Le cadeau – Sebastian Fitzek

Synopsis (Sortie VF le 04 mars 2021):

Arrêté à un feu à Berlin, Milan Berg aperçoit sur le siège arrière d’une voiture une ado terrorisée qui plaque une feuille de papier contre la vitre. Un appel au secours? Milan ne peut en être certain: il est analphabète. Mais il sent que la jeune fille est en danger de mort.
Lorsqu’il décide de partir à sa recherche, une odyssée terrifiante commence pour lui. Accompagné d’Andra, sa petite amie, Milan est contraint de retourner sur l’île de son enfance. Là, il va découvrir des pans entiers de son passé qu’il avait oubliés… Une cruelle prise de conscience s’impose alors: la vérité est parfois trop horrible pour qu’on puisse continuer à vivre avec elle et l’ignorance est souvent le plus beau des cadeaux…

Mon avis:

Je remercie les Editions de l’Archipel pour leur confiance.

Ce roman s’ouvre sur une scène de violence brutale, dans une prison. Le héros, Milan, est en train de subir des choses non plaisantes avant d’être « amené » à raconter son histoire.

Milan a toujours eu honte de son analphabétisme. Il a appris à se débrouiller en apprenant les choses par coeur et s’est toujours montré ingénieux pour passer comme « normal ».

Et puis, un jour, un évènement vient le bouleverser. A un feu rouge, dans la voiture à côté de lui, une petite fille au regard désespéré le fixe en brandissant une pancarte. C’est le début d’un puzzle qui se déroule juste sous nos yeux. Un puzzle qui, rapidement, se trouve avoir Milan en son centre.

Dans le même temps, plusieurs énigmes se superposent à l’action. Si, très vite, j’ai compris le plus gros des mystères entourant la vie amoureuse de Milan, d’autres pistes m’ont fait beaucoup cogiter, en particulier autour d’Andra, la petite-amie du héros.

De plus, en opérant des aller-retours dans le temps, quelque part, nous devenons plus que témoin de l’action. Nous sommes en face de Milan, accroché à ses paroles. Nous sommes immergés dans le récit tout en nous demandant ce qu’il s’est passé pour que Milan finisse emprisonné.

Il y a une notion de course contre le temps et en parallèle, des secrets qui font qu’on est tenu en haleine.

Le héros, bien que sympathique, apparaît sous un nouveau jour au fur et à mesure que l’action avance. C’est assez perturbant car on ignore ce qu’on va finir par découvrir sur lui. J’ai douté de tout et de tous les personnages sauf d’un et même là, j’ai à peine tiqué. C’est là que l’auteur est fort car du coup, son twist final m’a complètement prise par surprise. Chapeau!

J’ai beaucoup aimé la fin car rien ne m’y préparait. Pour tout lecteur de ce genre de roman, je dirais que c’est une fin plutôt « classique » mais j’ai aimé le fait que je ne l’ai pas vue venir du tout.

J’ai donc dévoré Le cadeau avec avidité et j’ai passé un moment de lecture happant.

2 commentaires sur « Le cadeau – Sebastian Fitzek »

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.