To all the boys I’ve loved before (A tous les garçons que j’ai aimés)- Jenny Han

couverture

Synopsis:

Et si les garçons pour lesquels vous aviez eu le béguin découvraient vos sentiments… tous en même temps ? Lara Jean Song conserve ses lettres d’amour dans une boîte a chapeau que sa mère lui a donnée. Ce ne sont pas des lettres qu’elle a reçues, ce sont celles qu’elle a écrites. Une pour chaque garçon qu’elle a aimé.
Lorsqu’elle écrit, elle ose ouvrir son coeur et dire toutes les choses que jamais elle n’exprimerait dans la vraie vie, car ces lettres ne sont que pour elle. Jusqu’au jour où Lara découvre que ses lettres secrètes ont toutes été postées… Elle doit soudain faire face à son passé amoureux, la situation devient vite hors de contrôle mais, qui sait ? Quelque chose de positif pourrait ressortir de ces lettres, après tout.

Mon avis:

Après ma dernière lecture qui s’est révélée intense et salvatrice en même temps, bien sûr, je parle de All your perfects de Colleen Hoover, je voulais une lecture qui me permette de rester dans l’état d’esprit que j’avais alors. Je ne voulais pas re-sombrer dans une profonde déprime. C’était donc le moment de sortir To all the boys I’ve loved before de ma PAL, d’autant plus que récemment, j’avais lu que c’était un feel-good book et que j’avais vraiment envie de quelque chose de léger.

J’ai donc fait la connaissance de Lara Jean. C’est une lycéenne comme les autres. Il n’y a pas de drame qui l’entoure. Bon, sa mère est morte quand elle était enfant mais elle a grandi entourée d’amour avec ses deux autres soeurs, Margot et Kitty. Son père travaille dur pour subvenir à leurs besoins mais il est toujours là pour elles.

Déjà, c’est rafraîchissant de lire un récit où les héros sont ordinaires et ne se débattent pas avec des passés tortueux.

L’histoire commence véritablement quand un malheureux accident cause l’envoi des lettres d’amour qu’elle a écrites quand elle était plus jeune à tous ses destinataires. Parmi eux se trouvent son meilleur ami d’enfance qui est cependant le petit-ami de sa grande soeur, Josh et son premier baiser, Peter.

Parce qu’elle ne veut pas qu’il y ait une gêne avec Josh, par la force des choses, Lara se retrouve dans un faux couple avec Peter qui lui, vient de rompre avec Gen.

Vous avez l’impression de lire un soap?

Peut-être mais on s’y laisse prendre avec plaisir. J’ai beaucoup souri car les scènes avec Lara regorgent de bonne humeur et de spontanéité. Elle est naturelle. Elle aime sa famille, elle aime ses amis et ça se sent. On s’attache rapidement à elle. En plus, on ressent de l’empathie pour elle car ses préoccupations sont toujours tournées vers les autres. Elle fait passer le bonheur de ceux qu’elle aime avant le sien et c’est trop mignon.

Autant j’appréciais Josh au début de l’histoire, autant Peter a su gagner mon affection. Je croyais qu’il était facile à cerner mais il m’a surprise. Il se révèle attentionné. Il plaisante beaucoup car il a du mal à communiquer autrement. Il ne sait pas être sérieux mais quand il l’est, il est hyper agréable. C’est un chouette gars en fait.

Quelque part pendant ma lecture, je ne sais pas comment, je suis tombée sur le résumé du tome d’après qui m’a carrément spoilée comment l’histoire se terminerait et à ce moment-là, j’avais été très surprise car je pensais que la fin serait autrement. Cependant, en avançant dans To all the boys I’ve loved before, j’ai fini par être convaincue et par adhérer au choix de Jenny Han. J’ai vraiment été conquise.

Mais ce récit n’est pas qu’une histoire d’amour. C’est aussi la démonstration de comment des mots peuvent changer une vie, en mal mais également en bien. On lit beaucoup de récits sur le harcèlement en ligne. Cette histoire n’en fait pas partie mais montre qu’une lettre d’amour, même ancienne, peut apporter du baume au coeur. C’est pour ça que j’ai adoré l’apparition de Lucas dans la partie. Je me suis vite attachée à lui.

J’ai dévoré les pages de ce roman avec une gourmandise non dissimulée. C’est plein de bonne humeur, c’est péchu, j’adore! J’ai beaucoup souri grâce aux héros et j’en redemandais.

Résultat: la fin de ce premier volume vient bien trop vite à mon goût. Je suis frustrée, je ronge mon frein, il faut absolument que je lise rapidement la suite! Ca se termine sur une sorte de cliffhanger dont, même si on devine comment il va tourner, on veut tout de même découvrir la teneur concrètement parlant. Donc, la suite va arriver très vite.

Publicités

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.