Duologie The ones, tome 2: Nous serons tous la résistance – Daniel Sweren Becker

couverture

Synopsis:

La révolte bat son plein. Les Ones sont cernés. Et le mouvement Egalité n’a jamais été aussi puissant. Farouchement déterminée à sauver son petit-ami James, Cody s’investit auprès des Néo-Weathermen qui défendent les droits des Ones envers et contre tout. Mais alors qu’elle se rapproche de plus en plus du mystérieux Kai, elle comprend peu à peu que le plan des rebelles est plus fou qu’elle n’aurait imaginé. Un plan qui pourrait changer le futur des Ones pour toujours et elle sait qu’ils ne reculeront devant rien…

Mon avis:

Je remercie les Editions Hugo et Cie pour leur confiance.

Quand j’ai ouvert ce dernier volet des Ones, j’avais peur d’être perdue par rapport à ce qu’il s’était passé avant. J’avais peur de ne pas me rappeler assez et d’être dépaysée. Heureusement, c’est là qu’on voit que l’auteur a l’habitude de travailler pour la télévision. En effet, il glisse subtilement des rappels nous permettant de situer rapidement le contexte et en plus de cela, le rythme de l’action est tel qu’il ne nous laisse aucun répit. On est accroché à l’intrigue.

Comment ne pas l’être alors que ce roman s’ouvre sur la mort d’un personnage?

Nous retrouvons Cody immédiatement après la fin du premier volume. James s’est fait capturer en la sauvant avec ses amis et donc, la seule chose à laquelle elle pense est de délivrer James qui risque de se faire inoculer un « vaccin ».

A travers l’opposition des arguments des Weathermen et des anti-Ones, je ne peux m’empêcher de trouver qu’il y a du bien-fondé dans les deux camps.

Parlons du vaccin: son effet est de « diminuer » ou d’infirmer les modifications génétiques opérées sur l’ADN afin de rendre les Ones « normaux ». Je comprends que pour les Ones, c’est une abomination, que c’est antinaturel mais objectivement, est-ce si terrible? Où est la normalité? Où est la frontière entre ce qui vous définit et la manière dont les autres vous définissent?

L’auteur pousse plus loin sa réflexion sur l’eugénisme dans le sens où il nous fait nous demander à quel point la sélection naturelle peut être redéfinie.

Mais encore une fois, le côté philosophique du sujet n’écarte pas l’action, bien au contraire. On est plongé en plein dedans. Les pages se tournent toutes seules. J’ai dévoré cette suite et fin.

Là où j’ai été légèrement déçue, c’est par Cody car ses actes m’échappent. Je ne la comprends pas. J’ai éprouvé beaucoup de mal à m’identifier à elle dans le sens où j’ai trouvé qu’elle ne se comportait pas de manière compréhensible. Je suis donc restée en retrait vis-à-vis d’elle, de ce qu’elle vivait et donc, de ce qu’elle ressentait. Et puis, il y a la fin que j’ai trouvée précipitée. L’action atteint son paroxysme mais j’ai du mal à y croire. Elle retombe comme un soufflé et n’offre pas réellement de conclusion. Que vont devenir les citoyens? Et les Ones? Comment la société va évoluer? Rien n’est indiqué dessus et c’est dommageable.

J’éprouve ainsi une frustration d’être restée ainsi sur ma faim. Néanmoins, j’ai passé un très bon moment avec la plume de Daniel Sweren Becker et éprouvé du plaisir à suivre son intrigue. Malgré cette fin en queue de poisson, je reste conquise par son écriture et espère la retrouver pour une nouvelle aventure.

Publicités

Never apart – Romily Bernard

ban

Synopsis (Traduction du résumé par moi):

Combien de fois seriez-vous prêts à mourir par amour?
Et si vous deviez revivre les cinq mêmes jours encore et encore? Et si à chaque fois, votre petit-ami était tué et que vous aviez à assister à la scène? A chaque fois? Vous ne savez pas pourquoi vous êtes coincé dans ce cauchemar mais il y a des règles que vous savez devoir respecter: Se réveiller. Courir. Mourir. On rembobine. Mais maintenant, la seule façon d’échapper à cette boucle est de tenter quelque chose de fou. De dangereux. De complètement inattendu. Cette fois, vous n’allez pas fuir.

Mon avis:

Je remercie Entangled Teen pour leur confiance et Chapter by chapter pour m’avoir incluse dans leur tour.

J’ai eu un coup de coeur pour la couverture et le résumé m’a énormément interpelée alors c’est un euphémisme de dire que j’étais impatiente de lire le roman.

ban

L’histoire nous est racontée du point de vue de Grace. Avec Finn et Ander, elle a la particularité de se réveiller tous les cinq jours dans une sorte d’univers parallèle et au terme de ce délai, elle meurt, toujours de mort violente.

Au moment où elle nous raconte l’histoire, elle travers une phase de lassitude. Elle décrit ses morts comme des chutes et vit ce cycle comme une habitude. Sauf que cette fois-là, quelque chose a changé. Elle se réveille dans un univers qui est très proche du sien. Elle retrouve son frère jumeau, Jem, son chien, Visa et surtout, la Grace dont elle occupe le corps a la vie qu’elle aurait bien aimé avoir.

En parallèle, Grace nous fait vivre des flashbacks de sa vie d’avant. Petit à petit, se dresse le portrait d’une Grace timide, amoureuse de son meilleur ami depuis l’enfance et qui aspire à partir de sa petite ville pour une université éloignée.

J’ai été tenue en haleine car alors que je m’attendais à lire une romance teintée de suspense, c’est tout autre chose que j’ai découvert. Je me suis trouvée face à une quête dont chaque page me livrait des révélations et me faisait réfléchir. Une quête qui m’a surprise car elle a remis en question tout ce que je croyais savoir et m’a baladée de bout en bout.

J’ai été littéralement bluffée par la complexité des personnages et par ce qu’ils me réservaient.

J’ai adoré découvrir progressivement la personnalité de chacun et en particulier de Finn. J’ai adoré cheminer vers une grosse révélation que je n’aurais jamais pu deviner. J’ai été surprise et c’est tellement bienvenu!

J’ai été émue par le sort de Grace et de ses comparses. Je vivais les flashbacks au présent comme si j’y étais. La dualité opérée avec la nouvelle vie des personnages ne m’a pas fait l’effet d’un dépaysement car instinctivement, je comprenais leur évolution. L’auteure a vraiment su retranscrire comment une personne peut vivre encore et encore le même drame.

En conclusion, Never apart m’a conquise. J’en ai dévoré chaque page avec avidité, toujours impatiente d’en lire plus. C’est un coup de coeur. J’ai adoré ce roman.

ChapterbyChapter

En savoir plus sur l’auteure:

Romily Bernard graduated from Georgia State University with a literature degree. Since then, she’s worked as a riding instructor, cell-phone salesperson, personal assistant, horse groomer and exercise rider, accounting assistant, and, during a very dark time, customer service representative. . . . She’s also, of course, now a YA novelist. So don’t let anyone tell you a BA degree will keep you unemployed. Romily currently lives in Atlanta, Georgia. Her debut novel, Find Me, won the Golden Heart Award for YA Romance from the Romance Writers of America in 2012.

Où acheter le livre:

AmazonAmazon.com.auAmazon UKAmazon.caBarnes and NobleiBooksKoboEntangled

Pour avoir une chance de remporter une carte cadeau Amazon d’une valeur de 25$, cliquez sur le lien suivant:

a Rafflecopter giveaway
https://widget-prime.rafflecopter.com/launch.js