Trilogie Ten tiny breaths, tome 3: Saisir – K.A. Tucker

saisir

Synopsis:

Etre le propriétaire d’un club de striptease n’est pas reposant tous les jours. Pourtant Cain prend son job très au sérieux. Il s’occupe de ses employés et en particulier des femmes en restant fidèle à sa mission, les sauver sans jamais les toucher. Mais quand Charlie Rourke franchit la porte du club, Cain comprend très vite que garder son self-control en cotoyant la blonde explosive va devenir très compliqué. Mais qui est Charlie Rourke ? A qui cherche- t-elle à échapper ? Pourquoi veut-elle disparaître ?

Mon avis:

Je remercie les Editions Hugo et Cie pour ce partenariat.

Cest avec ce roman que je découvre la patte de K.A. Tucker alors même que j’ai ses 2 premiers livres dans ma PAL.

L’histoire commence fort: Du point de vue de Cain, alors qu’il n’a que 19 ans, nous le voyons participer à des combats clandestins et apprendre la mort de sa famille entière lors d’un règlement de comptes lié à la drogue.

Dix ans plus tard, Cain a fait fortune et il est propriétaire d’un club de striptease. C’est là qu’il rencontre Charlie.

Comment décrire leur romance sans avoir l’air de râler?

Parce que oui, il y a des choses qui m’ont fait lever les yeux au ciel.

Premièrement, l’amour instantané. C’est LA chose qui me rebute le plus en général. J’aime quand l’amour se construit au fur et à mesure, quand les personnages apprennent à se connaître, à s’apprivoiser. De plus, Cain a quand même 29 ans, il accumule les sex-friends et d’un coup, il se transforme en homme des cavernes?

Ensuite, les ennuis pas possibles dans lesquels Charlie s’enfonce alors qu’elle persiste à faire l’autruche. « Si je fais ça, tout ira bien ». Ben voyons, tu culpabilises à cause de ce que tu fais mais tu le fais quand même en espérant que tout sera pardonné?

Et puis la fin de l’histoire. Plus invraisemblable que ça, tu meurs. Ca ne risque surtout pas d’arriver dans la vraie vie en encore moins quand l s’agit de crimes. On peut apprécier les personnages mais de là à gober allègrement ce qu’ils font et à faire comme si ce n’était pas important, il y a un gouffre.

A part ça, ça se lit. Les personnages sont attachants, certes, un peu cliché mais j’ai eu l’estomac noué pour eux. En connaissant le fin mot de l’histoire, on peut comprendre l’immaturité de Charlie et sa propension à être nunuche et même si je trouve le dénouement trop « pratique », trop facile, l’auteure sait nous tenir en haleine et aborder des thèmes sombres tout en faisant en sorte que malgré cela, l’histoire reste lumineuse.

La vie peut vous faire connaître des expériences pires que la mort mais il suffit d’une personne pour que ça en vaille la peine.

Au final, je dois dire que j’ai adoré la manière dont l’auteure écrit et sa galerie de personnages tous hauts en couleurs.

En dépit des défauts mentionnés précédemment, j’ai donc décoré Saisir et je le recommande. Vous ne verrez pas les pages défiler!

hugo

Publicités

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s