Love never dies – Delinda Dane et Ludivine Delaune

couverture

Synopsis:

Jusqu’où seriez-vous prêt à aller pour sauver un être cher ?
Everly Hastings, fille d’un richissime homme d’affaires et maman célibataire, n’aurait jamais cru en arriver là…
Lorsque la vie ne tient qu’à un fil, l’espoir est tout ce qui lui reste. Elle ne reculera devant rien, allant même jusqu’à flirter avec l’illégalité… Puisque son unique chance de sauver son fils, c’est lui… Malcolm Blake. Deux mètres de testostérone, désagréable, grossier, cet ancien des forces spéciales ne pense qu’avec son entrejambe et… son flingue.
Entre eux, c’est le choc des titans, un combat où tous les coups sont permis.

Mon avis:

Je remercie Something Else éditions pour leur confiance.

J’ai été intéressée par cette romance non pas à cause du résumé mais à cause de quelques chroniques dans lesquelles j’ai eu l’impression que je ressortirais de cette lecture le coeur lourd.

La première scène s’ouvre sur un accouchement. Nous sommes dans la tête d’Everly. C’est encore une adolescente mais rapidement, nous comprenons qu’elle est tombée enceinte suite à un viol. Comme si cela ne suffisait pas, l’horreur nous prend quand nous réalisons que ses parents l’ont reniée et qu’elle accouche toute seule. Heureusement, Luck, le fils qu’elle enfante devient sa lumière.

Des années se passent. Nous sommes maintenant dans la tête de Malcolm. Il est dans de gros ennuis financiers. Il vient de perdre énormément d’argent dans une partie de poker qu’il était sûr de remporter et généralement, quand son ami lui amène des affaires, c’est synonyme de problèmes. C’est là qu’intervient Everly. Elle a besoin d’un poumon pour Luck, atteint d’un cancer. C’est sa dernière chance.

La rencontre entre Everly et Malcolm est explosive. Leur périple l’est tout autant. C’est simple. Ils passent tellement de temps à se lancer des piques qu’on finit, comme eux, par être énervé. On est pris d’une colère et c’est terrible parce qu’ils pourraient tellement se comporter de manière plus civilisée! Au lieu de ça, leurs instincts les plus primaires prennent le dessus et ils crachent et montrent les griffes. Ils font ressortir de l’autre leurs facettes les plus sombres. Avec le recul, je me rends compte que c’est parce que c’est leur manière de se défendre. Tous deux ne comprennent pas le magnétisme qui les pousse l’un vers l’autre et le combattent donc.

Leur aventure est un road-movie qui nous entraîne au bout du monde. On prend plaisir à découvrir de nouveaux paysages mais comme Everly, on est bien content de ne pas y être seul. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser à Monsters in the dark sur la fin.

La romance est finalement convenue mais j’ai été surprise par la fin dans le sens où je n’attendais pas un tel rebondissement du côté de Malcolm. Bien que légèrement précipitée et ensuite « facile », elle n’en reste néanmoins pas mal.

J’ai donc apprécié cette lecture. Elle a pu me faire lever les yeux au ciel en rongeant mon frein mais la lecture s’est fait de manière fluide et j’ai pris plaisir à suivre le voyage des héros.

Publicités

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.