Ne m’oublie pas – Victoria Stevens

couverture

Synopsis:

À la mort de sa mère, Hazel est envoyée en Australie chez un homme qu’elle connaît à peine, laissant derrière elle tout ce qu’elle a toujours aimé. Mais le soleil, la mer et le sable blond sont bien trop futiles pour consoler sa peine. Jusqu’au jour où elle rencontre Red et Luca, des frères jumeaux qui vivent dans la maison d’à côté. Elle commence à réaliser qu’elle passe sans doute à côté de sa vie. Alors qu’elle tente de se reconstruire peu à peu, elle va comprendre qu’elle n’est pas la seule à lutter contre ses fantômes. Mais peut-elle accepter si facilement qu’un coeur brisé peut parfois guérir?

Mon avis:

Lorsque j’ai commencé ce roman, j’ai cru que j’avais affaire à une histoire de deuil et de reconstruction.

En effet, par le biais de Hazel et des lettres qu’elle écrit à sa mère, nous découvrons une jeune fille qui avait tout pour être heureuse et qui s’est retrouvée du jour au lendemain à déménager, changeant carrément de continent pour vivre avec son père en Australie. Elle qui n’a toujours connu que l’Angleterre est bien dépaysée. Heureusement, elle se fait rapidement une bande d’amis. Il y a d’abord Red. Excentrique et toujours de bonne humeur, il devient le frère qu’elle n’a jamais eu. Ensuite, il y a Maddie et Hunter. Ils se chamaillent tout le temps mais ils sont attachants comme tout. Hunter s’essaye à tous les sports tandis que Maddie veille sur lui d’un oeil bienveillant. Enfin, il y a Luca. Taciturne, il souffre énormément à cause d’un évènement-mystère et c’est ce qui fait que lui et Hazel se rapprochent.

C’est ça le truc avec les gens qu’on aime, non? On est prêt à tout pour les rendre heureux, rien à foutre des conséquences.

J’ai mis un peu de temps à entrer dans l’intrigue: le rythme de l’action est lent mais en fait, l’auteure prend bien son temps pour installer le contexte car on réalise qu’il reflète le réveil progressif de Hazel et le fait qu’elle s’habitue doucement à sa nouvelle vie.

Plus je lisais les pages et découvrais ses missives à sa mère, plus j’étais immergée. Je faisais plus que comprendre sa douleur et sa confusion. Je baignais dedans. J’étais submergée par les émotions de Hazel, elles me collaient à la peau.

Le parallèle avec la situation de Luca est facile à faire car ils vivent la même chose. Pourtant, leur cheminement diffère car ils se complètent. On croit que Hazel aide Luca mais en réalité, c’est elle qui est aidée par tous. Son entourage a un grand rôle dans son acceptation des évènements.

Les gens n’étaient pas la somme d’une poignée de faits sans rapport, mais un ensemble indivisible.

Le roman fait la part belle à l’amitié, certes, mais il rend également hommage au pouvoir de la famille. Il nous montre que les liens familiaux ne dépendent pas que des liens du sang.

J’ai donc beaucoup apprécié les personnages secondaires. On s’attache beaucoup à eux. Je les ai trouvés attendrissants. On a envie de les prendre dans nos bras et de profiter de leur présence. Hazel et Luca ne sont pas en reste. Même si leur romance est prévisible, il n’en reste pas moins que leur caractère m’a plue. Je ne les ai pas trouvés irréalistes. Au contraire, leur authenticité m’a convaincue.

Enfin, le rebondissement lié au secret de Hazel m’a surprise. Je savais qu’il y avait anguille sous roche mais j’ignorais en quoi. J’avais une théorie mais elle s’est avérée vraie et fausse en même temps. Le fait que j’ai été surprise est déjà une bonne chose en soi mais en plus de ça, le titre prend un nouveau sens et j’applaudis car du coup, je vois tout le roman d’un nouvel oeil. Bravo.

Au final, Ne m’oublie pas m’a fait passer un bon moment et j’ai beaucoup apprécié cette lecture qui aborde avec pudeur et douceur des thèmes difficiles.

Publicités

En plein ciel – Kodi Scheer

couverture

Synopsis:

Paris, été 1999, quatre jeunes Américaines se lancent dans une partie « d’Action ou Vérité » qui flirte avec la mort…
Depuis le décès de son frère adoré, puis la trahison de son amie Kat, la jeune Vanessa Baxter est à la fois abattue, en colère et pleine d’incertitudes quant à son avenir. Le voyage à Paris qu’elles organisent avec leurs camarades, Kiran et Whitney, lui apparaît comme l’occasion parfaite de soigner son mal-être et de se venger de Kat. Alors que les quatre filles s’embarquent dans une série de (més)aventures parisiennes, Vanessa lance une partie d’Action ou Vérité qui va vite se révéler incontrôlable… Jusqu’à une fin tragique qui continuera à la hanter une fois devenue adulte.

Mon avis:

Je remercie Amazon Publishing France pour sa confiance.

Malgré une couverture qui ne me paît pas, le résumé a su capturer mon attention alors j’étais curieuse de découvrir à quelle sauce j’allais être mangée.

Le récit nous est raconté de deux points de vue.

Rapidement, le premier nous dévoile le projet de Vanessa. Elle a décidé, lors d’un voyage à Paris avec ses trois amies, Whitney, Kiran et Kat de se donner la mort en sautant du haut de la Tour Eiffel et, alors qu’elle raconte leur périple, un autre point de vue s’intercale. Celui-ci nous fait rapidement comprendre qu’un terrible évènement a eu lieu.

Alors, est-ce que le projet de Vanessa s’est concrétisé? Est-ce que c’est autre chose?

Ce que j’ai aimé dans ce roman, c’est que tout nous est raconté sans pudeur. Vanessa partage avec nous sa souffrance, son mal-être. Elle a l’impression d’être la brebis galeuse dans son groupe, de se démarquer parce qu’elle ne partage rien de spécial avec les autres filles, d’être invisible. Ajoutez à cela qu’elle se sent exclue à cause des difficultés d’argent de sa famille et vous comprendrez pourquoi Vanessa se sent acculée. Ce sentiment, on se reconnaît forcément dedans car on l’a tous ressenti à un moment ou un autre de notre vie.

A l’opposé, la description qui est faite de ses amies est lumineuse, pleine de vie. Elles ont tout pour elle, la jeunesse, la beauté, l’argent. Toutes les portes leur sont ouvertes. Des portes que Vanessa aimerait avoir pour elle.

Mais En plein ciel, c’est plus qu’un récit sur le mal-être adolescent. C’est un décompte. On sait que quelque chose de terrible a eu lieu alors on est impatient de découvrir ce que c’est. On peut avoir des théories et plus le récit avançait, plus je croyais que je ne serais pas surprise. Je pensais savoir où j’allais. C’est là que Kodi Scheer est parvenue à me surprendre. En effet, elle a déjoué toutes mes attentes pour m’emmener là où je ne l’attendais pas.

Ca a commencé par un rebondissement. Un évènement dramatique qui a chamboulé la donne et retourné complètement le récit. Ensuite, elle a asséné le coup final qui m’a complètement laissée abasourdie. C’était très fort. Enfin, un dernier coup de chapeau et là, je dis: bravo. J’adore!

J’ai donc dévoré ce roman. J’ai adoré suivre les mésaventures de Nessa et de ses amies et j’ai pris plaisir à les voir se dévoiler. C’est une bonne découverte pour moi.