Trilogie Monsters in the dark, tome 2: Quintessentially Q (Larmes brûlantes) – Pepper Winters

couverture

Synopsis:

Tout en cherchant à se venger des hommes qui ont vendu Tess, tous deux apprennent les limites de leur relation hors norme et ne se lassent pas des nuits aussi sensuelles qu’envoûtantes… jusqu’à ce que le malheur s’abatte une fois de plus sur Tess mettant en péril leur folle passion et risquant de changer la jeune femme à tout jamais…

Mon avis:

J’étais très curieuse de savoir comment Q et Tess allaient gérer une relation de couple alors la lecture de ce tome ne s’est pas fait attendre.

L’élément de surprise a donc été énorme dans le sens où je ne l’attendais pas dans son contenu. Figurez-vous que les déboires de Tess ne sont pas finis. Au contraire. L’action prend un tour encore plus sombre, encore plus glauque, encore pire que ce que vous aviez déjà lu avant.

Objectivement, ma première réaction a été une impression d’irréel: ce que vit Tess est presque risible tant cela relève de l’invraisemblable. C’est impossible d’être à ce point poursuivie par la malchance. Dans le même temps, la plume de Pepper Winters m’a tenue captive. J’étais complètement absorbée dedans. Prise dans la course contre la montre qui se joue sous nos yeux.

Les actions de Q dévoilent une facette de lui que je ne soupçonnais pas; j’applaudissais devant ce qu’il accomplissait pour Tess.

La seconde partie du récit se joue sur un plan purement psychologique.

Pepper Winters traite avec brio des conséquences des traumatismes et de comment ils empêchent un proche de retourner à la vie « normale », comment ils sont enfermés dans leur propre cauchemar, totalement impuissants et incapables d’en sortir sans aide. Sorti du contexte, je trouve que cela peut aisément être rapproché des PTSD des soldats, par exemple. C’est une bonne mise en abime.

J’ai ri devant les réactions de Q quand il applique sa solution finale pour aider Tess. C’était presque absurde mais en parallèle, je souffrais pour lui. Et même quand ça a fini par payer, j’avais peur que cet équilibre précaire s’effondre.

Ainsi, quand la fin s’est annoncée, j’étais soulagée de savoir une fois pour toutes que oui, la lumière au bout du tunnel est définitivement installée et qu’elle éclaire nos héros.

Tout ça pour dire que je garde pour Tess et Q les mêmes attentes pour la conclusion de cette trilogie: j’ai vraiment envie de les voir gérer une relation de couple.

J’ai adoré voir leur histoire se développer et pour Q, de le voir évoluer vers une personnalité moins extrême, moins brute, plus réfléchie. Il laisse entrevoir un nouvel aspect de lui que je désire ardemment revoir.

Encore une fois, ce n’est toujours pas le genre d’histoire que j’affectionne particulièrement mais le talent de Pepper Winters est à l’oeuvre: c’est glauque, c’est malsain, hyper sombre mais j’ai trop envie de savoir comment cela va se terminer pour notre couple.

Retrouvez mon avis sur le tome 1: Tears of Tess.

Publicités

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.