[BD] Bolchoi arena, tome 1: Caelum incognito

couverture

Synopsis :

Et si vous pouviez explorer l’Univers tout entier? Etre qui vous voulez, ce que vous voulez? Partir à l’assaut des étoiles, survoler les volcans de glace de Ganymède, voir Saturne se lever à travers les brumes de Titan? Si vous pouviez être Immortel ? Etre pilote, chevalier, ou champion de rallye, tout ça en étant confortablement installé dans votre fauteuil? Si vous pouviez gagner votre vie en la rêvant? Bienvenue dans le Bolchoi, un monde sans limites. Un monde où tout est possible. Un monde presque aussi réel que le monde réel.

Mon avis:

Je remercie Rakuten pour sa confiance renouvelée à l’occasion de l’opération « La BD fait son festival ».

Quand j’ai ouvert la BD, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. J’ai été quelque peu dépaysée par le graphisme qui m’évoque les dessins animés des années 90, genre, les Cosmocats mais passées les premières planches, j’étais dedans.

Nous sommes dans la tête de Marjorie – elle préfère Marje – alors qu’elle découvre le Bolchoi. C’est un jeu en réalité virtuelle qui se joue en ligne et où il est facile de se perdre tellement il est grand et réaliste. A la base, Marje est une geek de première. Elle ne s’intéresse au jeu que pour visiter et faire du tourisme sur Saturne. D’ailleurs, son métier IRL se rapporte aux sciences.

Et puis, elle se prend au jeu.

Là, j’ai fait des parallèles avec les jeux de bourrins qui peuvent exister où il faut allier stratégie, baston et gestion de ressources. Même si ce n’est pas votre came, vous ne pouvez que sourire devant le comportement de Marje. Elle se défoule complètement dans le jeu. Elle qui est mesurée au possible dans sa vie, elle oublie toute mesure de précaution une fois entrée dans l’arène. Elle fonce dans le tas et c’est marrant à lire. Sentiment accentué lorsqu’elle affronte ses ennemis et qu’elle fait preuve d’une naïveté attendrissante.

A travers elle, on découvre un univers presque familier tellement il fourmille de ces détails qui nous rappellent invariablement d’autres films qu’on a pu voir. C’est une belle surprise que de se sentir en terrain connu alors que le contexte ne l’est pas.

A côté de Marje, on se prend d’affection pour Dana, sa meilleure amie et complice de jeu. Elle et son pote nous montrent comme il est facile de s’inventer une apparence différente de la réalité. De même pour le petit-ami de Marje. Son avatar est trop mignon mais il sert aussi à nous montrer que malgré l’attrait des réalités virtuelles, la vraie réalité est importante. Il est vraiment facile de se perdre dans des illusions et d’en négliger notre quotidien. J’ai bien aimé ce rappel qu’on pouvait déjà tirer du film Clones avec Bruce Willis.

La fin de ce premier tome ne me surprend guère. Je m’attendais à un truc du genre mais toujours est-il que je suis hyper curieuse de savoir ce qu’il va se passer à partir de là. J’ai vraiment envie de savoir alors quelle n’a pas été ma déception quand j’ai su qu’il n’y a pas encore de suite de sortie! L’attente va être longue!

Ma note: 16/20. Bémol sur le graphisme auquel je n’adhère pas des masses et sur quelques faiblesses de scénario qui empêchent d’être surpris par les rebondissements.

Vous pourrez acheter la BD sur ce lien.

Publicités

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.