It – Catherine Grive

Synopsis:

«Au collège, on m’appelle « it » et le genre neutre du pronom anglais me va bien. Ce qui ne me va pas, c’est mon corps de fille sous la douche, dans le miroir… Car je sais que je suis un garçon.»
Quand une jeune fille de quatorze ans trouve le courage et les mots pour dire à sa famille qu’elle se sent mal dans son genre.

Mon avis:

Je remercie les Editions Gallimard Jeunesse/On lit plus fort pour leur confiance.

Ce roman est raconté du point de vue de Jo.
Jeune ado de quatorze ans et introvertie, elle mène une vie effacée et tranquille.
Le récit commence alors qu’elle est interrogée par ses camarades de classe à la suite d’un incendie qui a ravagé entièrement leur appartement et qu’elle est maintenant hébergée avec ses parents chez une famille voisine.

Les évènements qui ont lieu autour de Jo nous sont racontés avec la pudeur caractéristique aux ados. La plume de l’auteure nous fait ressentir la fragilité de son âge. On sent qu’elle avance dans la vie comme si elle était sur la pointe des pieds et sur des œufs.

Jo, c’est une personne timide qui ne s’exprime pas beaucoup et qui passe son temps dans son carnet de dessins. Jo ne sait pas raconter son mal-être alors elle le dessine. Elle l’exorcise sur papier sans comprendre qu’ainsi, c’est toute son âme qu’elle met à nu.

Heureusement, elle est bien entourée. Elle a des amis sur qui elle peut compter et parler de ce qui la ronge. It, c’est le récit de son acceptation de qui elle est vraiment. C’est son admission de ce qui la ronge et qui pèse sur sa vie comme une ombre menaçante. C’est le récit d’une révélation pas vraiment inattendue mais qui change la vie.

Raconté avec la plume de Catherine Grive, c’est une jolie tranche de vie que nous lisons ici.

La fin, ouverte, nous permet d’imaginer ce qu’il adviendra de nos héros. On se plaît à se dire que Jo aura la vie dont elle rêve même si elle ignore exactement ce qu’elle veut. On aime croire que ses proches seront toujours là pour l’aider et l’aimer.

Ce roman est presque trop court car finalement, il nous laisse une grande amplitude et qu’on aurait bien voulu en lire plus. Dans le même temps, son format est parfait pour sensibiliser et pour inciter à la réflexion.
J’ai donc passé un très bon moment avec Jo. C’était une bien jolie tranche de vie.

Publicités

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.