Quadrilogie The hundredth queen, tome 3: The rogue queen – Emily R. King

couv

Synopsis (Traduction par moi):

Contre toute attente, Kalinda a survécu au pire: un mariave avec un tyran, des tournois à mort, le pouvoir interdit de contrôler le feu, le contact glacé d’un démon. Ce même démon a pris l’apparance de Rajah Tarek en en prenant le contrôle du palace et de l’armée, il a déclaré Kalinda et ses compagnons coupables de trahison. A Lestari, les pouvoirs de Kalinda ne sont pas condamnés comme ils le sont dans son pays natal. Maintenant qu’elle est libre de les utiliser pour protéger ceux qu’elle aime, Kalinda réalise que le démon les a corrompus avec un poison qui rend son feu incontrôlable. Pour récupérer l’empire, battre le démon et apporter la paix à une nation divisée, Kalinda doit s’allier avec des personnes pour qui elle n’a aucune confiance et risquer de perdre ceux qui lui sont les plus loyaux.

Mon avis:

L’histoire reprend fort! Nous sommes tout de sommes plongés dans l’émotion avec la mort d’un personnage que nous apprécions et ses funérailles. Non seulement nous sommes complètement pris au dépourvu par cette nouvelle mais en plus, notre coeur est déjà mis à mal!

Ajoutez à cela l’enjeu actuel de l’histoire: le Voider a été libéré par Ashwin qui était pourtant animé des meilleures intentions, dans un concours de circonstances qu’on ne peut pas lui reprocher. Et non content d’arpenter notre Terre, le Voider sème mort et destruction sur son passage.

Au même moment, Kali et ses amis arrivent dans le pays de Pons et d’Indah et ce pays semble prometteur par rapport celui d’origine de Kali. En effet, quand je lisais le premier tome, j’avais l’impression que c’était toute la société qui considérait les femmes comme du bétail. Je me disais que je n’aurais pas voulu vivre dans ce contexte. Cependant, The rogue queen me fait réaliser que finalement, ce n’est pas ainsi partout. Ce qu’on lisait avant ne se passait que dans une partie du monde. Celui-ci est en réalité composé de plusieurs cultures. La place de la femme n’est pas immuable. Il y a toujours de la place pour une réflexion, voire pour une révolution.

Ce que j’aime avec cet univers, c’est que même si on a tendance à le localiser au Moyen Orient, la portée philosophique qu’il introduit est universelle. On pourrait complètement l’appliquer à notre monde actuel.

L’intrigue, d’autre part, nous montre les deux camps en pleine préparation. Chacun rassemble ses troupes, tâche de recruter des alliés.

Nous retrouvons Manas qui a maintenant pris du galon. Et puis, il y a Kali. Depuis son dernier face à face avec le Voider, elle agit bizarrement. De prime abord, elle m’a beaucoup énervée parce que je la trouvais indécise. Ses gestes se contredisaient. Ses pensées étaient incohérentes. Mais plus ça avançait, plus je me demandais s’il n’y avait pas anguille sous roche. C’était vraiment étrange. Jusqu’à ce que j’ai confirmation de ma théorie. Quelle libération! Cela m’a permis de me concentrer sur l’histoire et d’oublier tout l’agacement qu’elle m’avait procuré jusque là.

L’action est riche en rebondissements, si bien qu’il est impossible de lâcher le roman. J’ai été captivée, encore une fois, de bout en bout. J’ai été émue, j’ai été triste, j’ai été contente… Je suis passée par une myriade d’émotions.

Globalement, The rogue queen conclut la guerre et nous présente le futur en devenir du monde. La donne a complètement changé. D’ailleurs, si on ne s’en tenait qu’à cette intrigue et à la réflexion portée par ces trois romans, on peut considérer que l’histoire s’arrête là. Malgré une fin douce-amère, je pourrais m’en contenter en imaginant que la porte ouverte trouve une résolution favorable ultérieurement.

Il y a eu des combats épiques, des morts nombreuses, des pertes qu’on déplore. Ca a été une énorme guerre. Après ça, on a envie de souffler. N’est-ce pas?

J’ai donc, actuellement, peur que le quatrième et dernier tome soit inutile et de trop. Pourtant, je vais le dévorer tout de même parce que je veux constater par moi-même que Kali aura sa vraie HEA et que je suis curieuse de voir comment.

Retrouvez mon avis sur :
le tome 1.
– le tome 2: The fire queen.

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.