Cook and love – Katy Cannon

couverture

Synopsis:

La recette du succès (ou pas) pour Lottie, 16 ans:
– 1 conseillère pédagogique ultracollante
– 500 grammes de mensonges
– 1 grosse cuillerée d’imposture
– 1 faux gothique
– 1 garçon mystérieux et rebelle

Préparation:
– découvrir le secret de chacun mais protéger le sien
– gagner le concours national de pâtisserie et passer à la télé
– ne pas tomber amoureuse du mauvais garçon

Mon avis:

Le résumé de ce roman m’a paru être dans la même veine que les romans de Cathy Cassidy sur les Filles au chocolat. Il faut dire que la couverture est très gourmande également. C’est donc pour cela que je l’ai réservé pour la fin de l’année.

L’histoire nous est donc racontée par Lottie. Lorsque le récit commence, elle s’est totalement isolée des autres et nous comprenons que c’est suite au décès de son père. Cependant, inquiet pour elle, le directeur de son lycée l’a convoquée et elle se retrouve inscrite à un atelier de cuisine afin de prouver à tous qu’elle va bien.

Dans cet atelier, elle retrouve plusieurs personnes qu’elle a déjà côtoyées avant. Grace faisait par exemple, du théâtre avec elle jusqu’à ce que Lottie abandonne. Will est le cancre du lycée. Il passe son temps à se faire convoquer chez le directeur et évidemment, il sera son binôme.

Contre toutes attentes, ce roman est plus profond que je ne l’avais prévu. C’est une histoire de deuil et de reconstruction. C’est le récit de comment Lottie réapprend à s’ouvrir aux autres et comment elle réalise que son deuil l’isole. Que la vie doit continuer.

Malgré une tendance qu’elle a à vouloir tout contrôler, ce qui peut m’agacer par moments car elle a besoin d’aide, Lottie est attachante. J’ai apprécié de la voir avancer petit à petit et apprendre à vivre avec les souvenirs heureux qu’elle garde de son père. Sauf à la fin où elle m’a carrément énervée à s’enfoncer toujours plus dans les mensonges. Là, elle m’a vraiment tapé sur les nerfs.

Dans un autre registre, j’ai aussi trouvé agréable le fait que l’auteure ne concentre pas tout le récit sur Lottie. Tous les autres amis qu’elle se fait ont également leur lot de problèmes et j’ai souri car au final, l’atelier de cuisine est un baume au coeur pour tous. Quelque part, il m’a fait penser au Glee club. Nous avons un petit groupe de marginaux qui se cherchent et trouvent une place alors qu’ailleurs, ils sont seuls.

De plus, l’histoire est agrémentée de recettes qui nous donnent l’eau à la bouche. Ainsi, j’en ai repéré certaines que je dois absolument tester.

Enfin, Cook and love m’a charmée car il se lit rapidement. Malgré des thèmes sérieux, l’intrigue reste bon enfant et garde un ton résolument calqué sur l’espoir et l’amitié. C’est une belle ode aux liens qui peuvent se nouer entre plusieurs personnes. Il n’est pas inoubliable mais il nous donne le sourire.

Publicités