Saga Thoughtless, tome 5: Sauvage – S.C. Stephens

couverture

Synopsis:

Griffin Hancock est le bassiste vulgaire et un peu bad boy des D-Bags, le groupe le plus chaud du moment. Il a tout ce dont il rêve: une grade maison, une belle voiture, une magnifique famille. Malgré tout, cet homme sauvage et à l’égo surdimensionné en a assez d’être dans l’ombre de la star du groupe: Kellan Kyle. Il estime être le meilleur et tout le monde devrait le savoir. Cette quête du succès s’avère bien plus difficile qu’il ne l’aurait pensé d’autant plus que ses choix déstabilisent le couple qu’il forme avec Anna. A trop vouloir une carrière solo, Griffin pourrait bien se retrouver totalement seul et expérimenter alors l’adage : »On ne connaît pas la valeur de ce que l’on possède avant de tout perdre ».

Mon avis:

Je remercie les Editions Hugo et Cie pour m’avoir permis de lire ce roman.

Quand j’ai su que Griffin aurait son propre tome, j’étais très curieuse de savoir ce que l’auteure nous réservait pour lui. Griffin est un personnage haut en couleurs et dans Sensible, je dois dire qu’il m’avait fait beaucoup lever les yeux au ciel. Je le trouvais bruyant, centré sur lui-même, bref, plutôt agaçant et il ne m’avait pas plue.

Je ne m’attendais pas à quoi que ce soit de spécial pour ce tome mais la première chose qui m’a frappée, c’est le laps de temps qui s’est écoulé depuis Sensible et Sauvage. En effet, on retrouve ici des personnages qui sont maintenant devenus des stars et qui pour beaucoup, se sont mariés et ont fondé une famille. Ainsi, Kellan et Kiera ont maintenant un fils, Ryder tandis que Griffin et Anna ont une fille, Gibson et accueillent leur deuxième enfant. Des années ont passé et Kellan et Kiera vivent leur happy end.

Après m’être habituée à ce nouveau contexte, je suis entrée dans la vie d’Anna et de Griffin. Seul, celui-ci a voix au chapitre car l’histoire nous est racontée intégralement par lui.

Autant dire que toute la première partie du roman, Griffin m’a énormément énervée. Même en étant dans ses pensées, il reste doté d’un égo énorme sans parler de sa fierté mal placée qui lui joue des tours. Alors, en le voyant s’enfoncer toujours plus profondément dans la mouise, je n’attendais qu’une chose, que tout le pète au nez pour le voir enfin émerger et accepter la réalité. J’avais vraiment très hâte de voir Griffin se réveiller.

Pendant ce temps, alors que je rongeais mon frein, accrochée au roman et incapable de m’en détacher sans râler, l’auteure met en place une intrigue qui, non seulement va servir à cimenter le couple phare de ce tome, mais va également changer la donne concernant les D-Bags et bouleverser le groupe dans tous les sens du terme.

Ce faisant, elle nous plonge dans la laide réalité d’Hollywood en nous montrant comme il est facile de se faire duper en toute innocence. J’ignore totalement le processus des lancements de séries alors j’ai l’impression d’en avoir appris plus par l’intermédiaire d’Acing it. Tout se fait et se défait si rapidement, en un clin d’oeil, qu’on se rend compte qu’il faut avoir la tête bien ancrée sur terre pour se dépatouiller dans ce bourbier. Il est vraiment difficile de démêler les vrais amis des faux.

Ensuite, la seconde partie de Sauvage a été ce que j’ai préféré. Griffin n’évolue pas en une nuit. Non. Son réveil se fait lentement et de manière plausible. Il change de façon naturelle et en même temps, il reste lui-même. Il convainc. Sans en tomber amoureuse, j’ai adoré le voir gagner en maturité. Il a tellement plus de charme ainsi!

Enfin et c’est là que l’histoire me laisse bouche bée, un changement se fait au niveau des D-Bags. Sans vous dévoiler lequel, je dois dire que je n’avais absolument rien vu venir de ce côté-là et que j’apprécie franchement le résultat. Tout est pour le mieux! Bon, la fin est un peu Bisounours mais je l’aime comme elle est. Elle ne pourrait pas être mieux pour moi.

Ainsi, Sauvage est pour moi une réussite. Il apporte un vrai plus à l’histoire tout en nous permettant d’en voir plus sur Griffin et Anna qui forment un couple authentique même si on ne le dirait pas vu de l’extérieur.

Retrouvez mon avis sur:
– le tome 4: Sensible.

hugo

Publicités

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s