Saga Boston Belles, tome 1: The hunter – L.J. Shen

Synopsis (Traduction par moi):

Hunter
Je ne voulais pas être la star d’une sex tape, d’accord? C’est juste arrivé et maintenant, mon père castrateur m’a condamné à six mois de célibat, de sobriété et d’ennui morbide sous le toit de la fille la plus nerd de Boston qui soit, Sailor Brennan. Cette archère est censée me babysitter pendant que j’étudie pour prendre ma place à Royal Pipelines, la compagnie pétrolière de ma famille.
Sailor
Je ne voulais pas de ça, d’accord? Mais l’accord était trop tentant pour le refuser.
J’avais besoin de publicité gratuite et Hunter d’une nanny. En plus, c’est quoi, six mois, dans une vie? Ce n’est pas comme si je courais le danger de tomber amoureuse de ce millionnaire qui se trouve être l’un des célibataires les plus convoités de Boston.
Non. Je resterai insensible au charme de Hunter Fitzpatrick même au prix de tout ce que j’ai. Même au prix de son royaume.

Mon avis:

Ce livre met directement en scène Sailor, la fille de Troy et de Sparrow Brennan avec qui on a fait connaissance dans Sparrow et Hunter, que l’on a croisé dans la série All Saints High. Ce sont deux univers bien distincts, deux atmosphères différentes et le mix entre eux est assez déconcertant. On n’y retrouve pas le côté dark lié à Troy ni le côté angst qui nous serre tant le coeur avec les TotHoles. Au lieu de cela, l’histoire a plutôt un air de comédie romantique.

Hunter a été envoyé en exil à Boston suite à une malheureuse sex-tape. En soi, pour lui, ce n’est pas grave mais cela jette une ombre sur la réputation de sa famille richissime et donc, il doit se refaire un tableau d’honneur.

Pour cela, il doit cohabiter pendant six mois avec Sailor dont la seule obsession est de se qualifier pour les JO grâce à sa passion pour l’archerie. Evidemment, leurs personnalités vont se percuter et cela donne lieu à des scènes pleines de piquant.

D’un côté, on découvre le background familial de nos héros. J’ai été ravie de constater que derrière la façade insouciante qu’affiche Hunter, il cache en fait des fêlures liées au manque d’amour et de considération de sa famille. Il arbore toujours un air bravache mais c’est pour mieux dissimuler ses blessures. A un moment, c’est tout de même exaspérant de devoir creuser profondément avec lui car il est très doué pour se protéger. Il m’a fait lever les yeux au ciel à de nombreuses reprises, je l’avoue et il ne sera pas mon héros préféré.

Concernant Sailor, elle permet de voir Troy sous un autre jour, celui d’un père protecteur. Je n’ai pas forcément compris pourquoi il acceptait le deal offert par les Fitzpatrick mais c’est attendrissant de le voir en mode père poule pour ses enfants. Sailor a un sacré caractère. Elle est plutôt garçon manqué et ne semble pas faire cas de l’opinion des autres, à l’exception de sa famille et de ses deux meilleures amies, Perséphone et Emmabelle. Pourtant, elle est timide et a été isolée des autres pendant sa jeunesse de par le statut intimidant de son père. Elle est donc innocente en ce qui concerne la vie et le fait qu’elle soit insensible au nom de Hunter le force à remettre ses pieds sur terre.

The hunter, c’est l’histoire de deux contraires qui s’attirent et se complètent. C’est une histoire sur l’importance des liens familiaux et d’amitié.

C’est également la première histoire que je lis où les personnages secondaires prennent la lumière sur la scène. Cilian, le frère de Hunter, a tout d’un Vicious ou un Vaughn en puissance. J’ai lu nombre de spéculations sur qui serait son love interest. Emmabelle ou Perséphone? Ma théorie penche actuellement pour Emmabelle à cause de deux scènes spécifiquement. Nous saurons dans quelques semaines si j’avais raison ou pas.

L’action a été captivante à lire. Elle se double de deux mystères tournant autour des héros. J’ai rapidement élaboré une théorie pour celui qui concernait Sailor mais concernant Hunter, j’ai été agréablement surprise. Je n’ai rien vu venir.

Toujours est-il que j’ai été immergée dans ce nouveau début de série. J’ai adoré voir Hunter grandir et trouver un sens à sa vie. Pas seulement par amour mais surtout pour lui. Une fois qu’il sort du modèle dans lequel tout le monde l’attend, il fait ses pas dans l’âge adulte.

Je ne suis pas tombée amoureuse de lui pour autant mais The hunter a été une histoire très agréable à lire. C’est un début de série prometteur et j’ai très hâte de lire la suite.


Dans le même univers, vous pouvez lire mon avis sur :
– le 1er tome de la série All Saints High: Pretty reckless.
– l’histoire des parents de Sailor: Sparrow.

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.