La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry – Rachel Joyce

Harold

Synopsis:

Ce matin-là, lorsqu’Harold Fry quitte son appartement pour aller poster une lettre, fermant la porte sur son épouse qui passe l’aspirateur, il est loin de se douter que cette promenade deviendra une traversée de l’Angleterre. Sans boussole ni carte, sans téléphone ni chaussures de marche, il fait le premier pas. La seule chose qu’il sait c’est qu’il doit absolument continuer. Pour sauver une vie.

Mon avis:

Tout commence quand Harold Fry reçoit une lettre d’une vieille amie, Queenie, qui est en train de mourir d’un cancer. Sous le choc, il décide de lui écrire en retour mais au moment de déposer sa lettre dans la boîte aux lettres de la poste, il arrête son geste et décide de se rendre directement au chevet de Queenie sans même savoir pourquoi. C’est le début d’un road-trip émouvant où Harold et sa femme Maureen vont être confrontés à leurs démons.

Ce voyage fait remonter pour tous les deux des souvenirs et parce que l’auteure nous plonge dans la tête des héros, nous allons vivre avec eux ce voyage hors du commun.

Ici, point de sensationnalisme, point d’éclat. C’est l’histoire d’une homme, retraité depuis quelques années, qui marche et qui se remémore sa vie. Les gens voient dans ce voyage une histoire d’amour mais en fait, c’est d’une quête dont nous sommes témoins. Plus qu’une histoire où des personnages ordinaires font quelque chose d’extraordinaire, c’est le récit de comment une personne peut changer votre vie à jamais, de comment on est tous dans la même galère et comment on fait avec les moyens qu’on a pour s’en sortir.

Entre flashbacks et présent, Rachel Joyce nous montre qu’il est facile de gâcher sa vie mais que même s’il est ardu de la remettre sur les rails, la vie vaut le coup. Elle a tant à nous offrir!

L’ambiance de ce roman est empreinte de nostalgie, de mélancolie et de beauté en même temps. Harold revit ses souvenirs avec la même intensité qu’alors et ce faisant, on comprend que c’est ce qui nous pend au nez à tous: de réaliser à l’aube de la mort que notre vie n’est pas comme on voudrait qu’elle soit.

On ressort de cette lecture avec une nouvelle énergie: celle de profiter des choses positives de notre vie et ainsi, on finit sur une note d’espoir. La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry me laisse donc un beau souvenir. Elle m’aura fait réfléchir et voir la vie autrement.

10 réflexions sur “La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry – Rachel Joyce

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s