Saga After, tome 1: La rencontre – Anna Todd

couverture

Synopsis:

Tessa est une jeune fille ambitieuse, volontaire, réservée. Elle contrôle sa vie. Son petit ami Noah est le gendre idéal. Celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Son avenir est tout tracé : de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux…
Mais ça, c’était avant qu’il ne ne la bouscule dans le dortoir.
Lui, c’est Hardin, bad boy, sexy, tatoué, piercé, avec un  » p… d’accent anglais !  » Il est grossier, provocateur et cruel, bref, il est le type le plus détestable que Tessa ait jamais croisé.
Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui, elle perd tout contrôle…
Cet homme ingérable, au caractère sombre, la repousse sans cesse, mais il fait naître en elle une passion sans limites. Une passion qui, contre toute attente, semble réciproque…
Initiation, sexe, jalousie, mensonges, entre Tessa et Hardin est-ce une histoire destructrice ou un amour absolu ?

Mon avis:

Je remercie les Editions Le livre de poche pour m’avoir permis de découvrir ce roman.

Cela faisait longtemps que j’entendais parler de cette saga sans prendre le temps de m’y intéresser de plus près. After, c’est l’histoire d’une fille, Tessa, qui entre à la fac et qui y rencontre Hardin.

Amateurs des histoires « je t’aime, moi non plus », vous serez servis car on passe notre temps à être en colère. Tessa et Hardin n’ont rien en commun. Elle est issue d’une famille propre sur elle, elle est naïve, trop pour que ce soit possible, impétueuse, et elle a des rêves plein la tête. Son avenir est tout tracé avec Noah, son petit-ami de longue date. Hardin est un punk tatoué qui a couché avec toutes les filles de la fac et collectionne les aventures sans lendemain avec des sexfriends.

Quand ils se rencontrent, il est infect avec elle. C’est un vrai connard qui sait comment blesser ses interlocuteurs avec les mots. Sauf que Tessa est maso sur les bords parce qu’elle revient toujours vers lui.

Qu’on soit d’accord.

Je n’adhère à rien là-dedans et sûrement pas aux personnages.

Tessa n’a aucune volonté, aucune fierté. Elle se laisse se faire traiter comme un paillasson, elle sait qu’Hardin ne la traite pas bien mais son coeur (ou ses hormones) la font rester. Le pire? C’est qu’elle trompe Noah, que quand il le découvre, elle fait tout pour le récupérer tout en courant quand même après Hardin. Cette fille est incapable d’être honnête envers elle-même. Elle ne veut pas que Noah la quitte car elle ne veut pas être seule. Rappelons qu’elle se veut indépendante et autonome. Mais en plus, elle se permet d’être jalouse quant au passé sulfureux d’Hardin.

Hardin passe son temps à souffler le chaud et le froid avec Tessa. Il est odieux et je ne vois vraiment pas ce que les filles lui trouvent. Tout le long du livre, j’ai espéré qu’il trouverait grâce à mes yeux, comme Colton dans Driven mais non. Il me laisse de marbre.

Quand je lis une romance, c’est pour rêver. Ce n’est sûrement pas pour être énervée tout le long du récit.

Mais parlons du talent d’Anna Todd. Sa plume m’a captivée du début à la fin. Elle m’a complètement immergée dans son action et le récit se lit avec fluidité. Cependant les personnages de ce roman n’ont pas du tout ma sympathie que ce soit la fille ou le mec. Je ne trouve pas cette romance plausible. D’ailleurs, je n’appelle pas ça une romance dans le sens où l’amour, là-dedans, je le trouve destructeur et toxique. Je suis révoltée de voir ce que ce récit véhicule, à savoir l’idée qu’il est normal d’accepter de l’autre d’être psychologiquement malmenée, poussée dans ses retranchements et de toujours redonner une chance à l’autre. L’amour rend con, d’accord, mais là, ce n’est juste pas possible. Vous n’aimeriez pas vivre ça vous-mêmes alors pourquoi, mais pourquoi cette histoire, à l’instar des 50 shades, est-elle qualifiée de romantique? Tessa est sensée être forte, indépendante, mais elle se soumet à Hardin dès qu’il lui fait miroiter du sexe et elle fait tout pour éviter les confrontations ou situations conflictuelles. Elle est championne dans la politique de l’autruche. Je n’appelle pas ça de l’autonomie ou de la confiance en soi. Tessa est une gamine immature qui est un modèle à ne pas suivre absolument.

Quant à Hardin, il impose ses choix et décisions au mépris de ce que peut ressentir Tessa, faisant fi de ses attentes, ignorant ses « non » comme si ça ne comptait pas.

Leur relation est, je le répète, toxique et à tous points de vue. Je suis énervée par le fait qu’Anna Todd la compare à celle de Catherine et de Heathcliff dans les Hauts de Hurlevent. Sérieusement, Stephenie Meyer a remis ce livre a goût du jour pour les jeunes générations dans Twilight alors ce n’est pas un peu du plagiat d’en parler aussi ici, dans ce qui est à la base une fanfiction? C’est quoi ce manque d’originalité?

Encore une fois, si vous connaissiez ou étiez cette personne bloquée dans cette relation destructrice, vous voudriez qu’elle prenne fin, non? Vous essayeriez de secouer cette personne pour lui faire ouvrir les yeux. Alors, cette saga peut-elle susciter autant d’enthousiasme??? Ca dépasse mon entendement.

livredepoche

9 réflexions sur “Saga After, tome 1: La rencontre – Anna Todd

  1. Je n’ai pas encore eu l’occasion de lire ce roman, mais il me tentait beaucoup. Ta chronique m’a un peu refroidie du coup ! Comme toi, je n’apprécie pas les héroïnes trop naïves ou aveugles sur ce qu’on leur fait vivre.

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s