Bad apple – Elle Kennedy

Synopsis (Traduction par moi):

Entre son job de serveuse, ses heures de bénévolat et ses études, il n’y a jamais assez d’heures dans les journées de Maggie Reilly. Spécialement pas pour une relation. Heureusement, elle a un arrangement parfait: un amant qu’elle voit trois ou quatre fois par an. Mais quelle n’est pas sa surprise quand elle se pointe à l’hôtel en s’attendant à se retrouver au lit avec lui et qu’elle trouve à la place, Ben Barrett, le bad boy le plus connu d’Hollywood. Ben voudrait juste faire profil bas à la suite d’un énième scandale. Il ne veut pas d’excuses mais ce qu’il veut, c’est un endroit où se cacher et s’il y a du sexe sans attaches, pourquoi pas?

Mon avis:

Ce roman a précédemment été publié sous le titre Midnight Encounters. Datant de 2008, il est l’un des premiers de l’auteure et a été intégralement retravaillé. C’est donc un texte inédit que je découvre avec ce titre.

Celui-ci met en scène Maggie et Ben. Maggie est toujours occupée. Elle cumule deux emplois en plus de ses études et forcément, elle n’a pas le temps pour autre chose. Elle ne sort jamais et le temps libre est une notion totalement inconnue pour elle. Alors lorsqu’elle rencontre Ben, il est totalement époustouflé qu’elle ne le reconnaisse pas. Lui qui a son visage placardé partout, se voit tout à coup traité comme une personne normale alors c’est tout naturellement qu’il décide qu’il veut passer plus de temps avec elle.

Leur romance naît rapidement si on est objectif. Cependant il faut la voir à travers une lentille. Vivant ensemble pendant plus d’une semaine, les héros ont tout le loisir d’apprendre à passer outre leurs façades.

Nous en apprenons plus sur les backgrounds des héros et comprenons pourquoi ils agissent comme ils le font. Cette romance se lit vraiment avec une rapidité et une fluidité qui nous tiennent captifs. C’est un vrai plaisir à suivre.

Si j’ai un bémol à faire, c’est le fait que je n’ai pas particulièrement ressenti d’empathie pour les personnages. C’est là qu’on sent qu’on est dans les premiers pas d’Elle Kennedy. Malgré une profondeur voulue dans le caractère et le contexte de Ben et Maggie, je ne ressentais pas leurs émotions. C’est bizarre parce que j’ai adoré lire ce récit mais je l’ai trouvé superficiel globalement. Je ressens littéralement le travail qui a été fait avant la réédition de ce roman et je pense que si j’en avais lu la première version, j’aurais certainement été déçue.

Mon bilan est plutôt neutre en fait. J’ai passé un super moment avec Bad apple mais il ne sera pas inoubliable. C’est le genre de lectures qu’on trouve sympa mais sans plus.

4 commentaires sur « Bad apple – Elle Kennedy »

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.