Lindy’s diary – Alex Flinn

couverture

Synopsis (Traduction du résumé par moi. Sortie française non prévue) :

Cher journal,

Je suis enfermée et je n’ai personne à qui me confier sauf toi… et lui. Sa fourrure, ses griffes – elles m’ont d’abord prise de court mais maintenant, j’observe quelque chose d’autre chez lui – quelque chose de plus profond. C’est son regard. Il me dit qu’il a un secret mais c’est bon, j’en ai un aussi. Je crois que je suis en train de tomber amoureuse de lui…

Mon avis:

Ce livre est le compagnon de Sortilège, du même auteur et raconte la même histoire en se plaçant du point de vue de Lindy.

L’auteure a ici choisi de procéder par journal intime interposé et à travers celui-ci, Lindy s’ouvre à nous.

On apprend notamment qu’elle succombe rapidement à Adrian même si elle passe les 3/4 de son temps à refuser ses propres sentiments naissants mais surtout, on ne peut pas lui en tenir vigueur lorsqu’on comprend réellement comment elle a été élevée, comment elle a dû assumer le rôle de mère face à un père perdu et démissionnaire.

Très court, ne possédant qu’une petite centaine de pages, le journal de Lindy nous éclaire sur les pensées qu’elle entretient durant sa « captivité » et nous offre un nouvel éclairage sur l’histoire. On se rend profondément compte qu’une histoire a toujours plusieurs facettes et qu’elle n’est pas unique.

On peut avoir plusieurs façons de la raconter comme on peut avoir plusieurs façons de la ressentir.

J’ai apprécié que l’auteure nous immerge complètement dans la peau de Lindy et qu’elle nous fasse appréhender ses réactions.

De plus, elle a réussi le tour de force de faire intervenir Kendra alors que rien, dans Sortilège, ne laissait entrevoir ces situations de rêve éveillé.

Le bémol se concentre plutôt sur le style de rédaction du journal.

Lindy est une jeune fille de seize ans qui tient un journal, d’accord mais j’ai détecté une certaine incohérence entre sa maturité et sa façon d’écrire. On a l’impression de lire une adolescente exhubérante alors que Lindy est introvertie et plus réfléchie dans sa manière de s’exprimer.

Malgré cela, la lecture de ce compagnon de route m’a plue et contrebalance la déception que j’ai pu avoir de Bewitching qui allait un peu dans tous les sens à mon goût.

Publicités

10 réflexions sur “Lindy’s diary – Alex Flinn

  1. Un livre que je trouve intéressant mais que je risque de ne pas connaître s’il n’est pas en version française ! Dommage… Merci de la découverte. En plus, la couverture est magnifique ! Bisous xox

    • Je trouve aussi que cette couverture est bien trouvée. Pour une possible traduction française, il ne faut pas perdre espoir. Après tout, Beaslty a bien été traduit, lui, alors pourquoi pas? 🙂

  2. Il m’intrigue celui là. J’avais beaucoup aimé Sortilège et l’ambiance du roman 🙂 Ceci dit j’aimerais bien qu’il sorte en VF parce que je n’aime pas les séries dépareillés lol

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s