The true immortality series, tome 3: Bound by forever – Samantha Young

couverture

Synopsis ( Traduction du résumé par moi):

Niamh Farren supporte un lourd fardeau depuis sa plus tendre enfance. En tant qu’une des sept fae nées dans le monde humain avec le pouvoir d’ouvrir les portes de la Faerie, la mission de Niamh est de guider ses comparses à faire ce qui est juste car elle a vu ce qui arrivera au monde humain si elle ne protège pas la porte. Elle a beaucoup sacrifié mais quand elle perd son frère en mission, elle commence à se perdre elle-même. Pendant presque cent cinquante ans, le loup-garou Kiyo a arpenté la planète en solitaire. Maudit par son immortalité, il la passe comme mercenaire. Alors que le puissant Fionn Mór lui confie la vérité au sujet de l’existence de la Faerie et l’engage pour protéger un des Fae originels, il accepte le challenge par ennui et non par héroïsme.
Protéger Niamh de ses ennemis n’est pas aussi éprouvant que la protéger d’elle-même. Si Kiyo veut réussir sa mission, il doit aider Niamh à se retrouver et non juste pour son bien. Ignorer la forte connexion entre eux pourrait ne plus être une option car un nouvel ennemi est en train de gagner de la puissance et menace d’ouvrir les portes entre les mondes. Pour rappeler à Niamh qui elle est vraiment, Kiyo doit abaisser ses défenses ou protéger son propre coeur, ce qui pourrait mener le monde humain à sa perte.

Mon avis:

Après avoir vu Niamh perdre son frère Ronan lors d’une mission dans Kiss of vengeance, nous la retrouvons ici alors qu’elle est complètement perdue et dévastée par le chagrin. C’est pourquoi elle s’embarque dans des missions suicides, sans considération pour sa propre vie. Ce roman débute au moment où elle s’en prend à un couple de vampires. Cette scène illustre parfaitement la solitude et la tristesse qui la hantent alors qu’elle expérimente le complexe du survivant.

Lorsque Kiyo la rencontre, il ne lui faut pas beaucoup de temps pour comprendre que Niamh a besoin d’être protégée d’abord contre sa propre culpabilité avant d’être protégée contre ses ennemis. La relation qui naît entre eux est atypique car elle a d’abord besoin de passer par le stade de la confiance avant toute chose. En effet, ni l’un ni l’autre ne savent plus faire confiance. Ils ont tous deux besoin de s’ouvrir l’un à l’autre et donc la majeure partie du récit se concentre sur l’apprentissage du passé de l’autre.

J’ai énormément aimé le background qui est apporté aux héros. Aucun des deux n’a été épargné par la vie et ils réalisent que leur entourage n’est ni blanc ni noir. J’ai apprécié le fait que malgré la mort de Ronan, celui-ci n’est pas monté sur un piédestal. Au contraire, sa manière de voir les choses de son vivant dénote ses défauts. On tique devant certaines de ses paroles ou de ses actes. Pourtant, on ne le déteste pas. Ronan était avant tout humain et c’est ce qui nous est rappelé; qu’on peut avoir des défauts sans forcément être mauvais.

Concernant le passé de Kiyo, j’ai aimé découvrir sa personnalité et comprendre pourquoi il est tel qu’il est. Toute l’histoire autour de son immortalité est très intéressante à apprendre et cela nous permet en plus de découvrir un Japon bien loin des clichés que l’on connaît.

Enfin, l’action nous emmène toujours plus loin dans l’univers autour de la Faerie. Ainsi, l’histoire laisse entrevoir une bataille épique pour la protection des portes de la Faerie, que jamais on n’aurait pu deviner. L’univers s’étoffe toujours plus et Bound by forever est le tome de la révélation. Nous apprenons plus que jamais les enjeux de l’ouverture des portes et grâce à Niamh, nous entrevoyons l’importance des liens qui se sont noués entre les membres des couples de cette série.

Ainsi, le récit, voire tous les récits qui constituent cette série, mettent en place une mythologie complexe qui, pour mon plus grand plaisir, ne cesse jamais de s’enrichir.

Ca, additionné à la romance qui nous envoûte jusqu’à la fin, et vous comprendrez pourquoi on plonge dans cette série toujours avec délice.

On pourrait considérer que l’action se termine en cliffhanger car les derniers chapitres servent d’introduction au tome final de la saga mais je trouve cette fin parfaite car on sait qui en seront les héros et pour l’heure, on a envie de laisser Niamh et Kiyo savourer le calme avant la tempête.

J’ai donc très hâte d’être en août pour la découverte de Bitten by deception qui, je le sens, conclura la série de manière explosive.


Vous pouvez lire mon avis sur:
– le tome 1: War of hearts.
– le tome 2: Kiss of vengeance.

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.