Du bout des doigts – Céline Musmeaux

Résumé:

Peut-on refaire confiance aux autres quand ils ont été notre plus grand ennemi ?
Tout juste âgée de dix-sept ans, Lola n’a pas mis les pieds dehors depuis six mois.
Victime de moqueries au lycée, elle s’est enfermée dans son monde pour fuir cette réalité qui l’a traumatisée. Ainsi, elle préfère la solitude et la sécurité de son foyer à la dureté du regard des autres.
Totalement dépassés par la situation, ses parents ne savent plus comment la gérer. Aussi, ils décident de l’envoyer vivre chez ses grands-parents pour qu’elle se ressource.
Mais dès son arrivée au village, Lola attire l’attention de Sasha, le petit-fils des voisins.
Sensible à sa détresse il se met en quête de toucher du bout des doigts l’adolescente en proie à un mal-être profond. Réussira-t-il à sortir Lola de la prison dans laquelle elle s’est réfugiée?

Mon avis:

Je remercie Nymphalis pour sa confiance.

J’ai été personnellement harcelée scolairement quand j’étais plus jeune donc le thème de ce roman m’a interpellée ainsi que sa belle couverture.

Premier constat: j’ai été énormément agacée par l’héroïne, Lola.

Elle a été filmée à son insu par son ex-petit copain alors qu’ils étaient en train de faire des choses et cette vidéo s’est retrouvé sur Internet. A partir de là, les choses se sont enchaînées et la vie est devenu un enfer pour elle, sur le web mais également en vrai.
Sombrant dans la dépression, elle est donc venue vivre chez ses grands-parents à la campagne. Ses parents sont dépassés par les évènements et Lola tient à ce que personne de sa famille n’apprenne ce qui lui est arrivé.

Il y a de quoi être touché pour et par elle, c’est vrai. Mais elle m’a tapé sur les nerfs car elle me donnait l’impression de se complaire dans son nuage noir, d’être hermétique à ceux qui l’entourent et qui souhaitent l’aider. Elle ne se bat pas, elle se laisse couler et ses « je me déteste, je suis moche, je suis sale » ont fait se hérisser mes poils.

Elle se plaint, elle est exécrable avec tout le monde. Elle rejette toute marque de sollicitude… Elle est blessée mais elle se défoule sur ses proches. Elle s’autoflagelle… Elle n’a rien pour elle.
Je ne suis pas du tout arrivée à ressentir quelqu’empathie pour elle d’autant plus qu’elle est immature et passe son temps à fuir les situations délicates au lieu de les affronter. Résultat: à un moment, il y a une scène où son désespoir est à son comble et où Lola perd encore une fois les pédales. Sauf que là, c’est pire que d’habitude car elle se laisse couler au fond du fond. Eh bien, lors de cette scène, j’étais complètement énervée car je trouvais que cela frisait le ridicule au point que j’ai sérieusement contemplé l’idée d’abandonner là ma lecture. Impossible de ressentir de la sympathie pour cette pleurnicheuse.

Quant à Sacha, il me laisse de marbre. Il manque de délicatesse et malgré tous ses efforts pour se montrer doux et patient, il ne m’émeut pas. Même la plongée dans sa tête ne me convainc pas et pour achever de ne pas me faire craquer pour lui, il sort des réflexions qui ont le don de me faire lever les yeux au ciel.

Alors, l’histoire sauve-t-elle les meubles?

Si vous aimez les récits de je t’aime moi non plus alors vous serez servis car Lola souffle le chaud et le froid. Un coup, elle est amoureuse, un autre coup, elle déteste la vie. Un coup, elle écoute son coeur, l’autre coup, elle hurle à la face du monde. Alors, vous vous en doutez, cela n’a pas du tout arrangé mes affaires car je déteste osciller ainsi entre les extrêmes.

Bref, l’idée de base était intéressante, vraiment, mais le traitement de fond m’a exaspérée plus qu’autre chose. C’est donc la première fois que je me force à aller jusqu’au bout pour savoir comment ça se finit (par rapport au harcèlement subi par Lola) alors qu’a priori, j’étais sûre que j’accrocherai à ce roman.

Du bout des doigts est donc une énorme déception pour moi. C’est écrit pour parler aux jeunes, c’est certain, mais au détriment de la complexité et de la qualité des personnages.

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.