Trilogie Angels of Elysium, tome 2: Celestial – Olivia Wildenstein

Synopsis:

Celeste a passé les quatre dernières années à se bâtir une vie en dehors des guildes angéliques (les fêtes, ça, c’est fait), délaissant les ambitions des anges pour celles des humains (les études, ça, c’est fait), semant ses plumes sur les pavés de Paris et, plus récemment, les trottoirs de New York (la langue trop bien pendue, ça, toujours !).
Elle a juré de ne plus rien à voir avec les anges. Malheureusement, quand la femme, qui l’a recueillie le soir de la disparition de Leigh, trouve la mort, ils reviennent de force dans sa vie… et pas n’importe quel ange, le plus détestable d’entre tous: Seraph Asher.
Celeste a beau envoyer l’archange se faire emplumer, cet homme aussi beau qu’obstiné refuse de la laisser en paix. Il insiste sans relâche pour qu’elle complète ses ailes. Et quand elle lui demande une bonne raison de le faire, il lui en donne une, implacable: ce qu’il a fait de l’âme de Leigh.
Asher n’avait aucune intention de partager son lourd secret, pourtant c’est le seul moyen de sauver Celeste, la Plumable rebelle qu’il n’arrive pas à chasser de sa tête… et de son cœur.

Mon avis:

J’avais fermé Feather en pleurant et c’était un énorme coup de coeur. Dire que mes attentes sur Celestial étaient énormes serait un euphémisme, d’autant plus que l’auteure promettait qu’on serait ravi avec ce nouveau tome. Je vous le confirme, c’est vrai.

Tout d’abord, laissez-moi vous rafraîchir la mémoire sur le ressenti que j’avais à la fin de Feather: j’avais le coeur brisé. Si vous avez lu Roméo et Juliette, alors vous vous rappellerez du sentiment de fatalité, de gâchis et de drame qui nous assaillent en refermant le roman. On pleure toutes les larmes de notre corps parce que l’histoire est magnifique. Elle nous fait vivre un amour hors normes et on voudrait, tellement, mais tellement, qu’elle se termine autrement qu’en bain de sang. Avoir le coeur brisé? Cette expression prend littéralement son sens avec ces romans.

Alors, quand j’ai commencé Celestial, même si l’histoire nous est racontée du point de vue d’une autre personne, j’ai retrouvé cette ambiance qui me serrait tant le coeur. Je ressentais la colère de Céleste et j’étais plongée dans l’action. J’étais totalement en immersion et à nouveau, je ressentais le vide laissé par les morts de Leigh et de Jarod.

Quatre ans et demi se sont écoulés depuis la fin de Feather. Céleste a tourné le dos à ce qui était son but auparavant. Portée par la colère et le deuil, elle a choisi de vivre parmi les Humains. Elle a été adoptée par Mimi et elle erre sans trop savoir ce qu’elle va faire par la suite. Lorsqu’Asher fait irruption dans sa vie, c’est dans des circonstances tragiques. On ne peut que comprendre ses réactions face à lui même si rapidement, j’aurais voulu qu’elle le laisse un peu en placer une pour savoir ce qu’il a fait à la fin de Feather. En effet, je ne sais pas pour vous mais en ce qui me concerne, je n’ai pas compris en quoi consistait son secret alors j’étais très curieuse de le comprendre.

A partir de là, le talent d’Olivia Wildenstein a fait le reste.

Ce faisant, elle développe toute une mythologie autour de ses anges et son imagination me surprend car l’intrigue se décompose en deux parties. La première concerne Céleste et on savait qu’elle allait prendre place grâce au résumé.

Cependant, la seconde partie est complètement imprévisible et je l’ai adorée! Je ne m’y attendais pas du tout et j’ai été plus que ravie en découvrant ses enjeux. C’était génial! J’ai eu le sentiment de retrouver des vieux amis et quelque part, c’était comme si la fatalité que j’avais ressentie tout le long de Feather et du début de ce tome, disparaissait pour laisser place à une sorte de lumière. Tout à coup, je quittais un monde terre-à-terre pour en découvrir un autre, empreint de mystères et qui promettait de l’ébahissement.

Celestial m’a mis du baume au coeur. Ce tome m’a fait oublier à quel point j’avais été brisée par Feather. Olivia Wildenstein a su renouveler avec brio sa relecture du monde des anges et proposer une fin alternative innovante à Roméo et Juliette. C’est magique! Vraiment!
Jamais on n’avait réussi à me mettre aussi bas que terre et à me relever. J’ai le coeur léger en refermant cet ouvrage. Je suis tellement, mais tellement conquise! Cela faisait très, très longtemps que je n’avais pas été autant amoureuse d’une saga. Cela me met énormément en joie!

Ainsi, Celestial tient toutes ses promesses et même plus. Je l’ai adoré du début à la fin. L’épilogue me fait de nouveau tomber amoureuse et je n’ai qu’une hâte, c’est de découvrir Starlight et de voir si ce troisième et dernier tome sera également un coup de coeur.


De la même plume, retrouvez mon avis sur :
– le tome 1: Feather.

4 commentaires sur « Trilogie Angels of Elysium, tome 2: Celestial – Olivia Wildenstein »

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.