vous rendez compte de votre chance tous les jours. C’est définitivement un de mes book boyfriends préférés.

It’s when everything goes to shit that you see what a person is really made of.

De plus, Karina Halle nous fait le plaisir de réunir tous ses personnages, donnant à ce tome, des allures de dernier tome mais ça apporte du baume au coeur. On prend vraiment plaisir à être immergée dans le clan des Mc Gregor.

The past has a way of sneaking in while you sleep, embedding itself in your dark places.

The debt est donc le tome qui m’a le plus émue pour le moment de la saga. C’est un pur plaisir. L’auteure illustre encore une fois son talent et on en redemande.

Retrouvez mon avis sur :
– Le tome 1: Le pacte.
– Le tome 2: L’offre.
– Le tome 3: Le jeu.
– Le tome 4: The lie.

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s