Trilogie Les portes du secret, tome 1: Le poison écarlate – Maria V. Snyder

couverture

Synopsis:

« T’enfuir, Elena ? Inutile d’y penser »

Jetée au secret pour avoir tué l’homme qui abusait d’elle, Elena attend que sonne l’heure de son exécution. C’est alors que, contre toute attente, Valek, le fascinant Valek, très puissant dignitaire d’Ixia qui est secrètement tombé amoureux d’elle, vient lui proposer un marché : si elle veut échapper à la mort, elle le peut encore ; il suffit pour cela qu’elle accepte d’entrer corps et âme à son service. Corps et âme, car non seulement Elena devra jurer loyauté à cet homme mystérieux, mais, pour être certain de la retenir, il lui fera avaler une dose mortelle du poison écarlate — poison dont il est seul à détenir la formule, et dont il lui délivrera chaque matin l’antidote. Une dure loi. Pourtant, entre la mort en prison et la vie en captivité auprès de Valek, Elena choisit la vie.
Mais, dès lors, elle n’aura plus qu’un but : ruser pour se libérer de ses chaînes et s’envoler vers sa destinée…

Mon avis:

Cela faisait longtemps que cette trilogie faisait partie de ma PAL et après avoir repoussé indéfiniment sa lecture, je m’y suis enfin mise.

Constat: Je ne regrette pas du tout cette lecture! Encore une fois, Maria V. Snyder a su m’hypnotiser!

J’ai eu néanmoins un peu de mal à m’immerger dans l’histoire car elle nous plonge directement dans l’action, avec l’attente de la pendaison de l’héroïne, Elena, dans sa geôle et ce n’est qu’au fur et à mesure des pages qu’elle nous situe le contexte politique et historique de l’action ainsi que les évènements ayant conduit Elena à son incarcération.

De plus, les noms utilisés comme Mogkan ou Ixia et j’en passe ne sont pas communs et ça ne m’a pas facilité la tâche.

Mais une fois que j’ai fait abstraction de cela, le récit m’a complètement subjuguée.

Je ne suis pas forcément d’accord avec les agissements d’Elena mais j’ai apprécié que l’auteure nous fasse part de son passé et nous aide à la comprendre. A partir de là, son apprentissage des poisons m’a énormément plue. Je ne sais pas si les enseignements de Valek sont vrais. Je n’aurais (normalement) jamais l’occasion de goûter un poison ou de sentir une boisson pour le détecter mais c’est très instructif. Idem pour l’apprentissage des armes. J’aime comment cela est abordé que ce soit stratégiquement parlant ou comme d’un art.
Et en ce qui concerne le crochetage des serrures, franchement, après avoir regardé White Collar, c’est quelque chose dont je me dis qu’il faut que j’essaye au moins une fois. Si, si!

En plus du cheminement d’Elena dans sa « quête » de liberté, les contacts humains sont très développés: l’amitié presque fraternelle d’Elena avec les Invincibles, sa relation compliquée avec Valek même si nous, lectrices, voyons tout de suite où ça va mener (hihihi), ses rapports à Brazell et Irys…

Tout n’est pas noir ou blanc dans ce premier opus. Les personnages ayant une bonne réputation peuvent cacher une nature sadique et cruelle alors que ceux semblant dénués de tout coeur cachent en réalité leur compassion.

Elena m’a à de nombreux moments énormément agacée. Pas à cause de ses agissements mais lorsqu’elle tergiverse. Elle a franchement tendance à se complaire dans le rôle d’une victime même si elle prétend le contraire. J’en ai rapidement eu marre de lire à quel point son innocence lui a été ravie, à quel point elle a été naïve, que son cœur ne se remettra pas des trahisons, etc…
Ca m’insupporte! Mais bon, ça, c’est un ressenti personnel au vu de mon vécu.

Plus qu’une aventure, Maria V. Snyder met en place les rouages d’un monde complexe où la magie existe et est rejetée par le gouvernement en place. Les gens dotés de magie sont même traqués et exterminés.

Valek est la seule personne du royaume à pouvoir détecter la magie et à partir de là, des interrogations se soulèvent: est-il lui-même un magicien? Est-il un « moldu »?

Au fur et à mesure que l’histoire avance, ce que je me suis surtout demandée, c’était s’il empoisonne vraiment Elena. Surtout à cause de certaines remarques que fait Elena, notamment qu’il arrive certains jours où il ne pense pas du tout à lui donner son antidote…

Il est donc une personne très ambigüe et j’ai apprécié de lire tout ce qui le concerne pour essayer de le comprendre. N’ayant pas du tout relu le résumé comme à mon habitude, maintenant que j’ai fini le livre, je trouve que le synopsis en dit beaucoup trop et trop vite. C’est malheureusement le cas pour beaucoup de livres…

La romance a été très bien amenée. On sent réellement que l’amour que Valek et Elena, même s’il n’est avoué que vers la fin du livre, est sincère et profond. Il faut dire que même si ces deux bêtas ont refusé d’y penser, nous, lectrices, avons assisté à l’éclosion de leurs sentiments aux premières loges.

Quant à la fin du livre, j’ai regretté que la réunion de nos héros soit si courte. La conclusion liée à Brazell m’a plue et j’ai soufflé de soulagement quand Elena s’est enfin décidée à s’ouvrir et à accorder sa confiance. Ca fait plaisir de la voir interagir socialement par rapport au début du livre où elle ne comptait que sur elle-même.

L’autre bémol est aussi le voyage que doit faire Elena. La part romantique en moi espérait que Valek en fasse partir alors ça me déchire de voir deux personnes qui s’aiment se séparer. J’espère de tout coeur que ce n’est pas définitif!

Le poison écarlate est donc un bon début de saga posant les bases d’une histoire promettant d’être riche en aventures, en magie mais également en relationnel. Je suis désormais moins dans le brouillard concernant le ressort politique et historique du récit et j’attends avec impatience d’en apprendre plus.!

Ce livre rentre dans le cadre du Big ChallengeLivraddict 2012 et du Challenge romantique.

bannière

logo

Publicités

6 réflexions sur “Trilogie Les portes du secret, tome 1: Le poison écarlate – Maria V. Snyder

  1. Ce livre est dans ma wishlist depuis qu’il est sorti… je le veux !! Encore plus maintenant que j’ai lu ton avis, lol. Surtout que je suis friande de tout ce qui est romance… 🙂

    • J’espère que tu pourras le trouver car il n’est plus édité et en plus, sur les sites d’occaze, les vendeurs s’en donnent à coeur joie à gonfler les prix. Tu peux acheter la trilogie pour … 50 euros, voire plus *le choc!* Mais y a pas à dire, ce tome est mon préféré 🙂

    • Je viens de finir le 2eme tome et je pense complètement comme toi 🙂 D’ailleurs, j’étais en train de rédiger ma chronique 😀 Globalement j’ai trouvé que le style de l’auteure est moins mature et que les caractères d’Elena et Valek étaient complètement différents du 1er tome

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s