Emmy & Oliver – Robin Benway

couverture

Synopsis (Sortie française le 13 avril 2017):

Depuis leur naissance, Emmy et Oliver sont inséparables. Mais alors qu’ils ont sept ans, Oliver est enlevé par son père et disparaît de la vie d’Emmy, laissant derrière lui un vide impossible à combler. Dix ans plus tard, Oliver est de retour. Emmy ne l’a jamais oublié. Pourtant , au moment de le revoir, le doute l’étreint: que reste-t-il de leur amitié après une si longue absence? Emmy tente alors de retrouver sa place dans le coeur d’Oliver…

Mon avis:

Je remercie les Editions Nathan/Lire en Live pour leur confiance.

Quand j’ai commencé Emmy & Oliver, c’est sans avoir lu le résumé. Il est dans ma wish-list depuis tellement longtemps que je me faisais confiance pour savoir que j’allais l’aimer.

Alternant flashbacks et présent, l’histoire nous fait découvrir la vie d’Emmy, Oliver, Caro et de Drew alors qu’ils sont réunis ensemble après dix ans. Les circonstances sont exceptionnelles car il y a dix ans, Oliver a été enlevé par son père, plongeant la ville et ses habitants dans une détresse profonde et il vient seulement d’être retrouvé.

Il s’agit maintenant pour lui et pour les personnes qui l’entourent de réapprendre à le connaître et de retrouver ses marques.

Ce récit n’est pas ordinaire. Il est plus que le récit d’un enfant perdu et retrouvé.

Robin Benway m’a fait réfléchir et réaliser que lorsqu’un enfant est enlevé, la vie s’arrête pour ceux qui restent mais surtout, on ne pense jamais au fait que la vie continue pour ceux qui partent, qu’ils puissent grandir, se construire, vivre de nouvelles expériences, être heureux. On ignore qu’un retour peut être vécu comme un traumatisme, qu’il peut faire l’effet à l’enfant d’être enlevé une nouvelle fois.

Ce roman nous fait comprendre ce processus et on le vit avec une intensité poignante.

Le monde continue à tourner même quand on voudrait qu’il s’arrête […] Surtout dans ces moments-là.

L’auteure partage cette justesse des sentiments; on se prend au jeu, on vit le nouveau quotidien des personnages comme si c’était nous. Je me suis véritablement prise de sympathie pour les héros. Après tout, comment ne pas les aimer alors que les souvenirs montrés nous donnent l’impression de les connaître depuis toujours?

Tandis qu’Emmy symbolise ceux qui restent, côté auquel on s’identifie instinctivement le plus facilement, Oliver représente ceux qui partent. L’auteure réussit totalement à nous faire saisir son point de vue. Elle nous force à accepter qu’il a changé, qu’il est sa propre personne. C’est un pari réussi. On comprend le mutisme initial d’Oliver, les raisons de sa réserve.

En plus de cela, nous avons une jolie romance qui aurait pu être de trop. En fait, elle est tellement bien amenée qu’elle me paraît naturelle. J’ai cette impression de destin et cela laisse une sensation agréable, surtout au vu du dernier chapitre/ flashback.

Ainsi, Emmy & Oliver a été une très bonne lecture, une excellente surprise car elle est plus profonde que je ne le pensais. Elle m’a agrippé le coeur , j’ai été tenue en haleine du début à la fin. Elle m’a fait réfléchir et vraiment, je la recommande car elle illustre parfaitement comment la vie continue.

lirenelive

La pire mission de ma vie n’est pas finie – Robin Benway

couverture

Synopsis (Sortie française le 10 juillet 2014):

Après avoir sauvé le Collectif, la société d’espions pour laquelle sa famille travaille, Maggie s’apprête à profiter d’une année de Terminale bien méritée.
La première année « normale » de sa vie, avec sa première véritable amie Roux et son premier petit copain Jesse. Mais voilà : le Collectif accuse ses parents de trahison. Pour sauver la réputation de sa famille, Maggie doit remettre ses habits d’espionne. Une fois encore.

Mon avis:

Je remercie les Editions Nathan/Lire en Live pour ce partenariat!

Je n’ai pas lu le premier volet, La pire mission de ma vie mais cela n’a pas été gênant du tout pour ma lecture car l’auteure mentionne ce qui s’y est passé de façon anecdotique et du coup, même si on sait que les personnages ont déjà vécu une aventure, c’est comme un flashback et ça n’a pas d’incidence sur l’histoire de ce tome.

J’ai donc découvert l’héroïne, Maggie qui a la particularité d’être une adolescente espionne et dont les parents sont également espions. Alors que sa mère est une hackeuse et son père un statisticien, Maggie, elle, est spécialisée dans l’ouverture des serrures. Toutes les serrures. Aucune ne lui résiste.

A côté de ça, sa meilleure amie, Roux et son petit-ami, Jesse, ne sont que des civils mais ils connaissent la double nature de Maggie et l’acceptent au point qu’ils n’hésitent pas longtemps avant de se retrouver volontairement embarqués dans ses aventures.

J’ai apprécié le caractère de ces personnages bien que celui de Jesse me paraisse vide.

La seule que j’ai trouvée intéressante est Roux car elle a un vécu qui fait qu’elle est complexe. Comme le dit Maggie, Roux est un caramel mou et pas un caramel dur. Je me demande sincèrement quelles sont les raisons qui font que Roux est une paria dans leur lycée et je pense que je lirai le premier tome pour satisfaire ma curiosité car je me suis beaucoup attachée à elle.

Maggie a beau être l’héroïne, elle ne m’a pas plus émue que Roux et donc à partir de là, en mettant ce point de côté, l’histoire se lit rapidement.

Elle possède son intrigue mais tout est traité légèrement donc il n’y a pas de réel drame, sauf peut-être pour le côté course-poursuite.

Le point le plus sérieux concernant le scénario, au sujet du Collectif m’a beaucoup intriguée.

Il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark comme le remarquait Hamlet et en l’occurrence, j’ai aimé ce concept. J’ai trouvé que c’était bien ficelé et bien construit.

De nouveaux personnages apparaissent ici: Zelda, Ames, Ryo, Elodie…

Je serais curieuse d’en savoir plus sur Ames car il m’a interpellée. Ce personnage d’apparence insouciant doit avoir une histoire passionnante à raconter, je le sens.
De même pour Elodie et Ryo.

Cependant, une chose me chiffonne. Je me demande si une organisation d’espions recruterait vraiment des adolescents. M’enfin…

L’histoire m’a divertie. J’ai franchement bien aimé ce que l’auteure nous a concocté et j’espère en lire plus. Bonne lecture pour l’été.

lirenelive