Saga The elements, tome 1: The air he breathes – Brittainy C. Cherry

Gray

Synopsis:

C’est facile de juger un homme sur son passé. De regarder Tristan et de voir en lui un monstre. Mais je n’ai pas pu réagir de la sorte. J’ai reconnu la désolation qu’il portait parce qu’elle était comparable à celle qui m’habitait et je l’ai acceptée. Lui et moi étions des coquilles vides. Nous étions tous deux à la recherche d’autre chose. De quelque chose de plus. Vous voulions tous deux recoller les morceaux éparpillés de nos passés respectifs. C’était peut-être la condition pour que nous puissions finalement répprendre à respirer.

Mon avis:

Je remercie les Editions Hugo et Cie pour m’avoir permis de lire ce roman. Rien que sa couverture avaient attiré mon oeil, c’est un coup de coeur visuel et le résumé m’avait plue d’emblée.

Le San Francisco Chronicle disait que l’auteure sait parler directement à notre coeur; c’est cette raison qui fait que j’ai mis ce livre en haut de ma PAL.

Le premier chapitre est du point de vue de Tristan. C’est une scène simple, une tranch de vie mais empreinte d’amour et de bonheur et d’emblée, notre coeur se serre car on comprend qu’un drame va se nouer et même si c’est le point de départ de l’histoire, on ressent tout de même la déchirure qui va s’opérer en Tristan. Car la parte qu’il subit, on la subit aussi en l’espace d’un seul chapitre.

J’ai le coeur brisé, putain! Je veux dire, pourquoi est-ce que quelqu’un peut faire faire ça? Pourquoi les gens tombent-ils amoureux si ça veut dire qu’ils courent le risque de ressentir ça? Qu’est-ce qui cloche chez les humains? LES HUMAINS SONT COMPLÈTEMENT MALADES ET TORDUS, PUTAIN! Je veux dire, je comprends – c’est bon, tu sais? D’être amoureux, d’être heureux. […] Mais ensuite, quand quelqu’un tire ce tapis magique sous les pieds, il entraîne tous ces bons sentiments, tout ce bonheur avec lui. Et ton coeur? Il se brise. Il vole en un million d’éclats et te laisse hébété, à contempler ses morceaux d’un regard vide, parce que toute ta liberté de pensée, toute la raison qui dominait ta vie jusque-là ont disparu Tu as tout laissé tomber pour cette connerie qu’on appelle l’amour et maintenant tu es complètement détruit

Le chapitre suivant nous présente Elizabeth. Elle revient dans la ville un an après la mort de son mari, Steven, qui l’a complètement anéantie et ce, malgré la présence réconfortante de leur fille, Emma.

Brittainy C. Cherry nous narre la rencontre entre ces êtres bousillés par la vie qui, au contact les uns des autres, réapprennent à vivre et à croire dans la vie, dans le futur. Ce faisant, elle parvient avec délicatesse à retranscrire leurs ressentis. C’est intense, bouleversant. J’ai été captivée à un point inimaginable. L’ambiance m’a fait penser à celle que met en place Mia Sheridan dans ses écrits et quand j’écris ça, comprenez que nous avons là, quelqu’un de la même trempe qu’elle. Elle sait nous prendre aux tripes.

J’avais le coeur pris en étau tout le long de ma lecture et les larmes aux yeux. Même les beaux moments m’émouvaient à ce point! Je ne peux pas relever le nombre de passages que j’ai eu envie de surligner tout simplement par la justesse de leurs mots. L’histoire est un condensé de belles leçons de vie.

La magie réside dans les petits moments. Dans les petites attentions, les sourires affectueux, les rires muets. La magie, c’est de vivre l’instant et de s’autoriser à respirer et à être heureux. Mon cher garçon, la magie, c’est d’aimer.

Je suis tombée complètement sous le charme des personnes de Tristan et de Lizzie. Je ne leur trouve aucun défaut. On se met facilement à leur place. Ils sont plein de douceur, d’attentions… Ils sont comme tout le monde, aspirent aux choses qu’on veut également. On ne peut pas leur résister.

The air he breathes est donc pour moi un énorme coup de coeur. Cette histoire change irrémédiablement et elle marque. Je prendrai plaisir à la relire.

hugo

8 réflexions sur “Saga The elements, tome 1: The air he breathes – Brittainy C. Cherry

  1. La couverture aussi m’a tapé dans l’oeil…Je trouvais que pour fois le mec sur la photo faisait viril et était dans l’air du temps (même si je lui couperai un peu les cheveux et la barbe😉 )
    Je me laisserai séduire quand je serai en période de stress, histoire de décompresser😀

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s