Trilogie Godspeed, tome 2: A million suns – Beth Revis

couverture

Synopsis ( traduction du résumé par moi. Pas de parution française prévue.):

Le Godspeed a été une fois empli de mensonges. Maintenant, le chaos y règne. Cela fait trois mois. Durant ce temps, Amy a appris à dissimuler qui elle est. Elder tente d’être le leader qu’il a toujours voulu être. Mais alors que le vaisseau devient de plus en plus hors de contrôle, il n’y a qu’une seule chose qui est certaine: ils doivent atterrir au plus vite.

Mon avis:

Dans ce nouvel opus qui se déroule trois mois après Across the Universe ( article ici ) , nous retrouvons Elder et Amy qui ont bien changé.

Elder a pris le commandement du Godspeed et doit faire face à de nouvelles responsabilités: l’équipage qui n’est maintenant plus sous l’influence du Phydus menace de plus en plus fort de mener à une mutinerie car il ne reconnaît pas l’autorité d’Elder et des meurtres ont lieu. De plus, le Godspeed a encore des secrets à révéler. Même chose pour Orion qui n’a pas dit son dernier mot malgré son présent état et d’anciens amis d’Elder n’attendent qu’un faux pas pour le détrôner.

Amy, elle, a appris à cacher son physique derrière d’amples habits mais elle est toujours rejetée par tous. Considérée comme l’origine de tous les maux sur le Godspeed, elle doit en plus affronter Luthor ( le prénom n’est pas anodin) qui la harcèle de plus en plus et elle mène une enquête construite comme un jeu de piste par Orion afin de découvrir ce qu’il a découvert de si important qui lui a valu d’être pourchassé par Eldest à mort.

Comme le précédent livre, celui-ci alterne le point de vue d’Amy et d’Elder.
Chacun apporte un éclairage à l’histoire de son côté mais leurs points de vue se rejoignent pour nous permettre une meilleure compréhension des tenants de l’histoire et de leurs motivations à tous les deux.

Elder et Amy n’ont toujours pas mis de mot ( à notre grand dam) à leur relation mais focalisés sur leurs propres problèmes et ne voulant pas alourdir le fardeau de l’autre, ils ne se rendent pas compte que la non-communication et l’incompréhension s’installe entre eux.

Alors que dans le tome 1, on découvre le monde aseptisé et « phydusisé » du Godspeed, dorénavant, nous devons frayer avec un équipage bouillant, en colère et prêt à passer le blâme sur n’importe qui, en l’occurrence ici, Elder car il incarne une autorité non choisie.

J’ai été agréablement surprise par les investigations que mènent Amy. Se rapprochant d’une enquête policière et d’une chasse au trésor, ça change et ajoute une note d’espoir à la fin que nous proposait Across the universe. Comme Amy, je me suis demandée « et si? »

A un moment, je me suis dit « Et si le vaisseau était en fait toujours sur Terre et se trouvait renfermé dans un entrepôt? » Avant de me rappeler Harley…

Le suspense m’a longuement tenue en haleine, il faut dire que Beth Revis a l’art de nous faire voir les choses d’un oeil nouveau et de nous faire remettre en question ce qu’on croyait savoir, notamment en ce qui concerne les personnages. Je ne parle pas que d’Amy ou Elder mais je parle d’autres personnages secondaires et même de faits qui s’avèrent en réalité complètement différents de ce qu’on pensait.

Et le dénouement…

J’ai été un peu déçue par la grande révélation d’Orion. Par rapport au livre qui est riche en actions et en révélations, le final promis est finalement pas terrible.

L’effet de surprise a été plus marquant, je trouve, lorsqu’Elder a fait sa découverte.

Par contre, là où je n’ai rien vu venir, c’est par rapport à l’identité du saboteur et du meurtrier. J’ai vraiment été sidérée car ses actions contrastent totalement avec l’essence de son personnage et en même temps, l’explication qu’il avance pour excuser ses actes est plausible.

Enfin, comme dans le premier tome, certains personnages secondaires sont mis en avant, que ce soit en bien ou en mal et là, Beth Revis nous montre comme malgré tous les progrès qu’on peut faire, le premier prédateur pour l’Homme est l’Homme lui-même.

La fin de cet opus est venue bien trop vite à mon goût. J’aurais voulu que certains problèmes soient réglés, qu’Amy puisse nous dévoiler pourquoi elle garde une telle rancune contre une certaine personne, que l’on sache pourquoi, comme nous le dit Elder, et depuis quand elle a tant de haine en elle. Mais je suppose que ce sera pour le dernier tome.

En conclusion, ce tome ne m’a pas déçue du tout. Au contraire, j’y ai trouvé un plus par rapport au premier tome. Il m’a tenue longuement en haleine et le final me plait beaucoup. J’ai de plus, aimé le fait qu’il ne faille jamais reposer sur ce qu’on croit acquis et que les révélations soient encore légion. Contrairement à la fin d’Across the Universe, celle-ci nous offre de l’espoir et se finit sur une note de foi. Amy a introduit en premier cette notion de foi dans la saga mais ça me plait de voir que l’équipage du Godspeed, Elder tout d’abord, acquiert cette même notion en l’expérimentant.

J’ai hâte de découvrir la conclusion de cette superbe saga épique et spatiale et de voir comment Elder et Amy vont se dépatouiller pour régler leurs différends et s’aimer librement.

Ce livre rentre dans le cadre du Challenge Romantique.

logo

Publicités

2 réflexions sur “Trilogie Godspeed, tome 2: A million suns – Beth Revis

    • Oh oui! Ca dépasse carrément ce que j’imaginais , mais en bien! Et tu te souviens quand on parlait de relation « ténue »? Finalement, à la fin du livre, on se rend compte qu’elle n’est pas si ténue que ça 😀

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s