Espace négatif – Nicolas Derder

Résumé:

Ludovic, trentenaire avancé, ronronne dans son quotidien bien rodé sous le soleil arlésien. Il vit en couple avec Louise, une infirmière admirable de gentillesse. La vie de Ludovic va lentement basculer à la suite d’une rencontre avec une femme mystérieuse et fascinante qui va l’entraîner beaucoup plus loin qu’il ne l’imaginait.

Mon avis:

Le roman s’ouvre sur une scène mystérieuse qui capture notre attention d’emblée. Dans la tête de Ludovic, nous le découvrons alors qu’il se réveille au sommet d’une tour ou immeuble sans aucun souvenir de ce qu’il s’est passé avant. C’est là que la fameuse partie, du genre « quelques semaines plus tôt » fait son entrée en matière.

Ludovic est marié depuis plus de dix ans à Louise et s’ennuie dans son travail. J’ai d’ailleurs légèrement déprimé quand il parle de son quotidien avec sa moitié car il décrit un amour qui s’étiole, deux personnes qui s’éloignent inexorablement l’une de l’autre. Pour moi qui suis nouvellement mariée, c’est l’une des choses que j’appréhende et pour lesquelles je travaille chaque jour à ne pas connaître. Qu’il ne s’épanouisse pas au travail, je peux le comprendre, mais qu’il assiste à l’échec de son mariage, ça me touche.

Plonger dans la tête de Ludovic, c’est assister à une vie morne et sans relief. Une vie qui a renoncé à l’éclat de la passion. C’est pour cela que le début du roman est assez triste.

Et puis… il fait la rencontre du couple qui vient de s’installer dans son immeuble et revoit une ancienne connaissance. A partir de là, on peut dire que les choses deviennent intéressantes. C’est même un euphémisme. Ludovic n’est plus un témoin passif de sa vie. Il prend véritablement les choses en main. Il retrouve l’étincelle qui lui manquait jusque-là.

Le récit de ce que cette étincelle engendre nous tient captifs parce qu’on se demande où elle va nous mener. On voit Ludovic se réveiller de son marasme et en même temps, s’enfoncer dans un sacré bourbier. C’est comme voir un camion foncer à toute allure dans la direction d’un arbre. On sait qu’une catastrophe va arriver mais on la regarde tout de même.

C’est pour cela que la fin m’a surprise. Son contenu-même m’a complètement prise au dépourvu. Non seulement, elle m’a rappelé que je me trouvais dans un flashback mais en plus, elle m’a fait revivre la toute première scène sur laquelle nous découvrions Ludovic. Jusqu’à présent, j’avais complètement oublié cette fameuse première scène. Mais la vraie surprise réside dans le « après », dans les toutes dernières lignes qui signent là, le récit avec panache. C’est inattendu, imprévisible au possible. Une bonne surprise.

J’ai donc passé avec la plume de Nicolas Derder un bon moment. Je ne me suis jamais ennuyée et, alors que je ne préfère pas les romans contemporains généralement, mon intérêt est resté captif et ça, c’est une sacrée victoire.

Publicités

4 commentaires sur « Espace négatif – Nicolas Derder »

  1. Merci de ta lecture et de ta chronique Aveline.
    Je vois que les interprétations sont variées. J’ai envie de dire que ce n’est pas tant une « prise en main » qu’un « laché prise ».
    Désolé de ne pas avoir su t’enthousiasmé My.

    1. Lâcher prise, c’est exactement ça ! Je tourne autour en en parlant de façon maladroite mais ces mots correspondent exactement à la manière dont je vois le comportement de ludovic

  2. Il semble que nous ne l’ayons pas vécu du tout de la même manière. Si je suis d’accord sur le côté morne et sans relief, je n’ai pas du tout eu la sensation qu’il se prenait en main ensuite, tant il semble subir les événements comme malgré lui.
    La fin est en effet inattendue mais je l’ai trouvé parachutée et au final, elle ne m’a pas enthousiasmée comme toi mais peut-être parce que le reste du livre ne m’a pas vraiment parlé.

    1. Subir les évènements comme malgré lui…

      Je suis d’accord sur le « comme malgré lui » mais subir… Je ne sais pas. Mon impression, c’est qu’il sait qu’il va se casser la gueule. Il en a complètement conscience mais il y va quand même, malgré lui parce qu’il ressent une espèce de magnétisme irrésistible 😀

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.