Série Of venom and flame, tome 1: Serpent rising – Victor Acquista

Synopsis (Traduction par moi):

Depuis que sa grand-tante l’a laissée seule dans une grotte quand elle avait dix ans, Serena Mendez souffre de syndrome post-traumatique et aujourd’hui, elle est sans emploi, fait des cauchemars récurrents et enchaîne les pilules. Sur une suggestion de son psychiatre, elle décide de visiter sa grand-tante pour confronter les racines de son mal. Accompagnée de son ami geek Bryson, ils arrivent à la réserve Navajo où vit sa grand-tante et où se trouve la grotte qui a tout commencé. Mais ce qu’elle découvre met en lumière un conflit entre les Illuminati et une secte astrale en lien avec Atlantis. Avec plus de questions que de réponses et une poignée d’indices, Serena embarque pour un voyage mystique à travers les six continents pour en apprendre plus. Mais des forces sinistres sont face à elle. Poursuivie par un ennemi puissant, Serena doit échapper à la capture et accomplir sa destinée.

Mon avis:

Nous faisons connaissance avec Serena alors qu’elle passe un entretien d’embauche. Nous y apprenons qu’elle souffre de syndrome post-traumatique, qu’elle n’a pas sa langue dans la poche et ce qu’il en ressort, c’est qu’elle n’a pas une situation stable.

Ce qui m’a gênée dès le départ, c’est la manière dont sont construits les dialogues. Cela se confirme sur tout le récit d’ailleurs: les explications sont faites dans un style professoral. Cela alourdit donc l’histoire. Dommage, dommage!

Passons à l’intrigue: la quête de Serena débute véritablement quand son psy lui conseille de faire face à ses démons. Effectivement, elle a passé toute sa vie à éviter de le faire, préférant se cacher derrière ses PTSD. Elle déclare moult fois dans l’histoire qu’elle en souffre et même si je conçois que c’est un handicap, j’ai trouvé que c’est autant facile que lorsqu’une personne qui fait des fautes d’orthographe à se brûler les yeux déclare être dyslexique.

Elle décide donc d’aller rendre visite, en compagnie de son meilleur ami, Bryson, à sa grand-tante qui vit dans une réserve Navajo. Celle-ci étant décédée, Serena doit accomplir sa dernière volonté qui est de passer une nouvelle nuit dans la grotte où elle a été traumatisée. Là, elle apprend qu’elle descend d’une lignée spéciale et qu’elle a une destinée à accomplir.

Objectivement, c’est tout à fait le genre d’aventure que j’aime lire. Serpent rising avait donc, sur le papier, tout pour me plaire.

Hélas!

Le cheminement initiatique de Serena m’a laissée insensible. Il est raconté très factuellement, ce qui empêche toute empathie. J’ai eu l’impression de lire des notes de voyage et non de le vivre. Il en est de même pour les mythologies qui colorent ce voyage. Habituellement, j’adore découvrir comment les auteurs les façonnent pour expliquer leur intrigue. Sauf que là, on ne ressent pas d’enjeu. Je ressens de la frustration et un agacement certain car cet élément aurait pu faire remonter ce premier tome dans mon estime.

Ce qui m’a fait continuer ma lecture malgré mon ennui grandissant, c’est ma curiosité.

Technology is one of the chief weapons used by the enemy. It gives them a mass market to distribute disinformation, to promote fear and anger, some of the mind control techniques to keep people repressed and turning to their own power elites for answers […] Technology distances us, alienates us from the natural world.

En dépit de tout, j’avais envie de voir où l’auteur m’emmenait. J’ai été intéressée par l’aspect « thriller » qui est porté par le personnage de Bryson. Serena est entièrement plongée dans une quête spirituelle tandis que Bryson symbolise le côté terre-à-terre de l’action. C’est donc la partie qui le concerne qui a fait que je me suis forcée à ne pas abandonner cette lecture.

La fin du roman voit les héros réunis. Ainsi, les enjeux de l’histoire nous sont enfin expliqués mais cela ne suffit pas à m’intéresser suffisamment à la suite. Malheureusement. Je suis passée complètement à côté de l’univers proposé par Victor Acquista. Pourtant, il y a une créativité et une complexité normalement intéressantes mais le style pompeux de l’écriture sape tout. Dommage.

2 commentaires sur « Série Of venom and flame, tome 1: Serpent rising – Victor Acquista »

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.