Diptyque L’écuyer du roi, tome 1 – Tonke Dragt

couverture

Synopsis:

Le destin de l’écuyer Tiuri bascule quand il accepte de délivrer une mystérieuse lettre scellée de trois sceaux au roi d’Unawen, de l’autre côté des grandes montagnes. Abandonner sa famille, ses amis, enfreindre les lois, renoncer à son rêve d’être fait chevalier: Tiuri devra tout laisser derrière lui. De la réussite de sa quête dépend l’avenir du royaume. Rivières infranchissables, ennemis redoutables et alliés inespérés l’attendent en chemin.

Mon avis:

Je remercie les Editions Gallimard Jeunesse/On lit plus fort pour leur confiance.

Autant, je sais d’ores et déjà que je regarderai la série car l’affiche donne envie, autant pour un livre, cela m’a quelque peu refroidie. Heureusement, le résumé du roman suffit à compenser cette première impression et quand on connaît le passé de l’auteure, le livre devient irrésistible.

L’action nous fait faire connaissance avec Tiuri. Agé d’environ seize ans, il s’apprête à devenir officiellement chevalier. Pour cela, il doit veiller toute une nuit sur une épée, enfermé dans une chapelle avec quelques compagnons, sans prononcer un seul mot. Or, cette nuit-là, des coups frappés à la porte de leur sanctuaire le font réagir. Il ne le sait pas encore mais cela sonne le début d’une aventure qui va l’emmener à l’autre bout de la Terre et le fera rencontrer de nombreuses personnes.

En effet, il se retrouve investi d’une mission vitale qui permettra de sauver le royaume. Il doit emmener une lettre au roi.

La quête de Tiuri est riche en aventures. Ce que j’ai aimé en lisant ce récit, c’est qu’il est composé de courts chapitres qui amènent une sorte de dynamisme au voyage de Tiuri. A chaque pause, son étape. On ressent littéralement la manière dont le voyage de notre héros est parsemé d’embûches. Dans le même temps, j’ai trouvé que cela donnait un air de conte. Je vivais l’action comme si elle était chantée par un troubadour. C’était agréable comme tout.

Tiuri est peut-être jeune mais il est brave. Il a conscience des dangers qu’il encourt mais il véhicule les valeurs de la chevalerie. Il n’en a pas le titre mais sa personnalité le reflète. C’est un héros qui suscite notre sympathie. On développe une grande affection pour lui ainsi que pour ses alliés.

Car, effectivement, au fil de ses rencontres, certaines nous marquent plus que d’autres.

J’ai notamment beaucoup apprécié la candeur, la loyauté et l’intelligence de Piak. C’est un esprit libre qui est très doué pour juger les gens et dont on a tout de suite envie de s’en faire un ami. Il est toujours de bonne humeur et il s’exprime librement, ce qui m’a fait sourire de nombreuses fois alors qu’il sortait de situations pas très drôles.

J’ai aussi apprécié Warmin. Je ne sais pas pourquoi, il m’a rappelé Aragorn du Seigneur des anneaux. Il dégage une aura charismatique. On sent qu’il a l’expérience du terrain et qu’il vaut mieux l’avoir à ses côtés. Fun fact: Nous retrouverons dans la série Andy Serkis, l’acteur qui jouait Gollum.

Les personnages ont joué un grand rôle pour que j’accroche à l’histoire mais il faut dire aussi qu’elle est bien servie par l’action. Il y a tout ce qu’il faut d’enjeux, de mystères et de suspense pour nous tenir captivés. Je n’ai franchement jamais vu le temps passer. C’était un page-turner efficace et génial.

L’écuyer du roi est une aventure palpitante que j’ai adoré suivre. J’arrivais aisément à imaginer les scènes. Je les voyais se dérouler comme si j’y étais. Ainsi, j’ai très hâte de découvrir l’adaptation en série qui sortira prochainement sur Netflix.

Aussi, c’est le premier volume d’un diptyque mais la fin du livre m’a pleinement satisfaite. Elle est ouverte mais m’a laissé avec un sourire. J’ai passé un super moment avec Tiuri et j’ai hâte de le retrouver pour la suite de ses aventures.

Comparaison avec l’adaptation par Netflix

C’est avec le premier épisode que j’ai compris qui sont tous les personnages de la couverture du roman. En effet, à part Tiuri, je n’avais que des conjectures.

La première chose que j’ai constatée, c’est que de nombreuses libertés ont été prises, notamment concernant l’histoire. Celle-ci se retrouve enrichie d’une trame fantastique qui surprend mais qui, pour moi, passe plutôt bien. Les livres et la série sont clairement différents alors ceux qui passent de la série au livre risquent d’être déçus car à côté, le roman devient peut-être ennuyeux.

Ensuite, nous trouvons des différences de taille dans la construction du personnage de Tiuri. Dans la série, il a été adopté. Cela ajoute une dimension dramatique et des motivations pour Tiuri à devenir chevalier mais personnellement, j’ai trouvé que cet aspect était superflu. Il n’y avait pas besoin d’induire cet élément d’adoption. Il suffisait amplement d’insister sur la très bonne réputation de son père. Ainsi, il y a une sorte de rancoeur qui teinte les relations entre Tiuri et son père adoptif. Je peux comprendre par quels mécanismes ils se sont dit que ça pouvait être utile au récit. Mais non, ce n’était pas essentiel.

L’action est largement complexifiée par la magie et la mythologie imaginées ici. Les premières secondes du premier épisode parlent carrément de prophétie. Encore une fois, pourquoi pas. C’est un choix audacieux. Objectivement, la série se laisse très bien regarder. Il n’y a pas de souci dessus.

Mais à comparer avec le roman, je trouve cela dommageable car cela ajoute un fardeau sur les épaules d’un jeune homme. Comme s’il était déjà pas alourdi par la pression induite par la lettre et par ce qu’elle renferme!

Je reste avec un sentiment de « too much » en fait.

Il y a une volonté de bien faire, c’est incontestable. Si je n’avais pas lu le roman, je serais peut-être moins exigeante.

Or, je ressens tout de même un léger agacement devant toutes ces additions qui n’étaient à la base, pas nécessaires du tout! Qu’on développe des personnages ou qu’on en invente, je ne suis pas contre, mais pourquoi changer des bases qui marchaient bien? Pourquoi obscurcir un tableau qui était déjà sombre au départ?

18 commentaires sur « Diptyque L’écuyer du roi, tome 1 – Tonke Dragt »

  1. La série me tente beaucoup. Je sais que tu conseilles de lire le roman avant mais je ne pense pas craquer, ou du moins, pas tout de suite pour les romans. Par contre, c’est super chouette d’avoir fait la comparaison entre les deux supports 🙂 J’adore. On est souvent déçu par l’un ou l’autre en général… C’est dommage, mais j’essaye de voir cela comme 2 œuvres différentes le plus souvent possible quand je passe d’un support à l’autre 🙂

    1. J’aime bien faire des chroniques comparées. J’en fais de temps en temps quand le livre ou l’adaptation m’a marquée 😛
      J’essaye aussi de voir les 2 supports indépendamment l’un de l’autre mais quand tu as une préférence quand même, c’est dur de rester objectif 😀

          1. J’ai bien aimé 🙂 Les changements qu’ils ont fait et les libertés qu’ils ont prises passent bien. Toute seule, la série se regarde bien. Mais si on compare avec le livre, ça fait tout de même un peu too much. C’est peut-être pas très clair 😛

          2. Je conseillerais plutôt le contraire. D’abord, le livre puis la série. Parce que le livre peut faire fade après avoir vu de la magie dans la série

          3. En temps normal, c’est ce que j’aurais fait, mais avec le confinement, je ne suis pas certaine d’avoir la patience d’attendre de recevoir le roman avant de regarder la série…

          4. Effectivement, je peux comprendre 🙂 En adaptation, y a aussi Locke & Key qui est pas mal 😉 C’est l’adaptation d’un comics imaginé par le fils de Stephen King

          5. Merci 🙂 Mais je parlais de lire le comics 😛 La série est déjà finie depuis longtemps, j’ai tellement accroché qu’en 2 jours, c’était bouclé 😛

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.