[BD] Locke and Key [Intégrale] – Critique comparée de la BD et de l’adaptation série

Synopsis :

La famille Locke est déchirée. Après le meurtre brutal du père par un étudiant déséquilibré, tous emménagent dans la vieille demeure familiale. Mais quand une île s’appelle Lovecraft, la prudence est de mise ! Derrière les portes closes se dissimulent des secrets dangereux.

Mon avis:

J’ai découvert la série avant de m’intéresser aux comics. Ma surprise a été grande en apprenant que le scénariste n’est autre que le fils de Stephen King et dans le même temps, j’ai pu comprendre les raisons de l’atmosphère de cette histoire.

Nous faisons ainsi la connaissance de la famille Locke. La mère vient de déménager avec ses trois enfants suite à la mort brutale du père, Rendell, tué lors d’un cambriolage qui a très mal tourné. Ayant besoin de changer d’air, c’est donc en toute logique qu’ils sont venus s’installer à Keyhouse, la maison d’enfance de Rendell.

Keyhouse est une demeure pleine de mystères. Elle cache en son sein de nombreuses clés mystérieuses qui renferment des pouvoirs et évidemment, une personne mal intentionnée, Dodge, est à leur recherche.

L’adaptation est clairement grand public: les héros sont les trois enfants Locke et nous sommes plongés dans leur quotidien. Kinsey et Tyler sont lycéens donc forcément, cela amène déjà son lot de drames tandis que Bodey (qu’est-ce que c’est que ce prénom?) est encore au primaire. Bodey, c’est l’âme innocente du récit et c’est lui qui découvre l’existence des clés en en premier.

Le dévoilement des pouvoirs des clés se fait par son entremise et cela donne lieu à des scènes qui nous font sourire, voire rire. Je pense notamment au chapitre avec la clé qui vous fait vous transformer en animal (tome 3).

Le comic se dénote par une atmosphère nettement plus sombre, plus malaisante. Dodge n’hésite pas à tuer et à manipuler, comme dans la série, mais les scènes où le sang coule ne nous épargnent pas sa vue. Cependant, ce n’est pas la vue du sang qui nous rend mal à l’aise. En fait, ce qui peut nous oppresser par moments est vraiment le manque d’état d’âme de Dodge et sa capacité à tout savoir, qu’on comprend mieux grâce au tome 4. Les morts pleuvent à Lovecraft et honnêtement, au vu de cette référence, jamais je ne penserais m’installer dans une ville qui porte le nom d’un des maîtres de l’horreur pour moi.

L’histoire est également sombre dans le fait que la violence n’est pas censurée ici.

Dans la série, il y a quelques scènes qui peuvent choquer (par exemple, celle où Dogdge n’hésite pas à utiliser des enfants pour avoir la clé du feu) mais globalement, même si on a peur pour les héros, même si certains passages sont glauques, l’adaptation peut être regardée par le plus grand nombre. Les drames adolescents ont une grande place, notamment par le biais de Kinsey et de Ty et surtout, il y a pas mal de scènes où j’ai bien ri.

Je ne dirais absolument pas la même chose concernant la BD. L’action se concentre plus sur les clés et les extrémités auxquelles Dodge n’hésite pas à recourir pour les avoir. La violence est omniprésente, si ce n’est pas en actes, alors, autrement. C’est insidieux, sournois. La violence se fait surtout mentalement et on ne peut pas lire cette BD sans ressentir un malaise. On se sent oppressé.

Une différence se fait également sentir au niveau des personnages, ce qui ne m’a pas gênée pour autant.

Ainsi, je déteste la Kinsey de la série mais pas celle de la BD. Je préfère également le Tyler de la BD. Il est plus observateur et plus complexe. Quant à la mère, elle est toujours dépassée par les évènements mais quand on sait ce qu’elle a vécu, on comprend pourquoi elle chavire.

J’ai également apprécié l’apport de Rufus à l’histoire. Dans la série, il est inoffensif mais ici, il montre que derrière les eaux calmes, peuvent se cacher de grandes forces. Il a une grande imagination mais quand on lit à travers ses yeux, on réalise que le monde qu’il se construit est une aide pour supporter ce qu’il se passe dans la vraie vie. C’est une métaphore à lui tout seul.

Alors que je lis habituellement les BD très lentement, j’ai dévoré les 6 tomes à une vitesse folle. Ca n’a jamais été redondant avec la série. Au contraire. Je trouve que les deux formats se complètent bien.

La fin du récit est particulièrement riche en tout: en actions, en émotions, en drames, en pleurs, en sourires. Si jamais ils choisissent de l’adapter sans rien changer, je pense qu’il y a moyen que la série soit une tuerie absolue. J’adore la manière dont l’histoire se conclut. Objectivement, il y a sûrement des choses qui ne seront pas possibles pour le petit écran, je pense notamment à la dernière bataille de Dodge, mais s’ils le font, ce sera génial!

J’ai donc passé un super moment avec la famille Locke. Plutôt que de calmer mon impatience par rapport à la saison 2 de la série qui est plutôt tout public, ça a exacerbé mon envie de la voir afin de pouvoir comparer avec le comic.

12 commentaires sur « [BD] Locke and Key [Intégrale] – Critique comparée de la BD et de l’adaptation série »

  1. J’étais pas forcément tentée par les comics et pour le coup tu me donnes envie 😉 J’ai bien aimé la série dans sa globalité qui reste tout public mais qui est bien tournée et avec des effets spéciaux plutôt chouette !

  2. En lisant ton billet, je me pose une question : quel genre d’histoires Stephen King pouvait-il raconter à ses enfants quand ils étaient petits ? 😀
    Je n’ai pas voulu voir la série car je n’aime pas les histoires d’horreur ou épouvante, si elle est grand public, finalement, pourquoi pas. Mais je vais passer sur les comics !

        1. Habituellement moi aussi. Mais à chaque fois, je me fais avoir. Le livre atterrit dans ma pal. Et jamais je pense à m’y mettre. Et à chaque fois je finis par regarder l’adaptation avant parce que j’ai la flemme de sortir d’aller chercher le livre dans la bibliothèque 😂

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.