Aime-moi je te fuis – Morgane Moncomble

couverture

Synopsis:

Tout le monde sait que la meilleure façon d’oublier son ex est de s’envoyer en l’air avec un inconnu. Non ? En tout cas, Zoé en est persuadée. Justement, elle trouve l’homme parfait pour le job dans un bar irlandais : un sourire idiot, un corps parfait et un pull de Noël ridicule, que demander de plus ? Zoé l’aurait même rappelé… s’il n’avait pas été le pire coup de sa vie.
C’est décidé, Jason arrête les plans d’un soir. Il aurait dû comprendre le message plus tôt, mais cette nuit avec l’inconnue aux cheveux roses l’a convaincu : plus jamais ! Du moins jusqu’à ce que l’inconnue en question s’avère être Zoé, la colocataire de son meilleur ami Loan.
Le souvenir de leur nuit catastrophique les pousse à se détester dès le début. Mais lorsque Zoé vient lui demander de l’aide, Jason lui propose un deal qu’elle ne pourra pas refuser.

Mon avis:

J’avais énormément ri à la lecture de Viens, on s’aime alors j’avais hâte de retrouver la plume de Morgane Moncomble avec cet opus qui se passe en même temps que le premier.

Nous suivons ici Zoé et Jason alors qu’ils nous révèlent qu’ils se sont rencontrés bien avant que Violette ne les présente officiellement. La raison pour laquelle ils font semblant de ne pas se connaître? C’est parce que dix jours auparavant, ils ont voulu avoir un coup d’un soir et que ça s’est mal fini. Quand vous connaîtrez les détails, c’est sûr, comme moi, vous allez vous esclaffer!

J’ai découvert ici une Zoé qui détonne avec l’image qu’elle renvoie aux autres. Alors qu’elle présente une apparence sûre d’elle et avec un fort caractère, j’ai réalisé qu’elle cache ses propres fêlures. Son environnement familial a laissé des séquelles pour son mental et plusieurs fois, elle m’a fait peur à avoir un comportement qui flirte avec le malsain vis-à-vis, par exemple, de la nourriture. Il est vrai que le monde de la mode est cruel et très propice aux troubles alimentaires mais je n’avais pas envie de trouver ce genre de schéma ici. Quand je lis un roman de Morgane Moncomble, c’est pour avoir quelque chose de léger, sans prise de tête et passer un super moment à rire. Donc, même si le problème de Zoé se révèle aussi grave que je le pensais, à mon grand dam, l’intrigue ne s’appesantit pas dessus. Au contraire. C’est un élément parmi les autres pour installer la profondeur du personnage de Zoé.

En parallèle, j’ai bien aimé découvrir l’environnement de Jason et les secrets qu’il cache. C’est un mec à qui tout réussit et qui, malgré des dehors taquins et je m’en-foutiste, veut qu’on le considère à sa juste valeur et non pour les avantages qu’il peut procurer. A partir de là, Jason est très observateur. Il peut être légèrement nerd sur les bords, ce qui est une surprise quand on l’a côtoyé dans le volume précédent mais ça ne l’en rend que plus craquant.

J’ai été surprise par les messages véhiculés ici dans le sens où je n’en attendais pas. Je pensais avoir affaire à une romance hilarante et en réalité, certaines pages étaient de vrais plaidoyers pour la tolérance, les droits des femmes, la liberté. Elles dénoncent également l’hypocrisie de la société et les violences que les femmes subissent au quotidien. On est pris à parti et on ne peut que réagir. C’est fort d’autant plus que certains des thèmes traités trouvent un écho en moi.

Je déteste cette société où les femmes doivent être belles pour les hommes et sinon, n’ont qu’à devenir gay. Je déteste que des idiots comme Damien pensent qu’être lesbienne, ça veut dire avoir les cheveux courts et s’habiller comme un mec. Mais surtout, je déteste qu’on croie encore à ce mythe de la « vraie femme ».

Au final, Aime-moi, je te fuis n’est pas un coup de coeur car même si j’ai beaucoup ri, il y a beaucoup plus de moments où ce n’est plus le cas et où ça devient sérieux. Cependant, je ne suis pas déçue du tout par cet ouvrage. J’ai passé un très bon moment à dévorer les pages, je n’ai pas vu le temps passer et encore une fois, je sais que je lirai le prochain roman de Morgane Moncomble. C’était une excellente lecture!

De la même plume, retrouvez mon avis sur Viens, on s’aime.

Publicités

4 commentaires sur « Aime-moi je te fuis – Morgane Moncomble »

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.