Everything everything – Nicola Yoon

couverture

Synopsis:

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

Mon avis:

Cela fait longtemps que j’ai ce roman dans ma PAL ainsi que le deuxième roman de l’auteure. Il a fallu une lecture commune pour que j’ouvre enfin cette pépite.

L’histoire est racontée par Maddy. Depuis son plus jeune âge, elle est atteinte d’une maladie qui la rend tellement fragile qu’elle est obligée de vivre dans une bulle. Ainsi, elle ne sait pas ce qu’est l’océan, par exemple mais surtout, elle ne profite pas de la vie. Elle vit recluse avec sa mère qui est également son médecin traitant et une aide, Carla, qui vient à la journée.

Son refuge est la lecture. Les livres lui permettent de faire et de vivre tout dont elle est privée et constituent son oxygène quand elle veut oublier sa condition.

Et puis, un jour, une nouvelle famille vient emménager à côté de leur maison. C’est comme ça qu’elle fait la connaissance d’Olly.

Vous la voyez venir, l’histoire d’amour?

Sauf qu’ Everything everything est bien plus que cela. C’est surtout le récit d’un éveil. Grâce à Olly, Maddie réalise qu’elle passe à côté de plein de choses. Bien sûr, elle le savait mais en elle, grandit un besoin viscéral d’agir pour changer cela. Elle se découvre une rage de vivre à laquelle on adhère même si notre raison voudrait qu’elle pense à se préserver. On a ainsi peur pour elle mais en même temps, on sourit devant son émerveillement. Elle est un peu comme un nouveau-né qui découvre le monde et on ne se lasse pas de l’observer faire.

It’s a strange thing to realize that you’re willing to die. It doesn’t come in a flash, a sudden epiphany. It happens slowly, a balloon leak in reverse.

Au fur et à mesure qu’elle prend son indépendance et qu’elle décide de prendre sa vie en mains, on ressent une peur.

Et si la fin était tragique? Cette interrogation nous obsède parce qu’on a trop en tête The fault in our stars de John Green ou d’autres romans du même registre.

Sauf que c’est là que vous allez tomber sur les fleurs. Car Nicola Yoon installe un rebondissement que rien ne laissait présager et c’est énorme! Tellement énorme qu’elle change complètement la donne et l’ambiance du récit. C’est surréel et en même temps, c’est une excellente surprise. Je suis vraiment contente de cette nouvelle tournure car la fin me laisse avec un grand sourire.

C’est une fin ouverte où on sent véritablement toutes les portes s’ouvrir pour Maddy. On est heureux car on peut imaginer toutes les possibilités pour elle et ça fait du bien.

En conclusion, Everything everything est une lecture feel-good que je recommande totalement. Elle m’a captivée du début à la fin et j’ai adoré voir l’éveil de Maddy à la vie.

14 commentaires sur « Everything everything – Nicola Yoon »

        1. Après coup, je trouvais bizarre qu’elle soit chez elle et pas à l’hôpital 😛 Mais j’ai été quand même surprise. J’ai du mal à imaginer qu’un parent puisse élaborer un tel mensonge

  1. Ah, j’ai eu tellement de mal avec ce livre ! J’en avais tellement entendu parler. J’en attendais probablement trop, au point où j’ai même préféré le film au livre !

  2. A l’inverse de toi je n’ai non seulement pas accroché mais en plus j’ai trouvé la fin hyper prévisible tant le reste manquait de cohérence.
    Faut croire que j’en ai trop lu 😀

  3. Ce livre avait été ma première (et seule malheureusement ahah) lecture en anglais. Parfait pour débuter la lecture en anglais mais je n’ai pas accroché plus que ça à l’histoire. C’était certes une histoire touchante mais un peu trop jeunesse à mon goût..
    Belles lectures 😉

Répondre à Laure Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.