Série The Boulder wolves, tome 4: A pack of storms and stars – Olivia Wildenstein

cover

Synopsis (Traduction par moi):

C’était la règle #1 de l’arrangement que j’ai conclu avec mon Alpha quelques semaines après son arrivée à Beaver Creek pour élucider un meurtre. Liam Kolane et moi, nous nous amuserions jusqu’à ce que ma louve intérieure trouve son âme soeur ou que je trouve un homme prêt à s’engager sur du long terme car Liam n’y portait pas intérêt. Eh bien, c’était voué à l’échec parce que j’ai brisé le seul et uniquement commandement: je me suis attachée. Pas seulement à mon Alpha mais aussi à son fils de neuf mois. Le problème quand vous rompez avec votre Alpha? Vous restez sous sa garde alors vous êtes obligé de le voir tous les jours. Un autre problème… c’est que des fous croient qu’il vous aime assez pour vous sauver. C’est une bonne chose que j’ai quatre grands frères qui m’ont appris à me sauver toute seule.

Mon avis:

A pack of love and hate devait signer la fin d’une trilogie. Alors, quand d’autres romans ont été annoncés, j’ai été très surprise. Cependant, j’ai été ravie car nous changeons de protagoniste, ce qui signifie que nous laissons Ness à son HEA et ça m’allait très bien. De plus, j’étais curieuse de lire ce tome car il se concentre sur Liam que j’avais appris à détester à partir du tome 2 de la série et j’aime beaucoup les arcs de rédemption. L’enjeu était donc de me faire apprécier de nouveau Liam et de me faire croire à sa romance.

Celle-ci est racontée du point de vue de Nicole, dit Nikki. C’est un tout nouveau personnage donc nous entrons dans cette histoire avec une nouvelle fraîcheur.

Tout juste âgée de dix-neuf ans, elle a grandi entourée de quatre frères très protecteurs et se remet à peine d’un accident de la route qui a failli lui coûter une jambe.

Nous comprenons alors pourquoi son entourage la traite comme une chose fragile. Pourtant, elle a un caractère indépendant et de battante. Elle ne laisse pas cela la définir et à partir de là, je l’ai définitivement adoptée.

Sa rencontre avec Liam m’a fait sourire car elle se fait sous le signe de l’humour. Le ton de cette histoire est complètement différent de celui qui marquait le récit de Ness.

Un de ses frères étant une sorte de policier, elle aspire à l’aider dans une enquête pour laquelle Liam intervient. J’ai donc trouvé très drôle sa première théorie à propos de Liam quand elle ignore qui il est.

Ensuite, elle m’a attendrie dans ses scènes avec Storm, le fils de Liam. Elle s’attache réellement aux gens et sait se faire adopter d’eux. Dans le même temps, elle est assez ingénue mais elle reste toujours sans le vouloir marrante. J’ai vraiment adhéré à son personnage. Je trouve qu’elle et sa famille apportent une touche de baume au coeur bienvenue.

Bien que l’action ne soit jamais racontée du point de vue de Liam, certains passages nous permettent d’imaginer ce qu’il se passe dans sa tête et je trouve que cela rajoute du charme à son personnage. Il dégage ainsi une aura de mystère mais également des ondes Alpha qui sont irrésistibles.

Quant à l’action, elle est complètement différente de ce qu’on connaissait avant.

Elle a des allures d’enquête couplée à du surnaturel. Olivia Wildenstein crée une mythologie qui surprend dans le sens où elle nous emmène en territoire inconnu avec les « vampwolves ». D’ailleurs, la création du terme donne encore une fois, lieu à des sourires.

J’ai vraiment été très agréablement surprise par le nombre de fois où j’ai été amusée et où j’ai souri ou ri.

L’intrigue se teinte rapidement d’une ambiance de suspense psychologique dont les antagonistes m’ont surprise car je ne m’y attendais pas. Je sais que j’ai déjà répété plusieurs fois avoir été surprise mais c’est le sentiment dominant qui ressort alors que je referme A pack of storms and stars.

Liam a trouvé une rédemption à mes yeux, but accompli! Mais en plus de ça, j’ai complètement adhéré au personnage de Nikki et aux nouveaux personnages secondaires introduits. Dans le même temps, les membres des Original Boulders ne sont pas oubliés car nous avons le plaisir de les retrouver avec toujours la complicité qui les unit. C’est comme retrouver sa famille et être témoin de leur happy end.

Au final, j’ai adoré dévorer ce livre. La plume d’ Olivia Wildenstein m’a complètement transportée dans ce nouvel environnement qui est en même temps familier et il me tarde de découvrir la nouvelle génération des lycans avec Lark et son chéri.


Retrouvez mon avis sur:
– le tome 1: A pack of blood and lies.
– le tome 2: A pack of vows and tears.
– le tome 3: A pack of love and hate.

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.