Layla – Colleen Hoover

Synopsis (Traduction par moi):

Quand Leeds rencontre Layla, il sait qu’il passera le reste de sa vie avec elle jusqu’à ce qu’une agression inattendue oblige Layla à se battre pour sa vie. Après des semaines à l’hôpital, Layla se remet physiquement mais elle a changé émotionnellement et mentalement. Afin de réparer leur relation, Leeds emmène Layla en weekend au bed & breakfast où ils se sont rencontrés.Une fois arrivés, le comportement de Layla change drastiquement et ce n’est qu’une des nombreuses bizarreries qui arrivent. S’éloignant de Layla, Leeds forme une connexion avec Willow, une autre invitée du B&B. Alors que sa curiosité pour Willow grandit, sa décision de l’aider à trouver des réponses entrent directement en conflit avec le bien-être de Layla. Leeds réalise vite qu’il doit faire un choix parce qu’il ne peut pas les aider toutes les deux. Mais s’il se trompe, cela pourrait être au détriment de tous.

Mon avis:

Voilà un nouveau registre dans lequel s’illustre CoHo et je dois dire que j’ai été énormément agréablement bluffée.

L’histoire nous est racontée du point de vue de Leeds et l’action commence très fort car nous comprenons dès les premières lignes qu’il retient en otage Layla, sa petite-amie tandis qu’il a une interview.

Ainsi, vous pouvez deviner la première théorie que j’ai échafaudée par rapport à la raison de cette interview.

Et puis, les flashbacks, relatant tout ce qui a concouru à ce moment nous sont dévoilés.

Entre Leeds et Layla, le coup de foudre a été immédiat lors de leur rencontre. Ils se trouvaient tous deux à un mariage. Lui était bassiste et n’avait d’yeux que pour elle alors qu’elle dansait maladroitement sur la piste. Ils ne se sont jamais quittés jusqu’à ce jour fatidique qui a bouleversé leurs vies à jamais. En effet, Sable, une ex psychotique de Leeds s’est un jour pointée à leur appartement et leur a tiré dessus.

A partir de là, leur bonheur a volé en éclats et dans un dernier effort de recoller les morceaux, ils sont partis en vacances au lieu de leur rencontre.

C’est là que le paranormal entre en jeu. Moi qui n’avais pas lu le résumé de ce roman, j’ai été surprise car c’est vraiment un genre dans lequel je n’attendais pas Colleen Hoover et je dois dire qu’en plus de me tenir en haleine, elle a su manier ses ficelles avec maestria.

Je n’attendais pas l’arrivée d’un fantôme, celui de Willow.

Je n’attendais encore moins pas un triangle amoureux impliquant un fantôme. Les triangles amoureux, c’est tout ce que je déteste en général car souvent, la personne aux prises avec son dilemme est incapable de prendre une décision claire et de quitter l’autre. Et la tromperie, je ne supporte pas d’en lire.

Alors, quand Leeds tombe amoureux de Willow et qu’il commet des actes, je le juge mal, très mal. Autant vous dire que je l’ai détesté une bonne partie du récit. En même temps, je me suis retenue d’aller lire directement la fin du récit car connaissant l’auteure, surtout après avoir Verity, je sais qu’elle est capable de tout expliquer. Je lui ai donc fait confiance.

J’ai eu raison car elle m’a fait passer par toutes les émotions qui étaient, je pense, voulues. J’ai détesté Leeds. Je me suis méfiée de Willow. J’avais une très nette compassion pour Layla. J’ai été complètement perdue car j’ignorais totalement où Colleen Hoover me menait.

C’est là qu’elle m’a retourné le cerveau. Quand enfin, le contenu de l’interview nous mène au moment présent, le gros twist qu’elle dévoile m’a fait reconsidérer l’histoire dans son intégralité. Tout à coup, tout a pris un sens. C’était comme si une ampoule s’allumait et que des formes que je devinais confusément devenaient subitement compréhensibles. J’ai adoré cette révélation! C’était génial!

La fin du récit m’a tenue en haleine. Elle est riche en enjeux dramatiques et en action mais surtout, on ressent une sorte d’urgence. On a l’impression d’être au bord d’un gouffre et qu’il ne suffit pas de beaucoup pour nous précipiter dedans. On a l’impression que le temps est compté pour les héros, comme s’il y avait un décompte. C’est captivant!

Jusqu’aux dernières lignes, je suis restée en apnée, toujours méfiante vis-à-vis de ce que je lisais. J’ai eu peur de me laisser espérer que c’était bon, juste pour ensuite rentrer dans le mur de la déception. J’étais stressée et il n’aurait pas fallu que quiconque s’avise de m’interrompre dans ma lecture.

La fin de l’histoire me laisse avec un grand sourire. Je suis hyper satisfaite par la tournure des évènements et par la fin prévue pour les héros. Elle me laisse rêveuse et encore une fois, Colleen Hoover nous montre que l’amour transcende tout.

8 commentaires sur « Layla – Colleen Hoover »

  1. « Je n’attendais encore moins pas un triangle amoureux impliquant un fantôme. Les triangles amoureux, c’est tout ce que je déteste en général car souvent, la personne aux prises avec son dilemme est incapable de prendre une décision claire et de quitter l’autre. Et la tromperie, je ne supporte pas d’en lire. » Je ne peux qu’être d’accord. J’ai hâte qu’il soit traduit ça donne envie surtout si ça fait intervenir du fantastique. ça m’a un peu fait penser à la mélodie du fantôme de A. G. Howard. 😀

  2. Bon sang ! Vivement qu’il sorte en français celui-là ! Ca va faire un moment que j’ai décroché de Colleen Hoover, mais là… ça me donne carrément envie de la lire !

  3. Je n’ai lu que Maybe Someday de l’auteure que j’ai adoré mais là ton avis me rend totalement curieux ! Surtout les parties paranormales.

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.