Série All Saints High, tome 1: Pretty reckless – L.J. Shen

couverture

Synopsis (Traduction par moi):

On dit que la vengeance est un plat qui se mange froid. J’ai eu quatre années pour ruminer sur ce que Daria Followhill m’a fait. J’ai pris son premier baiser. Elle a pris la seule chose que j’aimais. Il y a un prix pour avoir ruiné la seule bonne chose de ma vie et elle va verser des larmes.

Mon avis:

J’ai adoré la saga Sinners of Saint de l’auteure alors j’avais un peu d’appréhensions à l’idée d’une saga spin-off. C’est pour cela que j’ai attendu avant de me lancer dans ce premier tome qui met en scène Daria, la fille de Jaime et de Melody.

Ainsi, comme vous pouvez le constater, cette suite se passe quelques dizaines d’années après la première série et a pour héros, les enfants des personnages qu’on a appris à aimer auparavant. C’est assez étrange de les voir maintenant dans la force de l’âge adulte mais on s’y fait très vite!

Daria semble sûre d’elle. Elle est populaire auprès de tous dans son lycée. C’est la capitaine des pompom-girls et tout lui réussit. Mais au fond d’elle, elle cache de grandes insécurités, nées de l’éducation qu’elle a reçue et tout ce qu’elle recherche en fin de compte, c’est l’approbation de ses parents et en particulier de sa mère.

Elle a rencontré pour la première fois Penn alors qu’ils avaient tous deux quatorze ans. Ils auraient pu être beaucoup de choses, amis, amoureux, mais le hasard fait que cette rencontre est aussi ce qui a causé leur plus grand drame et celui-ci les hante encore quatre ans après.

L’histoire est semblable à celle de Vicious. Nous avons une histoire de haine et d’amour. En lisant ce roman, j’ai été frappée de constater le talent de L.J. Shen pour nous faire ressentir l’intensité de la haine et la colère que les héros ressentent. Cela m’a en même temps rappelée pourquoi j’avais adoré sa saga initiale. Rares sont les histoires qui me font vivre jusqu’aux tripes les émotions des héros. Dire que le récit est intense serait un euphémisme.

Là où Pretty reckless se démarque, c’est dans la manière de traiter l’héroïne: a première vue, on peut la détester mais lorsqu’on est dans sa tête et qu’elle nous dévoile ses faiblesses, on apprend à l’aimer. Ses défauts la rendent proche de nous. Elle nous montre qu’on peut tout avoir mais qu’il faut avant tout s’aimer soi-même pour voir la chance que l’on peut avoir.

Quant à Penn, je dois dire qu’il est impossible à cerner. Ce qui me reste en mémoire pour lui, c’est la colère qui l’habite et qui le bouffe de l’intérieur. Ca décoiffe. Je ne peux pas dire qu’il m’a fait craquer car finalement, on reste en surface avec lui. C’est surtout Daria qui suscite notre empathie.

La romance est riche dans le sens où même si on connaît le résultat, il y a tellement de colère, d’incompréhension, de non-dits entre Daria et les personnes qui l’entourent, pas seulement Penn, mais également sa famille, que c’est comme si on recevait un coup au plexus. Je reste estomaquée. L’action est très complexe et riche en messages. Elle nous rappelle que même si l’herbe semble plus verte ailleurs, il y a toujours une ombre au tableau. Rien ni personne n’est parfait. Le tout, c’est d’apprendre à se contenter de ce qu’on a.

The sun is a lot like hate – beautiful and lethal and essential for our survival. It can blind you, but it also keeps you going. Hate motivates more than love. Love is content and peaceful.

La fin m’a particulièrement émue car elle m’a fait sourire. J’ai adoré l’humour que Penn montre et voir le couple être enfin heureux et épanoui. Ça m’a fait énormément plaisir à lire. C’est simple. Dès que j’ai refermé ce roman, j’ai ressenti un manque tel que je l’ai relu dans la foulée. Ce qui m’a permis de voir les pièces que je n’avais pas vues.

J’ai donc passé un excellent moment avec ce premier tome. Il met en scène une galerie de personnages que j’ai hâte de retrouver et d’approfondir, en particulier Vaughn, qui dégage un charisme fou. Lui, il me tarde vraiment d’arriver à son tome.

Pretty reckless réussit le pari de me rendre accroc alors que j’avais des inquiétudes et les balaie d’un revers de main. C’est un coup de poing qui nous laisse émotionnellement lessivé mais c’est tellement bon! J’en veux encore!

2 commentaires sur « Série All Saints High, tome 1: Pretty reckless – L.J. Shen »

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.