Ethan qui aimait Carter – Ryan Loveless

couverture

Synopsis:

À vingt-quatre ans, Carter Stevenson est atteint de timidité maladive, due à son bégaiement et ses tics. Sans l’aval d’amis qui lui reprochent de laisser sa maladie de Tourette dicter sa vie, Carter déménage de Los Angeles et rejoint une petite ville tranquille de Californie où il compte faire profil bas et éviter les gens. Il n’avait pas prévu que son nouveau voisin, Ethan Hart, s’immiscerait dans sa bulle de solitude et le forcerait à sortir de chez lui pour vivre sa vie.

Mon avis:

Je remercie les éditions MxM Bookmark pour leur confiance.

L’histoire nous est racontée alternativement par Ethan et Carter.
Carter est atteint du syndrôme de Gilles de la Tourette tandis qu’Ethan vit avec des lésions cérébrales depuis un accident de voiture.
C’est donc à partir de ces deux aspects que l’histoire est construite.

En effet, on oublie rapidement qu’on lit une histoire M/M, ce qui me surprend agréablement. L’intrigue se concentre sur l’humain et particulièrement sur les conséquences de leur handicap.

S’il n’avait pas d’amis loyaux qui l’encourageaient à profiter pleinement de la vie, Carter vivrait en ermite. Il complexe sur ses tics depuis toujours et au début du roman, il a décidé de prendre sa vie en mains, ayant réussi professionnellement comme compositeur.

Ethan est tout le contraire. Malgré l’accident qui lui a coûté une grosse partie de son cerveau, il est heureux. Il a oublié beaucoup de choses, comme par exemple, comment prendre une douche ou aller aux toilettes, mais globalement, il est aussi innocent qu’un enfant. Il voit tout en noir ou en blanc et il ressent tout avec passion. De plus, il se démarque des autres car il « voit » la musique. Je sais qu’il y a un terme, par exemple, pour les personnes qui « entendent » en couleurs mais là, il m’échappe.

Quand Ethan et Carter se rencontrent, c’est le coup de foudre. Or, alors qu’Ethan est prêt à s’investir, Carter freine des quatre pattes car il a été échaudé.

Ce n’est pas la romance qui m’a le plus émue ici. Ce sont les personnages. Ils s’apprivoisent petit à petit et l’action nous est narrée avec une pudeur et une douceur qui émeut. La plume est riche en émotions. Il y a une poésie dans les moments que partagent Ethan et Carter, une musique qui nous laisse rêveur.

J’ai donc dévoré les pages de ce roman. Ce n’est pas que j’étais tenue en haleine par l’action mais je l’étais par les héros. Je voulais toujours en lire plus. Je voulais passer toujours plus de moments avec Ethan et Carter comme si c’était de vrais amis.

J’ai été attendrie, j’ai été charmée par la plume de l’auteur. C’est une vraie pépite de douceur. Je m’attendais à tout moment à un revirement dramatique avant d’aboutir à la fin mais ce n’est pas le cas. Au contraire, c’est un concentré de mignonnerie qui nous met de bonne humeur et qui, quelque part, nous donne l’impression que le monde est beau et plein d’amour.

En conclusion, ce roman est une réussite et il me tarde d’en lire plus de l’auteur.

Publicités

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.