Saga Marriage to a billionaire, tome 2: The marriage trap (Petit arrangement privé) – Jennifer Probst

Mimosas

Synopsis:

Afin de satisfaire le dernier vœu de son père, le millionnaire italien Michael Conti se met en quête d’une fiancée capable de supporter sa famille, de l’intégrer et d’en adopter les traditions. Mais comment trouver LA femme idéale le plus rapidement possible??

Mon avis:

La trame reprise est la même que pour le premier tome: Un homme doit prendre une fausse épouse pour aider une affaire. Dès le début, on sait que Michael et Maggie auront leur happy end ensemble mais l’intérêt réside dans le voyage.

Michael vient d’une famille italienne très attachée à ses racines. Pour preuve, sa mère est une vraie Mama fièrement protectrice qui sait en imposer malgré une frêle apparence.
Issu d’une fratrie dont il est le seul garçon, à la mort de son père, il a tout fait pour prendre soin de sa mère et de ses soeurs. C’est pourquoi, pour que sa soeur Venezia puisse se marier avec l’élu de son coeur, il doit perpétuer une vieille tradition et se marier en premier, conformément aux croyances de son défunt père.

Pour Maggie, on connaît sa famille puisqu’on a fait connaissance avec elle dans Liaison à durée déterminée.

Là où l’auteure nous touche et nous glisse dans une vraie atmosphère chaleureuse et authentique, c’est quand Maggie rencontre sa belle-famille. Ce sont les personnages secondaires les plus attachants qui soient et comme Maggie, on se sent vite intégré avec eux.

J’ai apprécié les soeurs de Michael. Toutes trois ont une personnalité différente et un fort caractère. L’auteure s’attarde particulièrement sur Hannah et on sent qu’elle sera l’héroïne du troisième tome.

The marriage trap a été un vrai plaisir à lire comme son prédécesseur. C’est une lecture facile, fluide et vraiment agréable pour se détendre.

Retrouvez mon avis sur:
– Le 1er tome: Liaison à durée déterminée.

Publicités

Saga Marriage to a billionaire, tome 1: Liaison à durée déterminée – Jennifer Probst

Mimosas

Synopsis:

Pour le millionnaire Nicholas Ryan, la notion de mariage n’a absolument aucun sens. Pourtant, s’il veut hériter de la société de son oncle, Nick doit impérativement se marier, et vite, comme stipulé dans les clauses du contrat de succession. Aussi, en apprenant que la meilleure amie de sa petite soeur rencontre de grosses difficultés financières, une idée lumineuse lui vient : en échange de l’argent dont elle a besoin, Alex a l’épouse pour une durée d’un an. Tous deux se détestant depuis l’adolescence, il n’y a donc aucune chance que d’éventuels sentiments s’en mêlent. Enfin ça, c’est ce qu’il croit, jusqu’à voir apparaître la beauté plantureuse qu’elle est devenue et qu’il n’avait pas vue depuis treize ans.

Mon avis:

Cette romance toute légère commence quand les héros, Nick et Alexa sont enfants. Il a seize ans, elle en a quatorze et ils partagent un baiser tel qu’elle lui déclare sa flamme et sa conviction que plus tard, ils se marieront ensemble. Il lui brise le coeur en jeune garçon stupide qu’il est, incapable de faire face à ce qu’il éprouve.

Des années passent.

Il est devenu un architecte de renom. Elle est bénévole dans un refuge pour animaux et essaye de faire vivre sa librairie. Sa famille a des problèmes d’argent alors, par la force des choses, ils sont amenés à conclure un arrangement communs. Ils se marient.

Lui, c’est pour hériter des parts majoritaires du cabinet de son défunt oncle. Elle, c’est pour éponger les dettes de ses parents. Ce qui n’était qu’un arrangement mutuel deviendra, vous vous en doutez, une romance. On a ici, une histoire légère, oui, mais pour une fois, j’ai trouvé que le rythme biologique de l’histoire était plausible. Ce n’est pas allé trop vite. Au contraire, la romance est réaliste. Elle se construit. Les personnages ne se tombent pas dans les bras l’un de l’autre. Ils s’apprivoisent, apprennent à se connaître.

Cela fait plaisir de lire enfin une romance qui ne me fait pas lever les yeux au ciel! J’ai apprécié les caractères des personnages. Ils ont tous les deux un fort tempérament sans pour autant m’agacer.

J’ai pas mal ri.

Il y a des scènes tout simplement si imparables qu’on ne résiste pas. On est obligé de craquer.

Bien sûr, on trouve tout de même quelques défauts. On a encore droit à un milliardaire et une fille fauchée. Difficile de ne pas le savoir alors que c’est la base de toute la saga. Cependant, il est facile d’ignorer ces détails car le métier des héros est très prenant. On n’a pas cette impression que les personnages ne font rien de leurs journées. Ils ont une vie; on peut s’identifier à eux.

Nous avons de plus une galerie de personnages secondaires hauts en couleurs. Moi qui pensais lire un one-shot, j’ai eu l’agréable surprise d’apprendre qu’en fait, Liaison à durée déterminée est le premier tome d’une série. J’ai donc très hâte de lire les trois autres volumes déjà sortis et de connaître l’histoire de Maggie et de Conti.