Quadrilogie Le club des tongs, tome 2: Trois filles à la mer – Ellen Richardson

couverture

Synopsis (Sortie française le 3 juillet 2014):

Lizzie, Tash et Sierra ont fait naufrage ! Alors qu’elles étaient parties observer des baleines au large de Sunday Island, elles ont été surprises par une tempête. Les voilà échouées sur une île déserte, avec leur chien Mojo pour seule compagnie et quelques tranches de gâteau au chocolat dans leurs sacs. La nuit s’apprête à tomber, et personne ne sait où elles se trouvent…

Mon avis:

Je remercie les Editions Nathan/Lire en Live pour ce partenariat!

Cette nouvelle aventure nous emmène au large où Tash, Sierra et Lizzie ont décidé de partir observer les baleines.

Dès le début, nous sommes embarqués en plein milieu de l’histoire et moi qui m’attendais à une suite de récapitulatif du premier tome, je dois dire que j’ai été surprise. En effet, les références à celui-ci sont très discrètes et si vous ne l’avez pas lu, vous ne vous doutez pas du tout que vous arrivez en cours de route.

Mais justement, pour moi, c’est un point positif car les redondances ont tendance à m’ennuyer et à m’agacer donc c’est parfait!

Les filles donc, se sont mises en tête d’observer des baleines. Vous sentez ce vent marin qui vient vous chatouiller les narines tout de suite?

Oui mais voilà qu’elles font naufrage! Quadrilogie Le club des tongs, tome 2: Trois filles à la mer – Ellen Richardson

Qu’à cela ne tienne! Grâce à la bonne humeur et à l’ingéniosité de nos héroïnes, on prend plaisir à les suivre dans leurs pérégrinations.

L’intrigue est légère mais elle réussit à nous captiver et se lit rapidement. Ca fait franchement du bien de lire une histoire aussi bon enfant qui nous rend un peu nostalgique en nous rappelant les péripéties qu’on inventait dans nos jeux d’enfant. Vous ne pouvez pas ne pas sourire devant certaines scènes et ces mêmes scènes vous éblouiront. J’ai été conquise par la description des passages en rapport avec les baleines. C’était tout simplement magique! Je pouvais même entendre leur chant et visualiser leur remontée à la surface.

En apparence, vous avez de plus l’impression que vous allez passer l’histoire à huit clos avec les filles mais jamais vous ne vous sentez oppressé avec elles car comme elles, vous vivez cette aventure. Tant pis si on est perdu au beau milieu d’une île déserte! On a la nourriture, l’abri… Que demander de plus?

En conclusion, il faut bien admettre que c’est une « lecture coupable » comme je les appelle. Ca ne passe pas trois pattes à un canard au niveau de l’histoire, certaines choses se résolvent « facilement », c’est cousu de fil blanc… mais c’est un plaisir malgré tout. Et puis de toute façon, c’est l’été alors on peut bien se permettre ce petit péché!

Retrouvez mon avis sur :
– Le tome 1: L’été des mystères.

lirenelive

Quadrilogie Le club des tongs, tome 1: L’été des mystères – Ellen Richardson

couverture

Synopsis (Sortie française le 3 juillet 2014):

Un été inoubliable ! Lizzie s’apprête à passer un triste été seule chez sa tante, sur la petite île de Sunday Island. Une nuit, elle est conviée à un rendez-vous secret dans une cabane perchée sur un arbre. Elle y fait la connaissance de Tash et de Sierra, et son été s’illumine. Les trois jeunes filles se lient immédiatement d’amitié. Accompagnées de Mojo, le client turbulent de Tash, elles explorent l’île et découvrent un mystère lié à leur passé – un secret qui les mènera à un trésor en péril de leur amitié…

Mon avis:

Je remercie les Editions Nathan/Lire en Live pour ce partenariat!

Cette histoire a pour héroïne Lizzie qui a perdu sa mère Séraphina il y a quatre mois et qui passe l’été sur l’île de Sunday Island avec sa tante Dina alors que son père, encore très affecté par le décès de Séraphina, est resté à Londres.

Lizzie est une jeune fille éveillée et curieuse de tout.

Alors qu’elle pense être condamnée à s’ennuyer sur l’île, elle fait la rencontre de Sierra et de Tash. Une amitié naît tout de suite et elles vont donc vivre leur première aventure alors que tout les oppose.

Tash est issue d’une bonne famile alors que Sierra et son père vivent dans une caravane. Il faut dire que celui-ci est écrivain et qu’il est très spécial.

Leur point commun à toutes les trois? Leur famille est éclatée.

Cependant, l’auteure nous livre une histoire qui nous rappelle incontestablement notre jeunesse. Vous vous en souvenez de ces jours où vous imaginiez être des aventuriers en quête d’un trésor perdu, non?

L’été des mystères possède cette ambiance de colonie d’été. Sa légèreté et sa bonne humeur vous raviront. J’ai aussi aimé cette touche de solennité introduite par le clin d’oeil au passé qui lie les filles sans qu’elles le sachent.

Bien qu’étant clairement orientée vers un public jeune (à partir de douze ans), cette saga peut néanmoins être lue par un public adulte sans que l’on soit agacé par le comportement ou la manière de s’exprimer du trio.

De plus, l’auteure aborde indirectement des concepts adultes et j’ai trouvé sa manière de faire judicieuse. Pour un public jeune, c’est une excellente façon de parler de sujets pas du tout gais (la mort, le divorce…) sans s’appesantir dessus mais également sans que ce ne soit abordé de façon superficielle.

Les personnages secondaires sont intéressants dans le sens où ils sont très réalistes. Le père de Sierra est perdu dans son métier et se comporte comme un enfant alors que la mère de Tash est sévère. J’ai par contre, regretté que le personnage de l’ermite ne serve qu’à introduire le passé des filles.

Mais bon, le tout reste agréable.

C’est une lecture et sans prise de tête. Moment de détente garanti!

Mention spéciale pour les couvertures de cette saga car elles sont mignonnes comme tout!

lirenelive